Info

DIRECT-Ukraine : Kiev dit s'attendre à de nouvelles attaques russes cette semaine

Des habitants effectuent des travaux de réparation sur un bâtiment endommagé lors d'une frappe russe dans la ville de Kherson, en Ukraine, le 27 novembre 2022. 
Des habitants effectuent des travaux de réparation sur un bâtiment endommagé lors d'une frappe russe dans la ville de Kherson, en Ukraine, le 27 novembre 2022. 
AP Photo/Bernat Armangue.

Les responsables ukrainiens ont dit lundi s'attendre à une nouvelle vague de bombardements russes cette semaine, les précédentes salves ayant visé des infrastructures critiques et provoqué des coupures massives d'eau et d'électricité, notamment dans la capitale Kiev.

18h00 TU. Crainte de l'utilisation d'armes chimiques par la Russie

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a accru la menace d'utilisation d'armes de destruction massive, y compris les munitions chimiques, a déclaré lundi le chef de l'organisme mondial de surveillance des armes toxiques. 

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) continue de suivre de près la situation en Ukraine, a déclaré son chef Fernando Arias lors de la réunion annuelle du régulateur. 

"La situation en Ukraine a de nouveau accru la menace réelle posée par les armes de destruction massive, y compris les armes chimiques", a déclaré M. Arias lors de la réunion au siège de l'organisation à La Haye, aux Pays-Bas. 

16h30 TU. La Première dame d'Ukraine affirme que la Russie aurait recours aux "violences sexuelles"

La Première dame d'Ukraine Olena Zelenska a affirmé lundi lors d'une conférence à Londres que "violences et crimes sexuels" faisaient partie de "l'arsenal" russe pour "humilier les Ukrainiens", appelant à une "réponse globale" des dirigeants dans le monde.

Depuis l'invasion russe le 24 février, "les opportunités des occupants se sont élargies pour humilier les Ukrainiens et malheureusement, les violences sexuelles et les crimes sexuels font partie de leur arsenal", affirme-t-elle.

16h00 TU. Moscou convoque l'embassadeur norvégien après des arrestations

L'ambassadeur norvégien à Moscou a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères en signe de protestation après l'arrestation de plusieurs Russes en Norvège, accusés d'avoir fait voler des drones.

Robert Kvile s'est vu signifier le caractère "inacceptable" de ces arrestations, que Moscou a dénoncé comme "politiquement motivées" et n'ayant "rien à voir avec les principes d'une justice équitable et impartiale", a précisé le ministère russe dans un communiqué.

15h14 TU. Kiev dit s'attendre à de nouvelles attaques 

Les responsables ukrainiens ont dit lundi s'attendre à une nouvelle vague de bombardements russes cette semaine, les précédentes salves ayant visé des infrastructures critiques et provoqué des coupures massives d'eau et d'électricité, notamment dans la capitale Kiev.

"Il est fort probable que le début de la semaine soit marqué par une telle attaque", a déclaré lundi la porte-parole du commandement Sud de l'armée ukrainienne, Natalia Goumeniouk, soulignant qu'un navire russe porteur de missiles était apparu en mer Noire.

13H14 TU. Armes chimiques : la guerre en Ukraine accroit la menace, selon le chef de l'OIAC

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a accru la menace d'utilisation d'armes de destruction massive, y compris les munitions chimiques, a déclaré lundi le chef de l'organisme mondial de surveillance des armes toxiques. 

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) continue de suivre de près la situation en Ukraine, a déclaré son chef Fernando Arias lors de la réunion annuelle du régulateur. "La situation en Ukraine a de nouveau accru la menace réelle posée par les armes de destruction massive, y compris les armes chimiques". 

13H10 TU. L'UE va sanctionner le contournement de ses sanctions contre la Russie

L'Union européenne s'est donné lundi la capacité de sanctionner le contournement des mesures restrictives adoptées contre la Russie afin de garantir leur mise en oeuvre, a annoncé la présidence tchèque du Conseil de l'UE.

Les gouvernements européens ont adopté "à l'unanimité" la décision de considérer comme "un crime" la violation des sanctions européennes, a précisé le communiqué de la présidence.

Concrètement, cette décision va permettre de sanctionner des pays tiers et leurs ressortissants ou leurs entités coupables de contourner les sanctions adoptées par l'UE contre la Russie.

12H56 TU. Vladimir Poutine et le président kazakh affichent leur unité après des tensions sur l'Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue kazakh Kassym-Jomart Tokaïev ont affiché lundi leur unité en louant leurs liens historiques, après des désaccords sur le conflit en Ukraine.

"Pour le Kazakhstan, la Russie a toujours été et reste le principal partenaire stratégique", a déclaré kazakh Kassym-Jomart Tokaïev lors d'une rencontre avec Vladimir Poutine au Kremlin.

Il s'est félicité des "relations profondes dans des domaines tout à fait différents" entre Moscou et Astana, en précisant avoir de "grands projets pour le capital russe" au Kazakhstan et promettant de faire "tout son possible" pour assurer sa présence "permanente" dans le pays.

Il s'agit de la première visite à l'étranger du président kazakh depuis son investiture la semaine dernière pour un deuxième mandat à la tête du Kazakhstan, ex-république soviétique d'Asie centrale riche en hydrocarbures.

Le président russe Vladimir Poutine et le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev échangent des documents après leurs entretiens au Kremlin à Moscou, en Russie, le 28 novembre 2022. 
Le président russe Vladimir Poutine et le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev échangent des documents après leurs entretiens au Kremlin à Moscou, en Russie, le 28 novembre 2022. 
Mikhail Klimentyev/Pool Photo via AP)


09H51 TU. L'Ukraine dit s'attendre à de nouvelles attaques russes cette semaine

"Il est fort probable que le début de la semaine soit marqué par une telle attaque", selon la porte-parole du commandement Sud de l'armée ukrainienne, Natalia Goumeniouk, soulignant qu'un navire russe porteur de missiles était apparu en mer Noire. "C'est un porte-missiles de surface qui embarque huit missiles de type Kalibr. Cela indique que des préparatifs sont en cours".

Centre-ville de Kiev en Ukraine, le  17 novembre 2022. 
Centre-ville de Kiev en Ukraine, le  17 novembre 2022. 
AP Photo/Andrew Kravchenko.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a, lui, averti dans un discours vidéo dimanche soir que "la semaine qui commence peut être aussi difficile que la semaine passée", marquée par des bombardements russes qui ont provoqué des pannes de courant massives alors que les températures hivernales s'installent.

"Nos forces de défense se préparent. Tout l'Etat se prépare. Nous élaborons tous les scénarios, y compris avec des partenaires" occidentaux, a-t-il ajouté, appelant les Ukrainiens à prêter attention aux alertes anti-aériennes.

Il a par ailleurs signalé une situation "très difficile" sur le front, notamment dans la région de Donetsk, dans l'Est, où se concentrent les combats depuis le retrait des forces russes de la ville de Kherson dans le Sud.

À re(voir) : Ukraine, Kiev sans électricité

Chargement du lecteur...

Après les frappes russes de mercredi dernier, des millions d'Ukrainiens s'étaient retrouvés sans courant.

Selon l'opérateur national Ukrenergo, le pays fait encore face lundi à un déficit d'électricité concernant 27% des foyers et des coupures d'urgence sont toujours en vigueur sur tout le territoire.

À re(voir) Ukraine : le Premier ministre belge, Alexander de Croo, à Kiev

Chargement du lecteur...