Info

DIRECT - Ukraine : discussions russo-turques pour sortir le blé d'Ukraine par la mer Noire​

Des agents de recherche et de sauvetage ainsi que des résidents locaux cherchent sous les débris d'un bâtiment après le raid aérien russe à Lyssytchansk en Ukraine, le jeudi 16 juin 2022.
Des agents de recherche et de sauvetage ainsi que des résidents locaux cherchent sous les débris d'un bâtiment après le raid aérien russe à Lyssytchansk en Ukraine, le jeudi 16 juin 2022.
©AP Photo/Efrem Lukatsky, File

Les Russes continuent d'avancer vers Lyssytchansk, une ville industrielle stratégique de l'Est ukrainien que leur artillerie "détruit complètement". C'est ce qu'indiquent ce 22 juin les responsables ukrainiens, à la veille d'un sommet européen où Kiev espère obtenir le statut officiel de candidat à l'Union Européenne. Une délégation du ministère turc de la Défense était à Moscou pour de nouvelles discussions destinées à permettre de sortir par la mer Noire les céréales bloquées en Ukraine. 

 

La situation en Ukraine au 119ème jour de guerre à 20h00 TU.
- La ville de Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, vit "l'enfer" selon les autorités ukrainiennes, qui reconnaissent l'avancée des troupes russes qui entendent contrôler entièrement la région orientale du Donbass.
- "Les combats continuent dans les rues" de Severodonetsk selon le gouverneur de la région de Lougansk Serguiï Gaïdaï.
- Le ministère de la Défense britannique met en garde sur un "déployement d' un nombre important d'unités de réserve dans le Donbass" par la Russie.
-La région de la grande ville de Kharkiv, dont les Russes avaient été repoussés en mai, a subi des bombardements meurtriers mardi, faisant 15 morts dont un enfant de huit ans.
- Deux drones ont attaqué une raffinerie de pétrole située dans le Sud-Ouest de la Russie à proximité de la frontière avec l'Ukraine.
- Le photoreporter ukrainien Maks Levin et un soldat qui l'accompagnaient ont été "exécutés" dénonce l'ONG Reporter sans frontières.
- Un navire marchand turc a quitté le port ukrainien de Marioupol après des discussions entre des délégations turque et russe à Moscou.
- Le ministre des Affaires étrangères russes Serguei Lavrov est arrivé ce soir à Téhéran où il a rencontré le président iranien Ebrahim Raïssi.
- Plus de sept millions d'Ukrainiens sont déplacés dans le pays, selon l'ONU. S'y ajoutent 7,7 millions qui ont fui à l'étranger.

18h07 TU. Le chef de la diplomatie russe à Téhéran pour discuter avec les dirigents iraniens

Serguei Lavrov avec le président iranien Ebrahim Raïssi ce 22 juin 2022 à Téhéra.
Serguei Lavrov avec le président iranien Ebrahim Raïssi ce 22 juin 2022 à Téhéra.
© Iranian Presidency Office via AP

"À son arrivée à Téhéran, M. Lavrov a rencontré le président Raïssi", a annoncé Iribnews, le site internet de la télévision d'État.
Le diplomate russe doit "discuter avec les responsables iraniens sur l'accord nucléaire, la situation en Ukraine, en Syrie et en Afghanistan, le renforcement de la coopération commerciale et énergétique, ainsi que le développement de la coopération dans la région eurasienne et le Caucase", a précisé la même source.

Plutôt dans la journée, l'agence officielle Irna avait rapporté que Serguei Lavrov "doit rencontrer jeudi le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian", sans plus de détails.

Ce déplacement intervient alors que l'Iran et la Russie, deux pays soumis à des sanctions internationales, ont déclaré en mai vouloir renforcer leur relations dans les secteurs de l'énergie et du commerce, à l'issue d'une visite du vice-Premier ministre russe à Téhéran.

16h17 TU. Volodymyr Zelensky va participer en visioconférence au sommet de l'OTAN le 28 juin à Madrid

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares annonce ce soir que le président ukrainien Volodymyr Zelensky participera en visioconférence au sommet de l'Otan, qui se tient à Madrid du 28 au 30 juin.

"Une session spéciale de travail sera dédiée à l'Ukraine" durant le sommet et il a rajouté que "le président Zelensky sera présent lors de cette réunion en visioconférence. Il faut comprendre les circonstances extrêmes, d'une complexité absolue, relatives à l'entrée ou à la sortie (d'Ukraine) du président Zelensky".

José Albares a assuré que "le sommet de Madrid donnera une image d'unité euro-atlantique", ce "qui est la meilleure réponse à l'agression illégale de la Russie contre l'Ukraine".


15h53 TU. Céréales ukrainiennes: Kiev nie toute avancée concrète en mer Noire

L'Ukraine affirme qu'aucune avancée concrète n'avait eu lieu dans le dossier des céréales bloquées dans ses ports du fait de l'invasion russe, après des déclarations optimistes d'Ankara.
"Aucun accord concret sur la tenue de pourparlers avec l'Ukraine, la Russie, la Turquie et l'ONU n'a été conclu jusqu'à présent", a indiqué sur Twitter le porte-parole de la diplomatie ukrainienne, Oleg Nikolenko.


Quelques heures plus tôt, le ministre turc de la Défense avait annoncé la tenue dans les "prochaines semaines" en Turquie d'une rencontre quadripartite avec des représentants des Nations unies, de la Russie et de l'Ukraine.

(RE)lire : Ukraine : 80% de la récolte de blé semée, les marchés rassurés

Ankara s'était félicité d'une "première avancée concrète" dans ce dossier après des discussions entre des délégations turque et russe à Moscou.
"Quelques heures seulement après la fin de la longue réunion, le cargo turc (Azov Concord), qui attendait depuis des jours, a quitté" Marioupol, avait indiqué le ministère turc dans un communiqué, alors que des millions de tonnes de céréales ne peuvent actuellement être exportées en raison du blocus de la flotte russe en mer Noire.

14h50 TU. Un représentant des séparatistes prorusses affirme que les forces ukrainiennes défendant les villes de Lyssytchansk et Severodonetsk sont sur le point d'être encerclées après des semaines de combats.

Une femme en larmes après le bombardement de sa maison à Lyssytchansk, se rend compte que ses canaris sont toujours vivants. 16 juin 2022
Une femme en larmes après le bombardement de sa maison à Lyssytchansk, se rend compte que ses canaris sont toujours vivants. 16 juin 2022
© AP Photo/Efrem Lukatsky


Le lieutenant-colonel Andreï Marotchko a dit à la télévision russe que les forces ukrainiennes avaient été encerclées dans les villages de Hirske et Zolote, au lendemain de la prise de la localité voisine de Tochkivka.

Toutes ces localités sont situées à quelques kilomètres de Severodonetsk et Lyssytchansk, prises sous le feu de l'artillerie russe et qui ont été ravagées selon les autorités ukrainiennes.

"Les victoires et les succès sont colossaux. Au cours des deux derniers jours, un travail énorme a été accompli", encore dit le militaire séparatiste.

La poche de résistance ukrainienne autour de Lyssytchansk et Severodonetsk est la seule qui échappe encore aux forces russes dans la région de Lougansk, où les violents combats d'artillerie durent depuis des semaines.

La prise de cette zone est au coeur de l'offensive russe pour conquérir l'intégralité du Donbass ukrainien.


13h34 TU L'Ukraine a "besoin d'un plan Marshall" pour sa reconstruction déclare le chancellier allemand Olaf Scholz

Le chancelier Olaf Scholz prononce un discours au Parlement à Berlin ce 22 juin.
Le chancelier Olaf Scholz prononce un discours au Parlement à Berlin ce 22 juin.
© AP Photo/Markus Schreiber

Le chancellier allemand appelle à mettre en place "un plan Marshall" pour l'Ukraine, estimant que la reconstruction du pays coûtera des "milliards" et concernera "plusieurs générations".

"Comme l'Europe dévastée par la Deuxième Guerre mondiale, l'Ukraine a aujourd'hui besoin d'un plan Marshall pour sa reconstruction" pour lequel "nous aurons besoin de plusieurs milliards d'euros et de dollars supplémentaires et ce pendant des années", a déclaré le chancelier allemand lors d'un discours devant les députés du Bundestag avant les sommets européen, du G7 et de l'Otan.


11H57 TU. Sommet des Brics : Xi Jinping met en garde contre "l'élargissement des alliances militaires"

Le président chinois Xi Jinping a fustigé ce mercredi "l'élargissement des alliances militaires" lors d'un discours prononcé avant le début d'un sommet avec les dirigeants russe, indien, brésilien et sud-africain, a indiqué un média d'Etat.

"La crise en Ukraine est un autre signal d'alarme pour le monde", a souligné Xi Jinping lors du forum économique des Brics, critiquant "l'élargissement des alliances militaires et la recherche de sa propre sécurité au détriment de la sécurité des autres pays", selon l'agence de presse Chine nouvelle.

11H28 TU. Berlin rejette les menaces de représailles de Moscou envers la Lituanie

Des trains de marchandises en provenance de l'enclave russe de Kaliningrad à la gare frontalière de Kybartai, à environ 200 km à l'ouest de la capitale de la Lituanie, Vilnius ce 22 juin 2022.
Des trains de marchandises en provenance de l'enclave russe de Kaliningrad à la gare frontalière de Kybartai, à environ 200 km à l'ouest de la capitale de la Lituanie, Vilnius ce 22 juin 2022.
© AP Photo/Mindaugas Kulbis

L'Allemagne rejette "fermement" les menaces de représailles brandies par la Russie envers la Lituanie après que cet État balte a instauré des restrictions pour certaines marchandises transitant vers l'enclave russe de Kaliningrad, a indiqué ce mercredi le porte-parole du gouvernement.

11H19 TU. Moscou accuse Berlin d'"hystérie russophobe" en commémorant l'invasion nazie​

Vadimir Poutine dépose une gerbe devant la tombe du Soldat inconnu, à Moscou, lors du 81ème anniversaire de l'invasion de l'Union soviétique par l'Allemagne nazie. 22 juin 2022
Vadimir Poutine dépose une gerbe devant la tombe du Soldat inconnu, à Moscou, lors du 81ème anniversaire de l'invasion de l'Union soviétique par l'Allemagne nazie. 22 juin 2022
© Mikhail Metzel, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP

La Russie, qui commémore aujourd'jui l'invasion de l'URSS par les Nazis en 1941, a accusé l'Allemagne d'alimenter aujourd'hui une "hystérie russophobe", dans un contexte de vives tensions entre Moscou et Berlin liées à l'Ukraine. 

"Berlin, par ses paroles et ses actes, menace les résultats des efforts fournis depuis des décennies par la Russie et l'Allemagne pour surmonter l'inimitié (...) après la guerre", a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué publié à l'occasion des commémorations, accusant notamment des membres du gouvernement allemand de "mener des attaques quotidiennes qui alimentent l'hystérie russophobe".

11H16 TU. La Russie dénonce une attaque de drones contre une raffinerie frontalière de l'Ukraine

Deux drones ont attaqué une raffinerie de pétrole située dans le Sud-Ouest de la Russie à proximité de la frontière avec l'Ukraine, a déclaré son propriétaire, dénonçant un acte "terroriste" qui n'a pas fait de victime.

"Deux drones ont attaqué des équipements technologiques de l'usine de produits pétroliers de Novochakhtinski, ce qui a provoqué une explosion suivie d'un incendie", a indiqué la raffinerie dans un communiqué publié sur son site.

10H50 TU. Conflit en Ukraine: un "niveau choquant" de souffrance des civils

Médecins sans frontières (MSF) dénonce un "niveau choquant" de souffrance que la violence aveugle de la guerre en Ukraine cause aux civils, victimes d'"attaques indiscriminées constantes".

Entre le 31 mars et le 6 juin, l'ONG a procédé à l'évacuation médicale par train de 653 patients des zones touchées par la guerre dans l'est du pays vers des hôpitaux situés dans des régions plus sûres.

10H49. Un navire marchand turc quitte le port ukrainien de Marioupol après des discussions sur les céréales à Moscou​

Un navire marchand turc a quitté le port ukrainien de Marioupol après des discussions entre des délégations turque et russe à Moscou au sujet des céréales bloquées en Ukraine à cause de l'offensive militaire russe, a annoncé le ministère turc de la Défense.

Chargement du lecteur...
 

"Quelques heures seulement après la fin de la longue réunion, le cargo turc (Azov Concord), qui attendait depuis des jours, a quitté le port ukrainien", indique le ministère dans un communiqué, affirmant qu'il s'agit du "premier navire étranger à quitter le port ukrainien de Marioupol", tombé aux mains des Russes en mai.

Chargement du lecteur...
 

10H27 TU. Discussions russo-turques pour sortir le blé d'Ukraine par la mer Noire​

Une délégation du ministère turc de la Défense était à Moscou pour de nouvelles discussions destinées à permettre de sortir par la mer Noire les céréales bloquées en Ukraine à cause de l'offensive militaire russe.

"Les parties ont discuté des questions liées à la sécurité des navires marchands et l'exportation des céréales depuis les ports ukrainiens, ainsi que d'approches pour assurer la sûreté de la navigation en mer Noire", a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Chargement du lecteur...


10H20 TU. Mort d'un journaliste ukrainien: une enquête de RSF accuse les forces russes

L'organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières (RSF) publie aujourd'hui une enquête menée en Ukraine qui prouve, selon elle, que le photoreporter ukrainien Maks Levin a été tué, et peut-être torturé, par des soldats russes en mars.

Maks Levin le 12 janvier 2018 dans la région de Donetsk. 
Maks Levin le 12 janvier 2018 dans la région de Donetsk. 
© AP Photo/Inna Varenytsia

Ce "rapport donnera lieu à notre sixième plainte" devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, a indiqué RSF à l'AFP. Cette plainte portera "exclusivement sur le cas de Maks Levin", qui était "mentionné parmi plusieurs autres cas dans notre cinquième plainte le 27 mai", a ajouté l'association.

10H15 TU. Une attaque de drone suspectée contre une raffinerie russe près de l'Ukraine

Les autorités russes ont dit soupçonner qu'une attaque de drones est à l'origine d'un incendie qui s'est déclaré aujourd'hui dans une raffinerie de pétrole située dans une région de Russie frontalière de l'Ukraine.

"Selon une version, l'incendie a été causé par une attaque de drones sur les installations techniques de l'usine. Des fragments appartenant à deux drones ont été trouvés sur le territoire" de la raffinerie, a déclaré sur Telegram le gouverneur de la région de Rostov-sur-le-Don, Vassili Goloubev, sans autre précision.

09H20 TU. La Russie accuse Londres de l'empêcher de participer à l'assemblée de l'OSCE

Moscou accuse la Grande-Bretagne de l'empêcher de participer à la prochaine Assemblée parlementaire de l'OSCE, début juillet à Birmingham, en refusant de délivrer des visas aux membres de sa délégation.

"Tous les membres de la délégation figurant sur les listes de sanctions du Royaume-Uni, nous avions demandé en temps utile (...) que soit résolue la question de la garantie donnée par la partie britannique de délivrer des visas d'entrée", a déclaré, cité par les agences de presse russes, le sénateur Vladimir Djabarov qui fait partie de la délégation russe.

Chargement du lecteur...


07H54 TU. Moscou change l'adresse de l'ambassade américaine pour honorer les séparatistes d'Ukraine​

L'ambassade américaine à Moscou, déserte depuis mai 2022, dans une photo datant du 20 avril 2021. 
L'ambassade américaine à Moscou, déserte depuis mai 2022, dans une photo datant du 20 avril 2021. 
© AP Photo/Pavel Golovkin, File

La ville de Moscou change l'adresse officielle de l'ambassade des États-Unis à Moscou pour honorer les séparatistes pro-russes d'Ukraine, manière de dénoncer le soutien américain à Kiev.

"L'ambassade des États-Unis en Russie a une nouvelle adresse officielle", a annoncé dans un communiqué la mairie de Moscou. Elle se se situe désormais 1, place de la République populaire de Donetsk...

Cette nouvelle adresse officielle a été choisie après un vote en ligne organisé par les autorités moscovites et auquel 278.684 personnes ont participé, selon le communiqué de la mairie.

La manœuvre n'est pas sans rappeler une mesure similaire aux États-Unis. En 2018, une portion de l'avenue longeant l'ambassade de Russie à Washington DC a été baptisée "Boris Nemtsov Plaza", opposant russe assassiné en 2015 juste à côté du Kremlin.

07H45 TU. Le pétrole plonge de 5%, plombé par des craintes de récession

Les prix du pétrole plongeaient de plus 5% ce mercredi, les marchés s'inquiétant qu'une forte hausse des taux d'intérêt visant à contenir l'inflation n'entraîne une récession.

Vers 07H20 GMT (09H20 heure de Paris), le baril de Brent perdait 5,2% à 108,62 dollars, tandis que le WTI chutait de 5,6% à 103.31 dollars.

Ces derniers mois, le brut a atteint des sommets, la guerre en Ukraine faisant craindre que l'offre ne puisse satisfaire la demande d'économies qui rouvrent, notamment en Chine après des mois de confinements.


07H15 TU. Le président indonésien se rendra à Kiev et Moscou​

Le président indonésien Joko Widodo le 15 juin 2021 (au centre sur la photo).
Le président indonésien Joko Widodo le 15 juin 2021 (au centre sur la photo).
© AP Photo/Achmad Ibrahim

Le chef de l'État indonésien et président du G20 Joko Widodo se rendra prochainement en Ukraine et en Russie pour discuter des conséquences économiques et humanitaires de l'invasion russe, a annoncé mercredi sa ministre des Affaires étrangères.

06H43 TU. Le chef de la diplomatie russe attendu à Téhéran​

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est attendu aujourd'hui à Téhéran où il doit rencontrer son homologue iranien, Hossein Amir-Abdollahian, a rapporté l'agence officielle Irna.

05H20 TU : les combats s'intensifient dans le Donbass​

Les combats s'intensifient entre Zaporijjia et Donetsk. Si Moscou s'empare de cette zone, le Donbass serait alors complètement encerclé. Nos envoyés spéciaux ont pu se rendre sur la ligne de front au plus près du bataillon de ultra-nationaliste ukrainien Azov.


4H09 TU. Lyssytchansk pilonnée, Kiev s'active pour des armes et sa candidature à l'UE

Les frappes russes "détruisent tout" à Lyssytchansk, une ville industrielle stratégique voisine de Severodonetsk dans le Donbass (est), déplorent dans la nuit de mardi à mercredi les Ukrainiens qui, parallèlement, s'activent pour obtenir des armes et le statut officiel de candidat à l'UE.

"L'armée russe pilonne Lyssytchansk à coups de canons, de missiles, de bombes aériennes, de lance-roquettes... ils détruisent tout", a affirmé sur Telegram Serguiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk, l'épicentre de la confrontation entre armées ukrainienne et russe.

21H41 TU. "Nous nous battons pour une décision positive de l'Union européenne"

"Chaque jour, nous nous battons pour une décision positive de l'Union européenne sur la candidature de l'Ukraine et pour la fourniture d'armes modernes", a exprimé Volodymyr Zelenskyy, dans sa vidéo quotidienne. 

Chargement du lecteur...


20H44 TU. Washington "confiant" dans la coopération avec Macron sur l'Ukraine malgré ses revers électoraux​

Les États-Unis ont exprimé mardi leur "confiance" dans la poursuite de l'étroite collaboration diplomatique avec le président français Emmanuel Macron sur la guerre en Ukraine malgré les revers électoraux de son camp.

"Le président Macron vient d'être réélu", a d'abord noté le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price devant la presse à Washington.


19H48 TU. Kaliningrad: Washington "soutient" la Lituanie face aux menaces de Moscou​

Les États-Unis ont affirmé mardi leur "soutien" à la Lituanie, membre de l'Alliance atlantique, face aux menaces de la Russie contre Vilnius qui a instauré des restrictions pour certaines marchandises transitant vers l'enclave de Kaliningrad.

Le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price a réitéré devant la presse l'attachement "à toute épreuve" de Washington à l'article 5 de l'Otan, qui prévoit "qu'une attaque contre un pays allié est une attaque contre tous".

Chargement du lecteur...


19H45 TU. Russie: un avion militaire s'écrase près de la frontière ukrainienne

Un avion militaire russe s'est écrasé mardi dans la région de Rostov, près de la frontière avec l'Ukraine, tuant son pilote, selon le service de presse du district militaire Sud.

"Le 21 juin, un avion Su-25 s'est écrasé dans la région de Rostov lors d'un vol d'entraînement prévu. Le pilote est décédé", a indiqué cette source, citée par les agences de presse russes.


19H43 TU. 15 tués dans la région de Kharkiv, dans le nord-est 

Quinze personnes, dont un enfant de huit ans, ont été tuées sous le feu de l'artillerie russe dans la région de Kharkiv (nord-est de l'Ukraine, a annoncé mardi le gouverneur.

19H36 TU. Moscou hausse le ton contre Vilnius et progresse dans l'Est

Moscou a promis mardi de "sérieuses" représailles contre la Lituanie après la mise en application par Vilnius de sanctions européennes liées à l'invasion de l'Ukraine, où les troupes russes continuent de progresser dans l'Est.

A deux jours du sommet des dirigeants de l'Union européenne, appelés à se décider sur l'octroi à l'Ukraine du statut de pays candidat au club européen que Kiev réclame à cor et à cri, le ministre des Affaires européennes français Clément Beaune, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l'UE, a déclaré qu'un "consensus total" avait émergé au sein des Vingt-Sept lors d'une réunion avec ses homologues à Luxembourg, pour accéder à cette requête. 

19H27 TU. Le M5S menacé de division sur la guerre en Ukraine​

Des dizaines de parlementaires italiens ont signé mardi pour former un nouveau groupe au sein du Mouvement Cinq étoiles (M5S), menaçant de division le principal parti du gouvernement de coalition de Mario Draghi en raison de la guerre en Ukraine, ont rapporté des médias.

17H58 TU. Lyssytchansk dévastée résiste à l'avancée des forces russes

L'obus a laissé un trou béant dans le commissariat de police de Lyssytchansk, en Ukraine, symbole du barrage d'artillerie russe qui écrase cette ville de l'Est du pays où les soldats creusaient mardi des positions défensives.

Le poste de police a été touché dans la nuit de lundi à mardi, après que Lyssytchansk a subi de violents bombardements qui ont fait au moins un mort dans cette ville industrielle stratégique située en face de Severodonetsk, dans la région orientale du Donbass.

17H52 TU. Washington juge "effroyable" d'évoquer la peine de mort pour deux Américains

Washington juge "effroyable" que la Russie évoque la possibilité d'imposer la peine de mort à deux Américains capturés en Ukraine alors qu'ils combattaient avec les forces armées de Kiev, a déclaré mardi un porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby.

"Il est effroyable qu'un responsable gouvernemental russe suggère la peine de mort pour deux citoyens américains qui étaient en Ukraine", a déclaré John Kirby, réagissant aux déclarations du porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov lors d'une interview à la chaine américaine NBC. 

Alors qu'on lui demandait s'ils risquaient la peine de mort, le porte-parole russe avait déclaré: "Cela dépend de l'enquête".