Info

DIRECT-Ukraine : les actions de l'armée russe qualifiées de "génocide" par le Parlement ukrainien

Nadiya Trubchaninova, 70 ans, dans sa chambre à coucher avec les photos de ses fils,  Oleg Trubchaninov, 46 ans, et Vadim, 48 ans, qui ont été tués par les soldats russes le 30 mars dernier à Boutcha, près de Kiev. (14 avril 2022)
Nadiya Trubchaninova, 70 ans, dans sa chambre à coucher avec les photos de ses fils,  Oleg Trubchaninov, 46 ans, et Vadim, 48 ans, qui ont été tués par les soldats russes le 30 mars dernier à Boutcha, près de Kiev. (14 avril 2022)
© AP Photo/Rodrigo Abd

Avec une majorité de 363 voix, le Parlement ukrainien a voté une résolution. Désormais, les agissements de l'armée russe en Ukraine sont qualifiés de "génocide." Le Conseil national de sécurité et de défense ukrainien rejette également les affirmations de Moscou selon lesquelles elle aurait bombardé des villages russes frontaliers. 

Ce qu'il faut retenir de la journée du 14 avril

- Le croiseur russe Moskva basé à Sébastopol a coulé suite à des explosions à son bord déclare ce soir le ministère de la Défense russe.
- Moscou accuse Kiev d'avoir bombardé deux villages russes frontaliers dans la région de Briansk.
- Le gouverneur de la région de Kharkiv affirme que plus de 500 civils dont 24 enfants sont morts depuis le début de l'offensive russe le 24 février.
- Neuf couloirs d'évacuation ont été mis en place à Marioupol.
- Trente Ukrainiens ont été libérés dans un nouvel échange de prisonniers avec la Russie.
- Le parlement ukrainien qualifie de "génocide" les agissements de l'armée russe en Ukraine. Un terme repris par de nombreux chefs d'État mais pas par Emmanuel Macron ce que déplore le président ukrainien Zelensky.
- La maire de Paris Anne Hidalgo est à Kiev et a rencontré le maire Vitaly Kitchko.
- L'ambassade de France retourne à Kiev après s'être transférée à Lviv.
- Le Royaume-Uni sanctionne deux oligarques présentés comme des proches du propriétaire du club de football de Chelsea Roman Abramovitch, Eugene Tenenbaum et David Davidovitch.


19h18 TU. Plus de 500 civils dont 24 enfants ont été tués dans la région de Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine, depuis le début de l'invasion russe le 24 février.

Des soldats ukrainiens, dans un bâtiment qui étaient occupé par l'armée russe à Malaya Rohan dans les fauxbourgs de Kharkiv. 12 avril 2022.
Des soldats ukrainiens, dans un bâtiment qui étaient occupé par l'armée russe à Malaya Rohan dans les fauxbourgs de Kharkiv. 12 avril 2022.
© AP Photo/Felipe Dana

Le gouverneur de la région dont la capitale Kharkiv a été lourdement bombardée par l'armée russe, Oleg Sinegoubov fait ce bilan dans une vidéo publiée sur sa chaîne Telegram : "Depuis le début de l'invasion russe, 503 civils dont 24 enfants ont été tués".

Au cours des dernières 24 heures, la région a subi 34 frappes qui ont fait un mort et huit blessés.

18h14 TU. Le croisier Moskva a coulé, annonce le ministère de la Défense russe

Le croiseur Moskva, navire amiral de la flotte russe en mer Noire, endommagé durant l'offensive contre Ukraine, a coulé, annonce ce soir le ministère russe de la Défense. "Lors du remorquage du croiseur Moskva vers le port de destination, le navire a perdu sa stabilité en raison de dommages à la coque subis lors de l'incendie suite à la détonation de munitions. Dans des conditions de mer agitée, le navire a coulé", a déclaré le ministère, cité par l'agence d'État TASS.

Guerre en Ukraine : un navire russe détruit

Chargement du lecteur...


17h38 TU. L'ambassade de France, qui avait été transférée à Lviv, va retourner à Kiev.

La veille, l'ambassade avait organisé un concert à Lviv avec le violoncelliste Gautier Capuçon.

 

15h45 TU. Les agissements de l'armée russe en Ukraine qualifiés de "génocide" par le Parlement ukrainien.

Le Parlement ukrainien a voté une résolution qualifiant de "génocide" les agissements de l'armée russe en Ukraine, selon sa chaîne Telegram. Le texte a été voté par une majorité de 363 voix. 

Les agissements de la Russie visent à anéantir de façon systématique et cohérente le peuple ukrainien, à le priver du droit à l'autodétermination et à un développement indépendant.Le texte adopté par le Parlement ukrainien

15h35 TU. Des militaires canadiens envoyés en Pologne pour aider les réfugiés ukrainiens. 

"Pour aider à faire face à la crise à la frontière entre la Pologne et l'Ukraine, j'annonce aujourd'hui le déploiement de 100 membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui pourrait être augmenté jusqu'à 150 membres", a déclaré la ministre canadienne de la Défense Anita Anand. Les militaires seront déployés dans des centres où sont accueillis les réfugiés Ukrainiens afin de "contribuer aux soins immédiats."

14h10 TU. Mondial 2022 : la demi-finale de barrages Écosse-Ukraine reprogrammée le 1er juin (Fifa).

Supporters écossais lors du match amical entre l'Écosse et la Pologne au stade de Hampden Park à Glasgow, Ecosse, le 24 mars 2022.
Supporters écossais lors du match amical entre l'Écosse et la Pologne au stade de Hampden Park à Glasgow, Ecosse, le 24 mars 2022.
© AP Photo/Scott Heppel

Le match opposant l'Écosse à l'Ukraine aurait dû avoir lieu à Hampden Park le 24 mars. Il a été reporté une première fois avec le soutien de la fédération écossaise, alors que la plupart des internationaux ukrainiens étaient profondément affectés par l'invasion russe en Ukraine.

Désormais, la rencontre doit se tenir le 1er juin.Le vainqueur affrontera le pays de Galles le 5 juin pour une place au Qatar. Les tickets achetés pour le match du 24 mars resteront valables pour la rencontre déplacée en juin. De son côté, la Russie a été exclue par la Fifa des barrages qualificatifs au Mondial-2022.

13h39 TU. La Russie accuse l'Ukraine d'un nouveau bombardement et évacue deux villages frontaliers.

"Des membres des forces armées ukrainiennes sont illégalement entrés dans l'espace aérien de la Russie avec deux hélicoptères de combat équipés d'armes lourdes ,a déclaré le Comité d'enquête. Volant à basse altitude, ils ont mené au moins six frappes sur des immeubles d'habitation dans le village de Klimovo", dans la région de Briansk. Ces accusations sontinvérifiables dans l'immédiat. 

Après le village de Klimovo dans la région de Briansk, "le village de Spodariouchino a été bombardé par l'Ukraine", affirme Viatcheslav Gladkov, le gouverneur de Bolgorod, sur Telegram, assurant qu'il n'y a eu ni victimes, ni blessés, ni destructions, et ajoutant que ce village ainsi que celui de Beziméno avaient été évacués.


13h00 TU. La guerre en Ukraine a des répercussions "sévères" sur l'économie de la zone euro, selon la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde.

Christine Lagarde présidente de la Banque européenne le 30 mars dernier.
Christine Lagarde présidente de la Banque européenne le 30 mars dernier.
© AP Photo/Petros Karadjias

La flambée des prix de l'énergie, les chaînes d'approvisionnement perturbées et le recul de la confiance assombrissent les perspectives. Toutes ces raisons poussent Christine Lagarde à dire lors d'une conférence de presse virtuelle que "la guerre en Ukraine affecte sévèrement l'économie de la zone euro et a considérablement accru l'incertitude". 

L'impact de la guerre sur l'économie dépendra de l'évolution du conflit, de l'effet des sanctions actuelles et d'éventuelles mesures supplémentaires.Christine Lagarde, présidente de la BCE

Kristalina Georgieva, directrice du Fonds Monétaire International à Dubaï, le 19 mars, lors du sommet économique mondial.
Kristalina Georgieva, directrice du Fonds Monétaire International à Dubaï, le 19 mars, lors du sommet économique mondial.
© AP Photo/Ebrahim Noroozi

À Washington, sa collègue du Fonds monétaire international (FMI) fait les mêmes projections pessimmistes. Kristalina Georgieva a abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2022 et 2023 en raison de la guerre en Ukraine avec un bémol. La directrice du Fonds estime qu'une majorité de pays enregistreront une hausse de leur PIB.

La Russie a envahi l'Ukraine le 24 février alors que l'économie mondiale avait déjà été ralentie par le variant Omicron. Et ce conflit a aggravé l'inflation qui représente "actuellement un réel danger" pour la reprise, souligne Kristalina Georgieva. "Pour dire les choses simplement: nous sommes confrontés à une crise se rajoutant à une crise".

12h40 TU. Trente prisonniers ukrainiens ont été libérés dans un nouvel échange de prisonniers avec la Russie.
 

"Sur ordre du président Volodymyr Zelensky, un quatrième échange de prisonniers a eu lieu aujourd'hui. Cinq officiers et 17 militaires ont été échangés, ainsi que huit civils dont une femme", a écrit sur Telegram la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.  Cet échange intervient cinq jours après la libération de 12 soldats et 14 civils ukrainiens. 

10h10 TU. Le croiseur russe Moskva n'a pas coulé et les explosions à bord ont cessé, selon Moscou

Malgré les dommages que nous évoquions plus tôt, le croiseur russe Moskva n'aurait pas coulé.
"Le foyer de l'incendie a été circonscrit, il n'y a pas de flammes. Les explosions de munitions ont cessé. Le croiseur Moskva garde sa flottabilité", a indiqué le ministère de la Défense russe, qui dit enquêter sur les causes du sinistre. L'Ukraine avait revendiqué l'attaque du bâtiment, plus tôt dans la matinée.

10h05 TU. Moscou évoque des armes nucléaires près de la Scandinavie en cas d'élargissement de l'Otan
 

L'ex-président russe, Dmitri Medvedev, a affirmé que si la Finlande ou la Suède rejoignaient l'Otan, la Russie renforcerait ses moyens militaires, notamment nucléaires, en mer Baltique et près de la Scandinavie.

En cas d'adhésion, "les frontières de l'Alliance avec la Russie feraient plus que doubler. Et ces frontières, il faudra les défendre", a relevé l'actuel numéro deux du Conseil de sécurité de Russie dans un message sur Telegram.

"Dans ce cas, il ne pourra être question d'une Baltique non-nucléaire", a-t-il ajouté. Il a également évoqué des déploiements d'infanterie et de systèmes anti-aériens dans le nord-ouest de la Russie et des forces navales dans le golfe de Finlande.

09h50 TU. Manoeuvres russes en mer du Japon en pleines tensions sur l'Ukraine

Des sous-marins russes ont tiré des missiles dans le cadre d'un exercice en mer du Japon, dans un contexte de tensions entre Moscou et Tokyo autour de l'Ukraine. 

"Des sous-marins de la flotte du Pacifique ont procédé à des tirs de missiles de croisière Kalibr sur des navires ennemis factices", a déclaré le ministère russe dans un communiqué.  Plus de 15 navires ont pris part à ces manoeuvres, dont deux sous-marins, le Petropavlovsk-Kamtchatsky et le Volkhov, qui ont "tiré des missiles de croisière à partir d'une position immergée en mer du Japon" et atteint "avec succès la cible", a-t-il précisé.

09h45 TU. "Kharkiv reprend son rythme", même si les bombardements continuent et que "le risque reste présent"
09h20 TU. Que sait-on du croiseur Moskva ?
 

Mis en service en 1983 à l'époque soviétique sous le nom de Slava (Gloire), ce croiseur a été conçu comme un destructeur de porte-avions.
Ce bâtiment de 186 mètres, rebaptisé en mai 1995 Moskva (Moscou), est armé de 16 missiles antinavires Bazalt/Voulkan, de missiles Fort, la version marine des missiles S-300 de longue portée, et de missiles de courtes portées Ossa. Il dispose aussi de lance-roquettes, de canons et de torpilles. 

Son premier conflit s'est déroulé en Géorgie, en août 2008. Selon un haut responsable militaire géorgien, il était entré dans le port d'Otchamtchiré pour bombarder les forces géorgiennes, dans la vallée de Kodori. Elles avaient, alors, perdu la seule zone encore sous leur contrôle dans le territoire séparatiste d'Abkhazie.

Suite à l'entrée de Moscou, aux côtés du régime de Bachar al-Assad, dans la guerre en Syrie, le Moskva a été déployé de septembre 2015 à janvier 2016. Localisé en Méditerranée orientale, il avait pour objectif d'assurer, selon le ministère de la Défense, "la défense anti-aérienne" de la base russe de Hmeimim.

Stationné à Sébastopol, base de la flotte russe de la mer Noire en péninsule de Crimée, annexée par la Russie en 2014, le Moskva participe à l'offensive lancée le 24 février 2022 par Vladimir Poutine contre l'Ukraine.

06h50 TU. Réouverture de couloirs humanitaires d'évacuation


L'Ukraine a annoncé une reprise des évacuations de civils via neuf couloirs humanitaires, notamment depuis la ville assiégée de Marioupol dans le sud-est du pays, après une journée de suspension due, selon Kiev, à des violations russes du cessez-le-feu.

02h54 TU. Un des plus gros revers matériels pour la Russie depuis le début de l'invasion

La Russie a subi un de ses plus gros revers matériels depuis le début de l'invasion de l'Ukraine. Le croiseur Moskva a été "gravement endommagé". Là encore, deux version s'affrontent. Moscou affirme que cela est dû à une explosion de munitions. Pour Kiev, ce sont des frappes de missiles qui ont infligé ce revers à Moscou.

Rappel. Washington promet la livraison d'équipements lourds américains

Le président américain Joe Biden a promis à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky une nouvelle aide militaire massive, de 800 millions de dollars, comprenant des équipements lourds que les Etats-Unis hésitaient jusqu'à présent à livrer à Kiev, de crainte d'aggraver encore leurs tensions avec Moscou et d'être considérés comme partie prenante à la guerre.