Info

DIRECT - Ukraine : nouveaux départs de chargements de céréales depuis l'Ukraine

Des responsables russes, ukrainiens, turcs et de l'ONU arrivent au cargo Razoni pour inspection alors qu'il est ancré à l'entrée du détroit du Bosphore à Istanbul, en Turquie, le mercredi 3 août 2022.
Des responsables russes, ukrainiens, turcs et de l'ONU arrivent au cargo Razoni pour inspection alors qu'il est ancré à l'entrée du détroit du Bosphore à Istanbul, en Turquie, le mercredi 3 août 2022.
( AP Photo/Khalil Hamra, Dossier)

Les exportations de céréales ukrainiennes reprennent. Quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports ukrainiens d'Odessa et de Tchornomorsk sur la mer Noire.  Amnesty international dit regretter la "colère" déclenchée par un rapport de l'ONG reprochant aux forces armées ukrainiennes de mettre en danger des civils.

15h30 TU. Amnesty dit regretter la "colère" provoquée par un rapport sur l'Ukraine

Amnesty international dit regretter la "colère" déclenchée par un rapport de l'ONG reprochant aux forces armées ukrainiennes de mettre en danger des civils, maintenant à nouveau ses conclusions qui ont provoqué la colère de Kiev.

La publication du rapport avait entraîné la démission de la responsable d'Amnesty International en Ukraine, Oksana Pokaltchouk, reprochant au rapport publié le 4 août d'avoir sans le vouloir servi "la propagande russe".

Chargement du lecteur...

"Amnesty international regrette profondément le désarroi et la colère que notre communiqué de presse sur les tactiques de combat dans l'armée ukrainienne a provoqués", a déclaré l'ONG.

Elle rappelle que sa priorité "dans ce conflit comme dans tout autre, est de veiller à ce que les civils soient protégés". "C'était notre seul objectif lorsque nous avons publié ce dernier rapport de recherche", poursuit Amnesty, "si nous maintenons pleinement nos conclusions, nous regrettons la douleur causée".

Les lois de la guerre existent en partie pour protéger les civils, et c'est pour cette raison qu'Amnesty International exhorte les gouvernements à les respecter. Amnesty International

Dans son rapport publié au terme d'une enquête de quatre mois, Amnesty a accusé l'armée ukrainienne d'établir des bases militaires dans des écoles et des hôpitaux et de lancer des attaques depuis des zones peuplées, une tactique qui viole selon elle le droit humanitaire international.

"Les lois de la guerre existent en partie pour protéger les civils, et c'est pour cette raison qu'Amnesty International exhorte les gouvernements à les respecter", a poursuivi l'ONG.

12H06 TU. Quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports ukrainiens.

Quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports ukrainiens d'Odessa et de Tchornomorsk sur la mer Noire. Ils transportaent environ 170 000 tonnes de marchandises.

"Le deuxième convoi avec des livraisons ukrainiennes vient de partir des ports d'Odessa et de Tchornomorsk : trois navires à partir de Tchornomorsk et un autre à partir d'Odessa", a indiqué le ministère de l'Infrastructure sur Telegram.

Le Star Helena bulk en train d'atteindre le port d'Odessa en Ukraine, le 7 août 2022.
Le Star Helena bulk en train d'atteindre le port d'Odessa en Ukraine, le 7 août 2022.
AP/Nina Lyashonok

Selon lui, les quatre navires en question sont le Mustafa Necati, le Star Helena, le Glory et le Riva Wind avec à leur bord "environ 170.000 tonnes de marchandises liées à l'agriculture".

12H05 TU. Centrale de Zaporijjia: les autorités d'occupation accusent Kiev d'un nouveau tir.

L’administration russe affirme que l’armée ukrainienne a endommagé des bâtiments administratifs lors d'une frappe sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, cible de tirs dont s'accusent mutuellement Moscou et Kiev.

Dans la nuit de samedi à dimanche 7 août, "l'armée ukrainienne a mené une frappe avec une bombe à sous-munitions tirée d'un lance-roquettes multiple Ouragan", ont indiqué les autorités d'occupation russe de la ville d'Energodar, où se trouve la centrale.

Chargement du lecteur...
Centrale nucléaire en Ukraine attaquée par la Russie

"Les éclats et le moteur de la roquette sont tombés à 400 mètres d’un réacteur en marche", a affirmé cette source, ajoutant que cette frappe avait "endommagé" des bâtiments administratifs et touché "une zone de stockage de combustible nucléaire usagé".

L'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) a jugé "de plus en plus alarmantes" les informations venant de la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d'Europe.

11H06 TU. Ukraine/céréales: le pape salue "un signe d'espoir".

Le pape François salue comme "un signe d'espoir" la reprise des exportations maritimes des céréales ukrainiennes, y voyant la preuve qu'un "dialogue est possible" pour mettre fin à la guerre.

"Je désire saluer avec satisfaction le départ de ports d'Ukraine de cargaisons de céréales. Cette étape démontre qu'il est possible de dialoguer et d'atteindre des résultats concrets qui profitent à tous", a déclaré le souverain pontife devant les fidèles réunis sur la place Saint-Pierre à Rome, à la fin de la traditionnelle prière de l'Angelus.

"Cet événement se présente aussi comme un signe d'espoir, et j'espère de tout coeur que suivant cette voie, il sera possible de mettre fin aux combats et d'arriver à une paix juste et durable", a-t-il ajouté.

Le pape François salue les fidèles lors de la prière de midi de l'Angélus sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le dimanche 7 août 2022.
Le pape François salue les fidèles lors de la prière de midi de l'Angélus sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le dimanche 7 août 2022.
(AP Photo/Gregorio Borgia)

Samedi 6 août, un cargo est arrivé au port ukrainien de Tchernomorsk sur la mer Noire, pour y charger des céréales pour la première fois depuis l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février.

Et plusieurs cargos chargés de céréales devaient prendre la mer aujourd'hui pour transporter 161 000 tonnes de maïs et de produits alimentaires vers la Turquie, la Chine et l'Italie.

Fin juillet, le pape, qui n'a eu de cesse de condamner les combats tout en maintenant une ouverture diplomatique avec Moscou, a répété son "désir" de se rendre en Ukraine, sans plus de précisions sur la date d'une éventuelle visite.

06H20 TU. Un cadre de l'occupation russe meurt après un attentat.

Un fonctionnaire de l’administration d'occupation russe dans la région méridionale ukrainienne de Kherson a succombé à ses blessures après un attentat, selon Moscou.

"Vitali Goura, chef-adjoint de l'administration de Nova Kakhovka, en charge des services communaux, est décédé des suites de ses blessures", a indiqué une responsable locale, Katerina Goubareva, relayée sur Telegram par cette administration.

Ce cadre avait été grièvement blessé après "un attentat" à son domicile et souffrait de multiples blessures par balles, avait indiqué une source anonyme de cette administration.