Info

DIRECT - Ukraine : les membres de l'OTAN promettent d'aider Kiev à affronter l'hiver

Des personnes devant une tente chauffante d'un <em>"Point of Invincibly"</em> à Kyiv, en Ukraine, le lundi 28 novembre 2022.
Des personnes devant une tente chauffante d'un "Point of Invincibly" à Kyiv, en Ukraine, le lundi 28 novembre 2022.
©AP Photo/Evgeniy Maloletka

Les ministres des Affaires étrangères de l'Otan se réunissent ce mardi et mercredi dans la capitale roumaine où il sera fortement question du soutien de l'Alliance atlantique à l'Ukraine depuis l'invasion russe du 24 février. Les États-Unis devraient annoncer une aide financière "substantielle" à l'Ukraine pour l'aider à faire face aux dommages causés par la Russie sur ses infrastructures énergétiques. Emmanuel Macron, lui, se rend à Washington pour sa deuxième visite d'État. Un "honneur" dont il espère profiter pour pousser son plaidoyer diplomatique sur la guerre en Ukraine et hausser le ton face au protectionnisme américain.

20h25 TU.  L'Allemagne s'engage à donner des générateurs à l'Ukraine


L'Allemagne va fournir "plus de 350 générateurs" à l'Ukraine, dont les infrastructures énergétiques ont été en partie détruites par des frappes russes, a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement.

Le chancelier Olaf Scholz s'est entretenu avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et l'a "assuré d'un soutien supplémentaire à court terme", a annoncé dans un communiqué Steffen Hebestreit, précisant que l'aide allemande dans le domaine énergétique s'élevait jusqu'à présent à 56 millions d'euros.

18h50 TU. L'Estonie a fait frappé une pièce de 2 euros en hommage à l'Ukraine


L'Estonie a commencé à mettre en circulation deux millions de pièces de deux euros sur lesquelles figure un motif évoquant l'Ukraine et vendra des éditions spéciales afin de collecter des fonds pour ce pays en guerre. 

"La pièce de deux euros dédiée à l'Ukraine commencera à partir d'aujourd'hui à parvenir aux gens dans toute l'Estonie et ailleurs en Europe à travers les magasins", a annoncé dans un communiqué le gouverneur de la banque centrale estonienne, Madis Muller.

16h45 TU. La Russie dénonce "l'hostilité" de Washington
 

La Russie a dénoncé  l'"hostilité" et la "toxicité" de Washington après sa décision de reporter sine die une réunion prévue entre Russes et Américains sur les inspections dans le cadre du traité New Start, un accord clé de désarmement nucléaire.

"Nous constatons le niveau le plus élevé de la toxicité et de l'hostilité de Washington sur tous les axes" de coopération avec la Russie, écrit le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

15h30 TU. La Russie exprime sa colère après les propos du Pape sur les minorités "cruelles" russes
 

La Russie a exprimé son "indignation" après des propos du pape François sur le rôle présumé des minorités ethniques russes dans le conflit en Ukraine, ont rapporté mardi les agences de presse russes.

Le pape François a affirmé dans une interview publiée lundi que certains des combattants "les plus cruels" dans l'offensive russe en Ukraine "ne sont pas de tradition russe", mais appartiennent à des minorités comme "les Tchétchènes, les Bouriates", en référence aux peuples autochtones de ces régions russes.

La réaction russe ne s'est pas fait attendre, Moscou ayant déposé mardi une plainte officielle auprès du Vatican, selon l'agence de presse publique RIA Novosti.


14h40 TU. Le groupe paramilitaire russe Wagner reconnaît la mort en Ukraine d'un Zambien
 

Le groupe paramilitaire russe Wagner a reconnu mardi qu'un étudiant zambien recruté en prison avait été tué en Ukraine, deux semaines après que la Zambie eut demandé des explications à la Russie sur les circonstances de la mort d'un de ses concitoyens.

"Lemekhani Nathan Nyirenda, le 22 septembre, a été l'un des premiers à pénétrer dans les tranchées ennemies, faisant preuve de courage et de bravoure", a salué sur les réseaux sociaux de son entreprise le chef de Wagner, Evguéni Prigojine. 

Oligarque réputé proche de Vladimir Poutine et devenu personnalité médiatique du conflit en Ukraine, M. Prigojine a affirmé "bien se rappeler de ce gars" de 23 ans, "mort en héros" au combat.


11H46 TU. Les frappes russes contre les infrastructures énergétiques en Ukraine sont un "crime de guerre"


Le ministre allemand de la Justice Marco Buschmann a qualifié de "crime de guerre" mardi les destructions "systématiques" d'infrastructures énergétiques perpétrées par la Russie en Ukraine.

Les attaques actuelles ciblées contre l'approvisionnement en courant et en chauffage "afin de laisser les gens dans leurs appartements pendant un hiver où les températures pourraient descendre à -30°C" sont "un crime de guerre terrible", a déclaré le ministre à l'issue d'une réunion avec ses homologues du G7.


09H59 TU. Poutine veut utiliser l'hiver comme "une arme de guerre"
 

Le président russe Vladimir Poutine veut utiliser l'hiver comme "une arme de guerre" contre l'Ukraine avec des "attaques délibérées" contre des infrastructures civiles pour priver le pays de chauffage, d'électricité et d'eau, a dénoncé ce mardi le secrétaire général de l'Otan.

"Les attaques délibérées contre les services essentiels - le chauffage, la lumière, l'eau, le gaz - ont pour but d'infliger autant de souffrances que possible aux civils ukrainiens pour essayer de briser leur engagement, leur unité dans la lutte contre l'invasion russe", a affirmé Jens Stoltenberg à son arrivée à Bucarest pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Otan

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, à son arrivée pour le premier jour de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN à Bucarest, en Roumanie, le mardi 29 novembre 2022.
Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, à son arrivée pour le premier jour de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN à Bucarest, en Roumanie, le mardi 29 novembre 2022.
©AP Photo/Andreea Alexandru
07H54 TU. Les ministres des Affaires étrangères de l'Otan se réunissent à Bucarest 
 

Les ministres des Affaires étrangères de l'Otan se réunissent ce mardi et mercredi dans la capitale roumaine où il sera fortement question du soutien de l'Alliance atlantique à l'Ukraine depuis l'invasion russe du 24 février.

L'Allemagne, qui préside le G7, a pour sa part convoqué ce mardi après-midi une réunion en marge de l'Otan sur la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine, au cours de laquelle les États-Unis appelleront les autres pays à renforcer leur aide dans ce domaine, selon le diplomate américain.

Ce sera l'occasion aussi de souligner la "cohésion et l'unité remarquables" de l'Alliance atlantique depuis le début de la guerre en Ukraine, a affirmé à des journalistes lundi Karen Donfried, sous-secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

La Roumanie, ainsi que la Moldavie voisine, a été durement impactée par la guerre et quelque 2 millions de personnes y ont transité en fuyant l'Ukraine. Bucarest accueille à ce jour près de 80.000 réfugiés, selon des chiffres cités par Washington.

Outre la guerre en Ukraine, les ministres de l'Otan feront un point d'étape sur l'adhésion de la Finlande et de la Suède, déjà ratifiée par 28 des 30 pays membres mais qui reste suspendue au feu vert de la Turquie et de la Hongrie, et ils discuteront de la menace croissante posée par la Chine.

Cette discussion, initiée lors du sommet de l'Otan en juin dernier à Madrid, autour du géant asiatique "ne veut pas dire que l'Otan cherche à s'étendre à la Chine, mais cela reflète le défi posé par la Chine en Europe", a affirmé Karen Donfried citant en particulier le défi technologique.

07H31 TU. Le Qatar annonce un contrat pour approvisionner l'Allemagne 

Le Qatar a annoncé mardi un accord permettant d'approvisionner l'Allemagne en gaz naturel liquéfié (GNL) pendant 15 ans, en pleine crise mondiale de l'énergie provoquée par la guerre en Ukraine. 

Dans le cadre d'un accord entre Qatar Energy et la compagnie américaine ConocoPhilips, le pays du Golfe va fournir "jusqu'à 2 milions de tonnes de GNL par an" au terminal gazier en cours de construction à Brunsbuntell, dans le nord de l'Allemagne, à partir de 2026, a déclaré le ministre qatari de l'Energie, Saad Sherida Al-Kaabi, lors d'une conférence de presse.

03H54 TU. Emmanuel Macron de retour aux États-Unis, pour parler d'Ukraine et de protectionnisme avec Joe Biden


Emmanuel Macron se rend ce mardi 29 novembre à Washington pour sa deuxième visite d'Etat, un "honneur" dont il espère profiter pour pousser son plaidoyer diplomatique sur la guerre en Ukraine et hausser le ton face au protectionnisme américain.

Les Américains, eux, feront tout pour éviter que la moindre friction ou déclaration un peu fraîche ne vienne ternir la première visite d'Etat organisée par Joe Biden.

Le président français aura droit jeudi à toute la pompe et tous les honneurs d'une telle réception, avec coups de canon, dîner de gala et entretien au coin du feu dans le célèbre Bureau Ovale.

02H30 TU. Entre moisissure et paperasse, les Ukrainiens peinent à se loger au Royaume-Uni


Au début de la guerre en Ukraine, Londres avait fait appel à la générosité des Britanniques pour héberger pendant six mois minimum -moyennant indemnité- des réfugiés ukrainiens dans le cadre d'une programme gouvernemental.

Mais la guerre continue et certaines familles ont parfois décidé de ne pas prolonger l'hébergement.

Selon des données officielles, au moins 2.175 familles ukrainiennes vivant en Angleterre ont ainsi demandé de l'aide aux autorités locales pour éviter de finir à la rue.

20H50 TU. Deux compagnies ukrainiennes primées par le monde de l'opéra


Deux compagnies ukrainiennes ont été récompensées "pour leur courage et leur résistance" face à la guerre dans leur pays, lors des "International Opera Awards", prix du monde de l'opéra décernés lundi soir à Madrid.

L'Opéra de Lviv (ouest) et celui d'Odessa (sud) ont tous deux reçu le prix de la meilleure compagnie d'opéra lors d'une cérémonie au Théâtre royal de Madrid. C'est la première fois que deux compagnies reçoivent ce prix ensemble.

20H39 TU. Washington approuve la vente de missiles à la Finlande
 

Washington a approuvé la vente de plus de 80 missiles de précision à la Finlande pour un montant total de 323 millions de dollars, a annoncé lundi le département d'Etat, alors que ce pays traditionnellement non-aligné se prépare à rejoindre l'Otan.

Le gouvernement finlandais souhaite acquérir 40 missiles tactiques et 48 bombes guidées planantes pour équiper sa flotte aérienne de chasse et cette vente de matériel sensible devait auparavant être approuvée par le gouvernement américain, a précisé le département d'Etat dans un communiqué. 

A la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la Finlande et la Suède ont présenté en mai une candidature commune en vue d'intégrer l'Alliance atlantique, abandonnant des décennies de non-alignement militaire. 

Celle-ci, qui doit être acceptée à l'unanimité par les 30 Etats membres de l'Otan, a été ratifiée par tous à l'exception de la Turquie et de la Hongrie.

17H00 TU.  Le 84e Prix Albert Londres décerné à Margaux Benn du Figaro

Le 84e Prix Albert Londres, le plus prestigieux du journalisme francophone, a été remis lundi à Riga à la journaliste franco-canadienne Margaux Benn pour ses reportages sur la guerre en Ukraine publiés dans le quotidien Le Figaro.

A l'occasion du 90e anniversaire de la mort d'Albert Londres, le jury a délibéré dans la capitale lettone, "souhaitant rendre hommage à tous les journalistes qui œuvrent pour rendre compte de la guerre déclenchée par la Russie contre l'Ukraine".