Info

DIRECT-Ukraine : une frappe russe fait au moins 21 morts près d'Odessa

Les services de secours déblayent les décombres d'un immeuble bombardé à Servhiika.
Les services de secours déblayent les décombres d'un immeuble bombardé à Servhiika.
© AP/ Natacha Pisarenko.

À 80 km au sud d'Odessa, une frappe russe a touché un immeuble résidentiel. D'après les Services d'urgence ukrainiens, elle a fait au moins 21 morts. Le président Zelensky a annoncé de son côté que l'Ukraine avait commencé à exporter de l'électricité via la Roumanie à l'Union européenne.

Ce qu'il faut retenir de ce vendredi 1er juillet, 128ème jour de guerre

- Au moins 21 personnes ont été tuées par un tir de missile sur des immeubles de la région d'Odessa.
- L'armée ukrainienne dit avoir frappé "une concentration de troupes et d'équipements militaires de l'ennemi" près de la commune de Bilozerka, faisant état de "35 morts" parmi les soldats russes et de blindés ennemis détruits.
- Selon le ministère de la Défense britannique, les forces russes "affirment s'être emparées du village de Pryvillia", au nord-ouest de Lougansk afin de "s'emparer des hauteurs autour de la raffinerie de pétrole" vers Lyssytchansk.
- La Norvège va faire un don de près d'un milliard d'euros à l'Ukraine sur deux ans.
- Toujours pas de bilan global des victimes civiles du conflit, on évoque cependant 15.000 à 20.000 soldats russes tués et une centaine de soldats ukrainiens perdent la vie chaque jour.
- Selon un nouveau comptage mardi de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et du Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR), plus de six millions d'Ukrainiens sont déplacés à l'intérieur de leur pays. Ils s'ajoutent aux plus de 5,2 millions d'Ukrainiens enregistrés comme réfugiés dans d'autres États européens depuis le début du conflit le 24 février.

18h27 TU. L'armée ukrainienne accuse les Russes d'avoir tiré des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents (état-major)

Image satellite de l'île aux Serpents
Image satellite de l'île aux Serpents
©2022 Maxar Technologies via AP

L'armée ukrainienne accuse ce soir les Russes d'avoir tiré des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents dans la mer Noire.

"Vers 16H00 TU, les forces armées russes ont effectué à deux reprises une attaque aérienne avec des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents", écrit sur Telegram le commandant en chef ukrainien, Valeriï Zaloujniï, accusant Moscou "de ne pas respecter ses propres déclarations". La veille, l'armée russe avait indiqué s'être retirée de ce territoire symbolique "en signe de bonne volonté", après avoir "accompli" les "objectifs fixés".

16h16 TU. L'Ukraine demande à Ankara d'arrêter un navire russe dans ses eaux

L'ambassade d'Ukraine à Ankara demande à la Turquie d'arrêter un navire russe arrivé à proximité de sa côte sur la Mer Noire en provenance du port ukrainien de Berdiansk, sous occupation russe.

Le bateau Zhibek Zholy, un cargo de 140 m de long battant pavillon russe, a jeté l'ancre à un kilomètre environ du port de Karasu sur la côte turque à l'est d'Istanbul, selon le site Marine Traffic qui permet de suivre les mouvements des bateaux.

"Le Zhibek Zholy en provenance de Berdansk occupé est entré dans le port de Karasu. A la demande du procureur d'Ukraine, nous avons demandé à la partie turque de prendre les mesures nécessaires" a indiqué l'ambassadeur Vasyl Bodnar sur Twitter.

Même s'il ne précise pas quelle est la cargaison à bord, le message laisse penser que le diplomate soupçonne la présence de céréales ukrainiennes.

Selon Marine Traffic, le bâtiment avait coupé son transponder dans les douze heures précédant son approche de la Turquie.
Le transponder, obligatoire en cours de navigation, émet un signal satellite qui permet de localiser en permanence les bâtiments.

Le diplomate ukrainien salue la "bonne communication et une coopération intensive avec les autorités turques".

15h30 TU. La Norvège annonce un don de près d'un milliard d'euros à l'Ukraine

Le Premier ministre Jonas Gahr Støre annonce un don de 10 milliars de couronnes norvégiennes (soit 970 millions d'euros) sur deux ans à l'Ukraine.
Le Premier ministre Jonas Gahr Støre annonce un don de 10 milliars de couronnes norvégiennes (soit 970 millions d'euros) sur deux ans à l'Ukraine.
© AP Photo/Nariman El-Mofty

La Norvège annonce un don de près d'un milliard d'euros à l'Ukraine sur deux ans, à l'occasion d'une visite dans le pays de son Premier ministre Jonas Gahr Støre.
Ce don important de 10 milliards de couronnes norvégiennes (environ 970 millions d'euros), qui vient d'ajouter à de précédentes aides annoncées par Oslo, doit servir à de "l'aide humanitaire, la reconstruction du pays, des armes et le soutien au fonctionnement des autorités" ukrainiennes, indique le gouvernement norvégien dans un communiqué.

15h04 TU. La CEDH demande à la Russie de respecter les prisonniers de guerre

Des soldats ukrainiens évacués dans des bus par l'armée russe après la fin du siège de l'aciérie d'Azovstal à Marioupol, le 17 mai 2022. La Croix Rouge a enregistré quelques "centaines" de prisonniers de guerre le 19 mai 2022.
Des soldats ukrainiens évacués dans des bus par l'armée russe après la fin du siège de l'aciérie d'Azovstal à Marioupol, le 17 mai 2022. La Croix Rouge a enregistré quelques "centaines" de prisonniers de guerre le 19 mai 2022.
© AP Photo/Alexei Alexandrov

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), saisie en procédure d'urgence, réclame au gouvernement russe de respecter les droits des prisonniers de guerre ukrainiens.

L'institution a été saisie par une jeune femme ukrainienne, habitante de Mykolaïv (sud de l'Ukraine), dont le mari, Yaroslav Anatoliyovych Oliynichenko, est prétendument retenu comme prisonnier de guerre par les forces russes.
Numéro deux de son unité combattante, il aurait été capturé à Marioupol, dans le sud de l'Ukraine.

Son épouse a rassemblé des récits de témoins oculaires de tortures qui auraient été infligées à des Ukrainiens alors qu'ils étaient retenus par les forces russes dans l'un des camps de prisonniers de guerre où Yaroslav Oliynichenko serait également détenu.

La requérante a donc demandé à la Cour, qui siège à Strasbourg, d'indiquer aux gouvernements de la Fédération de Russie et de l'Ukraine de localiser son mari, d'assurer sa protection et de le libérer.

L'article 39 du règlement de la CEDH lui permet d'ordonner des "mesures provisoires" lorsque les requérants sont exposés à "un risque réel de dommages irréparables".

14h17 TU. Dans la "guerre du borchtch", l'Ukraine s'impose face à la Russie

A défaut de vaincre sur le terrain militaire, l'Ukraine a remporté ajourd'hui une bataille symbolique sur la Russie, l'Unesco ayant reconnu que l'invasion russe mettait en péril la culture ukrainienne du borchtch, une soupe dégustée des deux côtés de la frontière.

"À nous la victoire dans la guerre du borchtch", s'est réjoui dans la foulée de l'annonce onusienne le ministre ukrainien de la Culture, Oleksandr Tkatchenko.


L'Ukraine "gagnera aussi bien la guerre du borchtch" que le conflit actuel avec Moscou, a-t-il écrit sur Twitter et sur son compte Telegram.

Devant la commission du patrimoine de l'Unesco, le ministre Tkatchenko avait tenu des propos plus mesurés. Malgré la guerre, "beaucoup de familles ukrainiennes vont manger du borchtch ukrainien aujourd'hui", avait-il commenté. "Dans les villes détruites, dans les autres pays qui ont accueilli les populations ukrainiennes, le borchtch ukrainien est un symbole gastronomique de notre identité nationale".

Le borchtch est une soupe à base de betterave et de chou, souvent accompagnée de crème fraîche, très populaire en Europe centrale, notamment en Russie. Il est communément admis que ce plat est d'origine ukrainienne.

12h54 TU. Ouverture du procès de la basketteuse américaine Griner soupçonnée de trafic de drogue

"Le procès a débuté", a indiqué à la presse Polina Vdovtsova, la porte-parole du tribunal de Khimki, une ville en banlieue de Moscou.
Le huis clos partiel, avec une présence limitée des médias dans la salle d'audience, a été décidé à la "demande de la défense, à la demande de Griner elle-même", a-t-elle ajouté.
Brittney Griner est arrivée au tribunal menottée, vêtue d'un t-shirt à l'effigie du musicien américain Jimi Hendrix.

Brittney Griner conduite à l'audience, tribunal de Khimki, banlieue de Moscou, le 1er juillet 2022.
Brittney Griner conduite à l'audience, tribunal de Khimki, banlieue de Moscou, le 1er juillet 2022.
© AP Photo/Alexander Zemlianichenko

La joueuse des Phoenix Mercury venait en Russie en février pour y jouer durant l'intersaison américaine, pratique courante des basketteuses qui gagnent à l'étranger parfois plus que chez elles.

C'est à son arrivée à l'aéroport moscovite de Cheremetievo que la double médaillée d'or olympique avec les Etats-Unis (2016, 2020) a été arrêtée en possession, selon l'accusation, de vapoteuses et d'un liquide à base de cannabis. Elle risque jusqu'à 10 ans de prison.

Les autorités américaines avaient dans un premier temps fait profil bas sur son cas qui n'a été révélé au grand public que le 5 mars.

11H58 TU. Les écoles de Kiev devraient rouvrir en septembre

Les établissements, qui ont travaillé en ligne depuis l'invasion russe lancée le 24 février, sont fermés actuellement du fait des vacances scolaires d'été.
"La mission la plus importante à la rentrée est d'assurer la sécurité des élèves et des enseignants", a indiqué Olena Fidanian, cheffe du département de l'éducation et de la science à la mairie, dans un communiqué.
Les environs des bâtiments seront inspectés pour exclure la présence d'engins explosifs et des abris anti-aériens dans les écoles seront approvisionnés en eau, en médicament et en d'autres produits de première nécessité.
"A la rentrée, toutes les écoles organiseront des formations nécessaires pour les enseignants et les enfants portant sur le comportement en cas d'alerté aérienne", a ajouté Olena Fidanian. "Les élèves qui ne peuvent pas retourner à Kiev pourront continuer leurs études à distance", a-t-elle précisé.


11H50 TU. Le bilan monte à 21 morts près d'Odessa

Voir : Guerre en Ukraine : des victimes civiles à Serhiivka

Chargement du lecteur...

Selon le commandement ukrainien du front sud, ce sont des appareils de type Tupolev Tu-22, des bombardiers stratégiques datant de la Guerre froide, qui ont lâché de la mer Noire des missiles Kh-22 contre un immeuble d'habitation et des bâtiments touristiques.
Toujours provisoire, "le bilan est de 21 morts et 38 blessés, dont six enfants", a déclaré Serguiï Krouk, chef du Service national d'urgence d'Ukraine.

La première frappe a "touché un immeuble résidentiel de neuf étages, dans la région de Bilgorod-Dniester", à environ 80 km au sud d'Odessa, selon le porte-parole de l'administration de la région d'Odessa, Serguiï Bratchouk.

11H44 TU. Berlin dénonce une attaque "inhumaine" après les frappes russes au sud d'Odessa

"Le gouvernement fédéral condamne l'attaque à la roquette par l'armée russe sur un immeuble résidentiel et un centre de loisirs", a déclaré le porte-parole du gouvernement Steffen Hebestreit. "La partie russe, qui parle une nouvelle fois de dommages collatéraux, est inhumaine et cynique".

11h21 TU. La Pologne achète 32 hélicoptères militaires AW149 à l'italien Leonardo, pour 1,75 md EUR
 


La Pologne va acheter à l'italien Leonardo 32 hélicoptères militaires polyvalents AW149 d'une valeur de 8,25 milliards de zlotys (1,75 milliard d'euros), a annoncé vendredi le ministre polonais de la Défense.

Les premiers hélicoptères doivent être livrés à l'armée polonaise dès l'année prochaine "ce qui compte dans le contexte de la situation internationale, de l'agression russe en Ukraine" voisine, a indiqué Mariusz Blaszczak lors de la signature du contrat sur le site de production aéronautique à Swidnik (sud-est de la Pologne) qui appartient à Leonardo.

Selon le ministre, la Pologne a commandé à Leonardo une version d'AW149 "fortement armée", équipée notamment de missiles antichar.
Le contrat prévoit aussi la livraison d'un ensemble de logistique et de formation intégrés.


10H36 TU. "L'Ukraine se bat pour être dans la famille européenne", d'après Zelensky

Le président ukrainien a déclaré que l'Ukraine et l'UE entamaient un nouveau chapitre de leur histoire, après l'acceptation de la candidature de son pays.  

"Maintenant, nous ne sommes plus proches. Maintenant nous sommes ensemble". C'est "un grand honneur et une grande responsabilité" de travailler à "réaliser les aspirations" du pays, a-t-il lancé. 

"Nous avons couvert un parcours de 115 jours pour obtenir le statut de candidat et notre parcours vers l'adhésion ne devrait pas prendre des décennies. Nous devrions en prendre le chemin rapidement". "L'Ukraine se bat pour choisir ses valeurs, pour être dans la famille européenne". 


07H01 TU. L'UE appelle l'Ukraine à accélérer les réformes contre la corruption

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a loué les réformes déjà menées et les institutions mises en place pour créer "une machine anti-corruption impressionnante". "Mais désormais ces institutions ont besoin de moyens d'action et des bonnes personnes aux postes de responsabilités", a-t-elle estimé.


04H19 TU. Le bilan monte à 17 morts près d'Odessa 

La frappe aurait été tirée par un "avion stratégique" depuis la mer Noire selon Kiev. 

À présent, "il y a 30 blessées, dont trois enfants", d'après un communiqué diffusé un peu plus tôt par les Services d'urgence ukrainiens. Ils précisaient que les opérations de sauvetage, compliquées par un incendie, se poursuivaient.

02H12 TU. Zelensky annonce que l'Ukraine a commencé à exporter de l'électricité de manière "significative", via la Roumanie, vers l'Union européenne

Le président a déclaré : "Une étape importante de notre rapprochement avec l'Union européenne a été franchie".

"Nous nous préparons à augmenter les livraisons", a-t-il ajouté, en soulignant que l'électricité ukrainienne peut remplacer une part considérable du gaz russe consommé par les Européens. "Ce n'est pas seulement une question de revenus d'exportation pour nous, c'est une question de sécurité pour l'Europe entière".

Le réseau électrique ukrainien avait été connecté au réseau européen mi-mars. L'Ukraine était synchronisée avec le réseau électrique russe jusqu'à son invasion le 24 février et avait ensuite fonctionné de manière autonome.

00H31 TU. Dix morts dans un tir de missile sur la région d'Odessa

Selon le porte-parole de l'administration de la région d'Odessa, "un missile a touché un immeuble résidentiel de neuf étages, dans la région de Bilgorod-Dniester", à environ 80 km au sud d'Odessa.

(Re)voir : Les Russes se retirent de l'île des Serpents
Chargement du lecteur...

21H58 TU. Retrait russe de l'île aux Serpents : "Cela change considérablement la situation en mer Noire", selon Zelensky
 

"L'île aux Serpents est un point stratégique et cela change considérablement la situation en mer Noire (...). Cela ne garantit pas encore que l'ennemi ne reviendra pas. Mais cela limite déjà considérablement les actions des occupants", a martelé le président.

Par contraste avec ce succès, Volodymyr Zelensky a également déclaré que la situation à Lyssytchansk, une ville du bassin industriel du Donbass "demeure extrêmement difficile".