Info

DIRECT - Ukraine : plus de 4,4 millions de réfugiés ont fui vers l'Europe, 10 milliards d'euros réunis pour l'Ukraine

Ursula von der Leyen, préside la collectte internationale pour l'Ukraine à Varsovie. À sa gauche le président de la Pologne Duda. L'initiative de collecte de fonds "Stand up for Ukraine" était co-présidée par le Premier ministre du Canada Justin Trudeau que l'on voit par visioconférence. Plus de 10 milliards d'euros ont été récoltés à 13h00 TU.
Ursula von der Leyen, préside la collectte internationale pour l'Ukraine à Varsovie. À sa gauche le président de la Pologne Duda. L'initiative de collecte de fonds "Stand up for Ukraine" était co-présidée par le Premier ministre du Canada Justin Trudeau que l'on voit par visioconférence. Plus de 10 milliards d'euros ont été récoltés à 13h00 TU.
© AP Photo/Czarek Sokolowski
Ursula von der Leyen, préside la collectte internationale pour l'Ukraine à Varsovie. À sa gauche le président de la Pologne Duda. L'initiative de collecte de fonds "Stand up for Ukraine" était co-présidée par le Premier ministre du Canada Justin Trudeau que l'on voit par visioconférence. Plus de 10 milliards d'euros ont été récoltés à 13h00 TU.
Gare d'Odessa, 8 avril 2022. Séparation d'une famille qui part se réfugier en Pologne, tandis que le père, Ruslan Mishanin, reste combattre en Ukraine. 

4,4 millions d'Ukrainiens ont fui le pays depuis le 24 février et 2,3 millions sont en Pologne alerte l'ONU. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen annonce avoir réuni plus de 10 milliards d'euros pour les réfugiés ukrainiens lors d'une collecte internationale organisée à Varsovie. 

 
Ce qu'il faut retenir de l'actualité du 9 avril

-Plus de 4,4 millions de réfugiés ont fui l'Ukraine depuis le début de l'offensive russe le 24 février.
-Plus de 10 milliards d'euros récoltés pour l'Ukraine à Varsovie.
-Un couvre-feu est en vigueur à Odessa jusqu'à lundi. Les autorités ukrainiennes craignent une attaque imminente sur cette ville portuaire. 
-L'attaque de la gare de Kramatorsk a fait au moins 52 morts selon un nouveau bilan fourni par la présidence ukrainienne.
-Cinq civils ont été tués dans des bombardements dans l'Est


20h00 TU. Cinq civils ont été tués dans des bombardements dans l'Est, et cinq autres ont été blessés

Le gouverneur Pavlo Kyrylenko, qui craint une attaque russe dans la région de Donetsk, vient d'annoncer le bilan des derniers bombardements sur sa messagerie Telegram.

19h54 TU. L'Ukraine impose un embargo commercial complet à la Russie selon le quotidien indépendant The Kyiv Independent

C'est le représentant du gouvernement pour le parlement Taras Melnychuk  qui annonce cette décision d'interdire tout exportation depuis la Russie. L'Ukraine importait pour 6 milliards de dollars de marchandise depuis la Russie.

19h05 TU. Le Canada s'engage à verser 100 millions de dollars canadiens supplémentaires (73,1 millions d'euros) pour l'aide humanitaire en Ukraine et dans les pays voisins.
 


18h25 TU. Le Premier ministre italien Mario Draghi va se rendre en Algérie lundi afin de discuter d'une augmentation des fournitures de gaz en provenance de ce pays nord-africain pour compenser une éventuelle baisse côté russe.

Le site gazier Sonatrach de Krechba, dans le Sahara, à 1200 km d'Alger en décembre 2008.
Le site gazier Sonatrach de Krechba, dans le Sahara, à 1200 km d'Alger en décembre 2008.
© AP Photo/Alfred de Montesquiou

Le Premier ministre Mario Draghi sera reçu par le président Abdelmadjid Tebboune. Le 28 février, son ministre des Affaires étrangères Luigi di Maio s'était déjà rendu en Algérie sur le même sujet.

Le géant public algérien des hydrocarbures Sonatrach s'est déclaré fin février prêt à fournir davantage de gaz à l'Europe, en l'acheminant notamment via le gazoduc Transmed reliant l'Algérie à l'Italie.

L'Algérie est le deuxième fournisseur de gaz de l'Italie, derrière la Russie.

17h43 TU. L'Ukraine dit avoir libéré 12 soldats et 14 civils dans un nouvel échange de prisonniers avec la Russie

26 prisonniers de guerre ukrainiens ont été libérés lors d'un échange annnonce la vice-Première ministre Iryna Verechtchouk, dont 21 soldats et 14 civils. La ministre n'a pas révélé combien de prisonniers de guerre russes ont été renvoyés en Russie. Il s'agit du troisième échange de prisonniers depuis le 24 février. (The Kyiv Independant)



16h46 TU. Boris Johnson offre à l'Ukraine des véhicules blindés et des missiles antinavires (10 Downing Street)

Le Premier ministre Boris Johnson a rencontré Volodymyr Zelensky ce 9 avril à Kiev.
Le Premier ministre Boris Johnson a rencontré Volodymyr Zelensky ce 9 avril à Kiev.
© Ukrainian Presidential Press Office via AP

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé à fournir à l'Ukraine des véhicules blindés et des missiles antinavires, en rendant hommage à l'armée ukrainienne pour "le plus grand fait d'armes du 21e siècle".

"C'est grâce au leadership inébranlable du président Zelensky et à l'héroïsme invincible et au courage du peuple ukrainien que les desseins monstrueux de (Vladimir) Poutine sont déjoués", a déclaré Boris Johnson après sa rencontre avec Volodymyr Zelensky, selon un communiqué de ses services. 

15h58 TU. Les oeuvres d'art saisies par la Finlande de retour en Russie

Le ministère russe de la Culture annonce que des oeuvres d'art de musées russes en transit en Finlande saisies par les autorités finlandaises dans le cadre des sanctions contre Moscou étaient revenues en Russie."Les tableaux russes (prêtés pour) des expositions en Italie et au Japon sont sur le territoire russe" déclare le ministère de la Culture russe

Trois véhicules transportant les oeuvres d'art ont franchi la frontière entre la Finlande et la Russie et sont en route vers les musées de Saint-Petersbourg et Moscou d'où elles proviennent, a précisé le ministère.

De son côté la France a saisi un tableau appartenant à un musée ukrainien pour le sauvegarder en attendant la fin du conflit comme nous l'explique Nicolas George :
 

Chargement du lecteur...

14H05 TU. la présidente de la Commission européenne est à Varsovie rejointe par le Premier ministre du Canada Justin Trudeau et le président de la Pologne Duda pour collecter des fonds pour l'Ukraine.
 
 

L'évènement est organisé afin de réunir des fonds pour les réfugiés ukrainiens qui sont plus de 4,4 millions. Plus de 10 milliards d'euros ont été réunis depuis 13h00 TU selon Ursula von der Leyen.

14h00 TU. Le Premier ministre britannique Boris Johnson rencontre Volodymyr Zelensky à Kiev.

12h50 TU. L'Ukraine est toujours prête à des pourparlers avec la Russie.


"Nous sommes prêts à nous battre et chercher parallèlement des voies diplomatiques pour arrêter cette guerre. Pour l'instant, nous envisageons parallèlement un dialogue", assure le président ukrainien au cours d'une conférence de presse avec le chancelier autrichien Karl Nehammer.
 

"L'Autriche sait ce que souffre actuellement le peuple ukrainien. Nous aiderons là où nous le pourrons à soulager les souffrances humanitaires et à mettre fin à cette guerre" a twitté le chancelier Nehammer qui a condamné l'attaque sur la gare de Kramatorsk.


11h57 TU. La communauté internationale condamne l'attaque de la gare de Kramatorsk.

Le bilan du raid sur la gare de Kramatorsk s'alourdit : au moins 52 morts dont 5 enfants et des dizaines de blessés. La communauté internationale condamne cette attaque contre des civils. Le chef de la diplomatie française parle de "crimes contre l'humanité".

Chargement du lecteur...


11h40 TU. À Marioupol, l'impossible décompte des victimes.

Combien de civils ukrainiens ont péri à Marioupol ? Cette cité portuaire du sud-est de l'Ukraine est assiégée et dévastée par l'armée russe depuis fin février. Le "nouveau maire" proclamé par les forces pro-russes a annoncé le 8 avril qu'"environ 5.000 personnes"sont mortes parmi la population civile. Les autorités ukrainiennes avancent des bilans beaucoup plus lourds.

11h15 TU. Les forces ukrainiennes restent mobilisées au sud.

3.000 soldats ukrainiens sont à l'intérieur de la ville de Marioupol, en position défensive, annonce une source militaire occidentale. Édouard Bassourine, représentant des forces séparatistes pro-russes de Donetsk, a reconnu que contrôler totalement la ville "prendra du temps". Les Ukrainiens contiennent les assauts dans le sud-ouest et l'est de Marioupol, en particulier le port et l'usine métallurgique d'Azovstal, selon l'Institue for the Study of War (ISW).

10h55 TU. Plus de 4,4 millions de réfugiés ont fui les bombardements en Ukraine. 

Plus de 4,4 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis le 24 février, selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR). L'Europe n'a pas connu un tel flot de réfugiés depuis la Seconde guerre mondiale.

10h42 TU. L'Allemagne a quasiment épuisé ses possibilités d'approvisionner l'Ukraine en armes.

L'Allemagne pourra-t-elle livrer suffisamment d'armes à l'Ukraine ? L'armée allemande, la Bundeswehr, est limitée dans ses possibilités de livraisons d'armes à l'Ukraine.  La ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, indique que Berlin est "arrivé à une limite" et que l'Allemagne doit maintenir sa capacité d'action pour être en mesure de "garantir la défense du pays et de l'Alliance" atlantique (Otan).

Chargement du lecteur...


10h11 TU. Poursuite des évacuations de civils à Kramatorsk. 

Au lendemain de la frappe de missile d'une gare qui a fait plus de 50 morts, l'évacuation de civils de la ville de Kramatorsk se poursuit Des mini-bus et camionnettes sont venues récupérer des dizaines de personnes tôt ce matin. Quatre trains sont prévus au départ de la ville voisine de Sloviansk en direction de l'ouest du pays, selon la compagnie des chemins de fer ukrainiens, Ukrzaliznytsia.

Des milliers de civils ukrainiens sont évacués du pays par la route. Des bus sont mis à disposition. Ils suivent plusieurs itinéraires pour rallier des villes ukrainiennes jugées sécurisées ou des pays limitrophes comme la Pologne. Medyka, Pologne - 8 avril 2022.
Des milliers de civils ukrainiens sont évacués du pays par la route. Des bus sont mis à disposition. Ils suivent plusieurs itinéraires pour rallier des villes ukrainiennes jugées sécurisées ou des pays limitrophes comme la Pologne. Medyka, Pologne - 8 avril 2022.
Sergei Grits / ASSOCIATED PRESS

10h05 TU. Moscou envisage de bloquer Youtube en Russie après la suspension du compte de la chaîne parlementaire "Douma TV". 

"Les États-Unis veulent avoir le monopole de la diffusion de l'information", a lancé sur  Telegram Viatcheslav Volodine, le président du parlement russe. "Nous ne pouvons pas permettre cela." Selon Moscou, le compte "Douma-TV" a plus de 145.000 abonnés sur Youtube. Il diffuse des extraits des échanges parlementaires, des interviews de députés russes et des retransmissions en direct. Des représailles qui font craindre un blocage du service en Russie sont annoncées par le Kremlin.

Ce qu'il faut retenir à 10h00 GMT.
En déplacement officiel à Kiev, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a assuré que l'Europe soutient pleinement l'Ukraine dans la guerre menée par Moscou.

Un couvre-feu va être décrété à Odessa. La ville portuaire pourrait être la cible de frappes aériennes russes, craignent les autorités ukrainiennes.

La Russie accuse Youtube d'avoir bloqué la chaîne parlementaire russe et exige son rétablissement, faute de quoi le Kremlin promet des "représailles".

La France annonce que deux tableaux de la collection Morozov vont rester sur le territoire français. L'un appartient à un oligarque russe, l'autre à un musée ukrainien.

09h44 TU. Collection Morozov : deux tableaux, dont celui d'un oligarque russe, restent en France.

Deux tableaux de la collection Morozov, dont celui d'un oligarque russe et un autre appartenant à un musée ukrainien, exposés en ce moment à la Fondation Vuitton à Paris depuis septembre, vont "rester en France". L'annonce a été faite ce samedi par le ministère de la Culture, indique l'AFP, alors que la ministre Roselyne Bachelot-Narquin rencontre ce samedi des artistes ukrainiens réfugiés en France.

09h39 TU. Joe Biden veut apporter une "réponse internationale" au conflit russo-ukrainien.

Le président des États-Unis Joe Biden s'est entretenu avec son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa. Les deux chefs d'État sont d'accord pour prononcer un cessez-le-feu en Ukraine. À l'issue de l'échange, Joe Biden a souligné "la nécessité d'une réponse internationale claire et unifiée à l'agression russe", selon le communiqué de la Maison Blanche.
 



09h16 TU. En déplacement en Ukraine, Ursula von der Leyen assure que "L'Europe est de votre côté".

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen poursuit son déplacement en Ukraine. Elle donne une conférence de presse à Kiev aux côtés du président ukrainien Volodymyr Zelensky."L'Europe est de votre côté", a-t-elle déclaré.

09h10 TU. Moscou accuse Youtube d'avoir bloqué le compte de la chaîne parlementaire russe.

 
Des responsable russes accuse le service vidéo Youtube d'avoir bloqué le compte de la chaîne de la chambre basse du Parlement russe, "Douma-TV". Propriété du géant américain Google,Youtube aurait "signé sa propre condamnation" et pourrait subir "des représailles", annonce Moscou. 

09h00 TU. Les soldats ukrainiens accusés d'exactions à l'encontre de soldats russes. 

Des vidéos montrant des soldats russes au sol abattus de sang froid par des soldats ukrainiens circulent sur internet depuis le 7 avril. Analysés et vérifiées par des sources indépendantes, on sait qu'elles ont été tournées près de Dmytrivka, au nord de Kiev. Si ces faits sont avérés, il s'agirait de crimes de guerre dénonce l'ONG Human Rights Watch. Attention, certaines images peuvent choquer. 

Chargement du lecteur...


07h50 TU. La Russie bientôt en défaut de paiement ? 

L'agence de notation financière S&P Global Ratings abaisse la note de la Russie pour ses paiements en devises étrangères au niveau de "défaut de paiement sélectif".  En début de semaine, Moscou a sciemment réglé en roubles une dette qui aurait dû être honorée en dollars. Il ne reste qu'un cran plus bas que SD dans l'échelle de l'agence : la note "D", pour défaut.

07h40 TU. L'évacuation de civils se poursuit en Ukraine. 

À Lozova, à une centaine de km à l'ouest de Kramatorsk, environ 15.000 personnes ont quitté la localité. 50.000 se trouvent encore sur place, a indiqué vendredi soir sur Telegram, le chef de l'administration militaire régionale, Oleg Sinegubov. Les départs sont organisés par trains et en voitures, a-t-il précisé. Selon lui, des combats se déroulent "à proximité".

07h18 TU. Le ministère britannique de la Défense assure que la Russie vise délibérément les civils ukrainiens. 

Selon les informations fournies par le gouvernement britannique, les troupes russes prennent les civils ukrainiens pour civils lors des affrontements ou des bombardements. Dans une note publiée ce samedi, Londres indique que les forces russes se concentrent toujours au Donbass, à Mykolaïv et Marioupol.

06h49 TU. Odessa bientôt attaquée par les troupes russes ? 

À Odessa, plus grand port d'Ukraine, on craint le pire. Des missiles russes sont tombés, à proximité de la ville. Notre envoyé spécial Luc Oerthel est allé à la rencontre des habitants de la ville qui organisent la base arrière logistique. 

Chargement du lecteur...

06h17 TU. Le chancelier autrichien se déplace à Boutcha. 

Le chancelier autrichien Karl Nehammer a quitté Vienne vendredi direction l'Ukraine. Il se rendra notamment à Kiev dès samedi. L'officiel autrichien va également se déplacer à Boutcha, devenue un symbole des atrocités de la guerre russe. 

Le chancelier autrichien Karl Nehammer durant une conférence de presse. Belgrade, Serbie - 17 mars 2022. 
Le chancelier autrichien Karl Nehammer durant une conférence de presse. Belgrade, Serbie - 17 mars 2022. 
Darko Vojinovic / ASSOCIATED PRESS
Il est important que, dans le cadre de notre neutralité, nous soutenions l'Ukraine tant sur le plan humanitaire que politique
Karl Nehammer, chancelier autrichien. 

05h35 TU. Volodymyr Zelensky interpelle la communauté internationale après le massacre de Kramatorsk.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé "une réponse mondiale ferme" après le bombardement meurtrier d'une gare dans l'est de l'Ukraine, à Kramatorsk, où des civils étaient rassemblés pour fuir la région par crainte d'une offensive russe, un massacre qui suscité une vive indignation occidentale.

05h00 TU. La Russie contrôlerait totalement le Donbass. 

Après avoir retiré ses troupes de la région de Kiev et du nord de l'Ukraine, la Russie a fait de la conquête totale du Donbass, dont une partie est contrôlée depuis 2014 par des séparatistes prorusses, sa priorité. Le président Vladimir Poutine veut atteindre cet objectif avant le défilé militaire du 9 mai marquant la fin de la Deuxième Guerre mondiale, célébration la plus importante en Russie, notent les observateurs. Et en prévision d'une offensive massive, les autorités locales dans l'est de l'Ukraine s'efforçent de faire évacuer les civils.

Carte du Donbass en Ukraine
Carte du Donbass en Ukraine
TV5MONDE

04h45 TU. Les recherches pour tenter de retrouver des survivants se poursuivent à Borodianka. 

La localité -près de 13.000 habitants avant la guerre-, est située à 50 km au nord-ouest de la capitale ukrainienne. Elle a été reprise aux Russes par les forces ukrainiennes fin mars, comme le reste de la région.  Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, la situation dans cette ville est "bien plus horrible" et "il y a plus de victimes" qu'à Boutcha, où des civils ont été massacrés. Vingt-six corps ont été découverts par les secouristes dans les décombres de deux immeubles d'habitation, a de son côté signalé la procureure générale d'Ukraine Iryna Venediktova.

Un habitant marche dans les décombre de son immeuble détruit par les combats opposant forces ukrainiennes et russes à Borodyanka, Ukraine ce 5 avril 2022.<br />
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé les troupes russes d'horribles atrocités en Ukraine et a déclaré mardi au Conseil de sécurité de l'ONU que les responsables devraient immédiatement être traduits en justice pour crimes de guerre devant un tribunal comme celui mis en place à Nuremberg après la Seconde Guerre mondiale.<br />
 
Un habitant marche dans les décombre de son immeuble détruit par les combats opposant forces ukrainiennes et russes à Borodyanka, Ukraine ce 5 avril 2022.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé les troupes russes d'horribles atrocités en Ukraine et a déclaré mardi au Conseil de sécurité de l'ONU que les responsables devraient immédiatement être traduits en justice pour crimes de guerre devant un tribunal comme celui mis en place à Nuremberg après la Seconde Guerre mondiale.
 
© AP Photo/Vadim Ghirda

03h30 TU. L’Afrique du Sud demande un cessez-le-feu en Ukraine. 

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s'est entretenu vendredi par téléphone avec le président américain Joe Biden, au lendemain du vote à l'Assemblée générale des Nations unies d'une résolution suspendant la Russie du Conseil des droits de l'homme. "Nous avons partagé nos points de vue sur le conflit en Ukraine et sommes convenus de la nécessité d'un cessez-le-feu et d'un dialogue entre l'Ukraine et la Russie", a écrit Cyril Ramaphosa sur Twitter.



03h18 TU. Manifestation silencieuse à New York pour les victimes de l'invasion en Ukraine.

Des personnes participent à une manifestation silencieuse dans le parc Washington Square à New York, afin de montrer leur soutien aux femmes et aux enfants qui souffrent de l'invasion de l'Ukraine par la Russie

02h30 TU. Odessa toujours en sursis. 

Un couvre-feu sera en vigueur de samedi soir à lundi matin à Odessa, le grand port ukrainien sur la mer Noire, face à la "menace" de frappes de missiles, ont annoncé les autorités locales. Après le bombardement de la gare de Kramatorsk, "une menace d'attaque au missile plane à Odessa".

La démocratie va gagner cette guerreUrsula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.

01h00 TU. La Russie nie l’attaque de Kramatorsk et accuse l’Ukraine. 

Moscou a démenti être responsable de la frappe, affirmant ne pas disposer du type de missile qui aurait été utilisé, avant de dénoncer une "provocation" ukrainienne.

00h30 TU. Volodymr Zelensky parle de "crime de guerre", Biden dénonce une "atrocité"

Le bilan provisoire de l’attaque de la gare de Kramatorsk dans le Donbass fait état de 52 tués. "C'est un autre crime de guerre de la Russie pour lequel chacun parmi ceux impliqués sera tenu responsable", a dit le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans un message vidéo. Appelant à "une réponse mondiale ferme". Le président américain Joe Biden a dénoncé une "horrible atrocité" commise par Moscou, et la diplomatie française un "crime contre l'humanité".

Le président de l'Ukraine Volodymyr Zelensky parle de "crime de guerre" commis par la Russie après l'attaque de la gare de Kramatorsk qui a fait au moins 52 morts. Kiev, 9 avril 2022. 
Le président de l'Ukraine Volodymyr Zelensky parle de "crime de guerre" commis par la Russie après l'attaque de la gare de Kramatorsk qui a fait au moins 52 morts. Kiev, 9 avril 2022. 
ASSOCIATED PRESS

00h00 TU. Le bilan de l’attaque de la gare de Kramatorsk s’alourdit. 

Au moins 52 personnes, dont cinq enfants, ont été tuées et une centaine blessées vendredi dans un tir de de missile sur la gare de Kramatorsk (est), d'où partaient depuis plusieurs jours des milliers de personnes évacuées vers le reste du pays, selon les autorités locales.

23h30 TU.  La région ukrainienne de Soumy "libérée" 

La région de Soumy, frontalière de la Russie dans le nord-est de l'Ukraine, a été totalement "libérée" des forces russes, a annoncé vendredi le chef de l'administration régionale, ajoutant toutefois que la zone n'était "pas sûre" et que des opérations de déminage étaient en cours.