Info

DIRECT - Ukraine : Vinnytsia, Moscou affirme avoir frappé une réunion militaire ce que démentent les Américains

Deux soldats ukrainiens viennent déposer des fleurs et des peluches devant l'immeuble bombardé par les Russes. Le premier bilan est de 23 morts, 29 disparus, 71 blessés hospitalisés et plus d'une centaine de blessés soignés sur place. Parmi les victimes, trois enfants dont Liza Dmitrieva, une fillette trisomique de quatre ans.
Deux soldats ukrainiens viennent déposer des fleurs et des peluches devant l'immeuble bombardé par les Russes. Le premier bilan est de 23 morts, 29 disparus, 71 blessés hospitalisés et plus d'une centaine de blessés soignés sur place. Parmi les victimes, trois enfants dont Liza Dmitrieva, une fillette trisomique de quatre ans.
© AP Photo/Efrem Lukatsky

Vinnytsia se trouve loin du front, à 250 km au sud-ouest de Kiev. Les frappes depuis un sous-marin russe en mer Noire, y ont fait au moins 23 morts, le 14 juillet. Un bombardement condamné par l'Union européenne "dans les termes les plus forts". Le Kremlin affirme avoir eu comme objectif une réunion de commandement des forces ukrainiennes. Une information démentie par un responsable américain.

Ce qu'il faut retenir ce vendredi 15 juillet 2022, 142ème jour de guerre

- L'Union européenne a condamné hier "dans les termes les plus forts" les frappes russes sur la ville ukrainienne de Vinnytsia. Le dernier bilan fait état de 23 morts, 29 disparus, 71 blessés hospitalisés et plus d'une centaine de blessés soignés sur place.

 - Trois enfants sont morts dont Liza, une fillette trisomique de quatre ans dont la mère Iryna Dmitrieva est entre la vie et la mort après avoir perdu une jambe.

- Un volontaire britannique, Paul Urey, est mort dans la partie sécessionniste de l'Ukraine.

- Les forces séparatistes affirment être sur le point de prendre le contrôle complet de la ville de Siversk.

- L'Union européenne va viser les exportations d'or russe dans son prochain train de sanctions, comme l'avaient décidé les pays du G7 fin juin.

- Les grands argentiers occidentaux réunis au G20 en Indonésie ont accusé la Russie d'avoir créé avec sa guerre contre l'Ukraine une "onde de choc" dans l'économie mondiale, responsable de la crise alimentaire et énergétique qui frappe de nombreux pays.

- La Corée du Nord a officiellement reconnu les deux régions séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine comme étant des pays indépendants, a rapporté jeudi matin un média d'État nord-coréen. Cette reconnaissance intervient après l'envoi mercredi par le gouvernement de Pyongyang de courriers adressés aux auto-proclamées République populaire de Donetsk et République populaire de Lougansk. Kiev a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec Pyongyang.

19h16 TU. Frappes à Vinnytsia : "pas d'indication" que la Russie ait visé une cible militaire ukrainienne (responsable américain)

Un responsable américain de la Défense rejette les allégations de la Russie selon lesquelles l'attaque à Vinnytsia visait une réunion de l'armée de l'air ukrainienne dans cette ville très éloignée des lignes de front.

"Je n'ai pas d'indication sur la présence d'une cible militaire à proximité", a dit ce haut responsable à des journalistes sous le couvert de l'anonymat.
"Ça ressemblait à un immeuble", a ajouté le responsable, en confirmant que la Russie avait lancé la frappe par missile jeudi depuis un sous-marin.

En comptant l'attaque contre Vinnytsia, il a estimé que 100 à 150 civils ukrainiens avaient été tués dans des frappes russes au cours des sept à quinze derniers jours, sur la base d'informations publiques.

Le dernier bilan à Vinnytsia fait état de 23 morts, 29 disparus et des dizaines de blessés. Parmi ces victimes, trois enfants, dont une petite fille trisomique de quatre ans.

Anna, la tante de la petite Liza Dmitrieva, 4 ans, tuée dans le bombardement de Vinnystia.
Anna, la tante de la petite Liza Dmitrieva, 4 ans, tuée dans le bombardement de Vinnystia.
© AP Photo/Efrem Lukatsky

Le ministère de la Défense russe a affirmé que des missiles tirés depuis la mer avaient frappé la "maison des officiers" de Vinnytsia alors que s'y tenait une réunion du "commandement des forces aériennes ukrainiennes avec des représentants de fournisseurs étrangers d'armements".

17h48 TU. Le Maroc "fortement impacté" par la guerre en Ukraine (Haut Commissariat au Plan)

Importateur de produits énergétiques et alimentaires, en particulier céréaliers, le Maroc est "fortement impacté" par la guerre entre la Russie et l'Ukraine, avec une croissance au ralenti et une inflation exceptionnement élevée, a averti le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Sur une plage à Rabat, en attendant la fin du jeûne, le 23 avril 2022.
Sur une plage à Rabat, en attendant la fin du jeûne, le 23 avril 2022.
© AP Photo/Mosa'ab Elshamy

Au contexte international marqué par les chocs de la crise du Covid-19 et du conflit entre la Russie et l'Ukraine, s'ajoute une sécheresse inédite, la pire depuis 40 ans, qui pèse "lourdement" sur l'économie du pays d'Afrique du Nord tributaire de son agriculture (14% du PIB), a souligné le HCP dans un rapport présenté le 14 juillet aux médias.
"Cette situation a perturbé la production et la consommation, entraînant une hausse importante des prix des produits de base", a constaté le HCP chargé des statistiques, des prévisions, et de la planification.

Ainsi l'inflation devrait atteindre "un seuil exceptionnel" de 4,9% en 2022, "ce qui devrait affecter brutalement le pouvoir d'achat et peser sur la rentabilité de quelques secteurs productifs", avant d'être ramenée à 0,8% en 2023, ajoute le HCP dans son "budget économique exploratoire 2023".


17h03 TU. L'Ukraine reçoit sa première livraison de lance-roquettes M270 (ministre de la Défense)

Lance-roquette MLRS M270
Lance-roquette MLRS M270
C.C


"Les premiers MLRS M270 sont arrivés ! Ils seront de bonne compagnie pour les Himars sur le champ de bataille", a écrit le ministre ukrainien de la Défense Oleksiy Reznikov sur les réseaux sociaux, en référence aux systèmes de roquettes de précision américains récemment déployés dans le conflit. "Aucune pitié pour l'ennemi", a-t-il ajouté.

16h25 TU. Bruxelles "a commis une erreur" avec les sanctions contre la Russie, déclare le Premier ministre hongrois Viktor Orban

Le Premier ministre Viktor Orban lors d'une réunion à Bruxelles, le 23 juin dernier.
Le Premier ministre Viktor Orban lors d'une réunion à Bruxelles, le 23 juin dernier.
© AP Photo/Geert Vanden Wijngaer

L'Union européenne "s'est tiré une balle dans les poumons" avec les sanctions contre la Russie en raison de la guerre en Ukraine, affirme le Premier ministre hongrois Viktor Orban, appelant les dirigeants de l'UE à modifier leur politique à cet égard.
"Au début, j'ai pensé que nous nous sommes simplement tiré une balle dans le pied, mais l'économie européenne s'est tiré une balle dans les poumons et est asphyxiée", a déclaré Viktor Orban dans une allocution à la radio nationale.
"Il y a des pays engagés dans la politique de sanctions mais Bruxelles doit admettre que c'était une erreur, que (les sanctions) n'ont pas atteint leur but, et qu'elles ont même eu un effet contraire", a-t-il ajouté.

16h13 TU. Le Bélarus furieux que Moody's l'ait déclaré en défaut de paiement

Le Bélarus, ciblé par des sanctions internationales en tant qu'allié de la Russie, a vertement critiqué le fait que l'agence de notation Moody's a déclaré le pays en défaut de paiement pour avoir échoué à effectuer un remboursement obligataire en dollars à temps.

"Les actions de Moody's sont provocatrices et visent à créer artificiellement des chocs et des troubles autour des euro-obligations de la République du Bélarus", a réagi dans un communiqué le ministère des Finances bélarusse.

Moody's a indiqué le 14 juillet que le Bélarus n'avait pas effectué le remboursement d'une tranche de 22,9 millions de dollars d'une obligation de 600 millions de dollars arrivant à maturité en 2027 avant la fin d'une période de grâce qui courait jusqu'au 13 juillet. Le Bélarus avait assuré qu'il rembourserait dans sa devise nationale, le rouble bélarusse, ce que Moody's considère comme un défaut.

"La décision de l'agence (Moody's) a été prise sans qu'une seule question de clarification n'ait été adressée au ministère des Finances. À notre avis, il y a un parti pris dans les évaluations", a ajouté le ministère.

14h31 TU. La NASA va reprendre les vols conjoints avec les Russes vers la SSI

Deux astronautes américains voleront à bord d'une fusée russe Soyouz lors de deux missions distinctes, dont la première prévue pour septembre. Deux cosmonautes russes voleront également à bord de fusées SpaceX, une première.

Lors d'un activité extra-véhiculaire de la Station spatiale internationale, le 28 avril 2022, les deux cosmonautes russes ont déployé la copie du drapeau soviétique de la victoire de 1945.
Lors d'un activité extra-véhiculaire de la Station spatiale internationale, le 28 avril 2022, les deux cosmonautes russes ont déployé la copie du drapeau soviétique de la victoire de 1945.
© Roscosmos Space Agency via AP

Un tel échange était prévu de longue date, mais attendait encore la validation finale de la Russie. Il avait semblé compromis après le déclenchement de la guerre en Ukraine, mais des responsables de la Nasa avaient répété ces dernières semaines espérer qu'il ait bien lieu.

L'annonce est intervenue quelques heures après que le président russe Vladimir Poutine a démis le patron de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine. Depuis l'offensive russe contre l'Ukraine, celui-ci s'est illustré par ses déclarations très belliqueuses à l'égard de l'Occident.

"Afin d'assurer la sécurité des opération de la Station spatiale internationale, de protéger la vie des astronautes, et d'assurer la présence continue des Américains dans l'espace, la Nasa va reprendre les vols intégrés sur des vaisseaux spatiaux américains et russes Soyouz", a déclaré la Nasa dans un communiqué.


13h15 TU. L'Union Européenne va cibler l'or russe dans ses prochaines sanctions contre Moscou (commissaire)

L'Union européenne va viser les exportations d'or russe dans son prochain train de sanctions, comme l'avaient décidé les pays du G7 fin juin, annonce à l'AFP le commissaire européen Maros Sefcovic lors d'une réunion des ministres des Affaires européennes à Prague.

"Ce n'est pas une mesure symbolique car la Russie est un gros exportateur d'or. Cela permettra de couper un autre robinet de financement de la guerre de Poutine en Ukraine", a-t-il précisé.

Le plus gros acheteur d'or russe est le Royaume Uni, avec 290 tonnes en 2020 pour un montant de 16,9 milliards de dollars, selon les indications des douanes russes. Le Royaume Uni a quitté l'UE mais est membre du G7.

"Ces nouvelles mesures ne sont pas un 7ème train de sanctions, mais un complément" des 6 précédents trains adoptés par l'UE, a précisé le haut fonctionnaire. "Il s'agit de combler les failles", a souligné un diplomate européen.

Elles seront discutées le 18 juillet par les ministres des Affaires étrangères de l'UE, mais aucune décision n'est attendue lors de cette réunion, car la proposition doit encore être étudiée par les États membres, a-t-il indiqué.

12h13 TU. Vladimir Poutine démet le patron de l'agence spatiale russe Dmitri Rogozine

Dimitri Rogozine vient d'être remplacé à la tête de l'agence spatiale russe Roscosmos. Ici en juin 2018, à Baikonour.
Dimitri Rogozine vient d'être remplacé à la tête de l'agence spatiale russe Roscosmos. Ici en juin 2018, à Baikonour.
© AP Photo/Dmitri Lovetsky, Pool Photo via AP, File

Le patron de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, était connu pour son style abrasif et son nationalisme outrancier. Il sera remplacé par Iouri Borissov qui avait jusqu'alors le portefeuille de vice-premier ministre chargé du complexe militaro-industriel russe qui inclut aussi le domaine spatial.

A la tête de l'agence spatiale russe, Dmitri Rogozine s'est démarqué à coups de memes sur Twitter ou de tirades tapageuses et provocatrices sur Telegram.
En cinq ans à ces fonctions, il n'est cependant pas parvenu à enrayer le déclin de l'industrie spatiale russe, minée par l'obsolescence, le manque d'innovation et la corruption.

En 2020, la Russie a ainsi perdu le monopole des envois dans l'espace avec ses lanceurs et vaisseaux Soyouz vieillissants mais fiables avec l'arrivée sur scène de SpaceX du milliardaire Elon Musk.

Depuis le début de l'offensive russe contre l'Ukraine le 24 février, Dmitri Rogozine, qui fut aussi ambassadeur de Russie auprès de l'Otan, s'est illustré par ses déclarations belliqueuses à l'égard des Occidentaux, mettant en avant les destructions que pourraient infliger les armes nucléaires russes.

La coopération russo-occidentale dans le domaine spatial a aussi été plombée par cet assaut de la Russie contre son voisin.

12h33 TU. La Deutsche Bahn prête à accélerer l'exportation de céréales par le rail

"Nous pouvons augmenter considérablement la capacité du système dans les semaines à venir, afin de parvenir à extraire le maximum (de céréales) d'Ukraine", déclare ce vendredi à la télévision ZDF Sigrid Nikutta, la directrice de DB Cargo, la division fret de l'entreprise.


Quelque 20 millions de tonnes de céréales sont bloquées dans des silos ukrainiens, en particulier à Odessa (sud), ne pouvant pas être exportées par la mer en raison de la guerre.

L'alternative du rail ne permet pour l'instant que de transporter des volumes limités : "On parvient désormais à faire sortir une à deux millions de tonnes d'Ukraine par voie terrestre chaque mois", selon Sigrid Nikutta, citant des chiffres du gouvernement ukrainien.

La Deutsche Bahn, en coopération avec ses homologues européens, a organisé un pont ferroviaire permettant de transporter les céréales. Les marchandises sont ensuite envoyées vers des ports du nord de l'Europe, en "Pologne, aux Pays-Bas et en Allemagne", pour être exportées par la mer, selon Sigrid Nikutta.

12h00 TU. Le TAS rejette le recours de clubs de foot russes mis au ban par l'UEFA

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté le recours déposé par quatre clubs russes contre leur mise au ban des compétitions européennes en 2022-2023, décidée par l'UEFA à cause du conflit en Ukraine, a indiqué l'institution vendredi dans un communiqué. Le TAS a également rejeté le recours de la Fédération russe de football qui contestait son exclusion de toutes les compétitions organisées par la Fifa et l'UEFA.

"L'escalade dans le conflit entre la Russie et l'Ukraine et la réponse du public et des gouvernements partout dans le monde ont créé des circonstances imprévues et sans précédent auxquelles la Fifa et l'UEFA devaient répondre", explique l'institution basée à Lausanne dans son communiqué. "En décidant que les équipes de Russie et les clubs ne devaient pas participer à leurs compétitions tant que ces circonstances persistaient, le panel (de juges) a considéré que les deux parties (Fifa et UEFA, ndlr) avaient agi dans le respect du cadre garanti par leurs statuts et règlements respectifs", précise-t-elle.

11h35 TU. Londres juge "alarmantes" les informations sur la mort du bénévole Paul Urey

Downing Street a jugé "alarmante" l'annonce par les autorités séparatistes de la mort en détention du Britannique Paul Urey, capturé en avril en Ukraine par les forces russes ou prorusses lors d'une mission humanitaire selon des proches.

"Il s'agit d'informations alarmantes et nos pensées vont bien évidemment à sa famille et à ses amis", a déclaré un porte-parole de Downing Street.

De son côté, la Légion internationale ukrainienne affirme que Paul Urey était un travailleur humanitaire. "Nous sommes attristés par l'annonce de la mort de M. Urey (...) Il ne combattait pas en Ukraine. Il était un employé d'une organisation humanitaire", a déclaré le service de presse de la Légion ukrainienne, cité par l'agence Interfax-Ukraine.

11h30 TU. Exportations de céréales d'Ukraine: un "document final" bientôt prêt, selon Moscou

Camions de transportant du blés garé attendent d'être déchargé dans des silos à Melitopol. Environ 300,000 tonnes de céréales ont été collectées dans la région. Cette photo a été prise durant un voyage organisé par le ministère russe de la Défense le 14 juillet 2022.
Camions de transportant du blés garé attendent d'être déchargé dans des silos à Melitopol. Environ 300,000 tonnes de céréales ont été collectées dans la région. Cette photo a été prise durant un voyage organisé par le ministère russe de la Défense le 14 juillet 2022.
© AP

Le ministère russe de la Défense indique qu'un "document final" sera prêt sous peu pour permettre l'exportation de céréales d'Ukraine, après des négociations impliquant Moscou, Kiev, Ankara et l'ONU cette semaine.

"Les propositions de la Russie ont été soutenues dans l'ensemble par les participants aux consultations. Et très bientôt, le travail de rédaction du document final, 'L'initiative Mer Noire', sera achevé", a dit le porte-parole du ministère, Igor Konachenkov, dans une vidéo diffusée par ses services.

10h30 TU.  Moscou dit avoir frappé à Vinnytsia une réunion de commandement des forces ukrainiennes

L'armée russe affirme avoir visé une réunion de l'armée de l'air ukrainienne dans le centre de Vinnytsia, ville ukrainienne très éloignée des lignes de front, frappée hier par un bombardement meurtrier.

Le ministère russe de la Défense explique dans un communiqué que des missiles Kalibr tirés depuis la mer ont frappé la "maison des officiers" de cette ville où se tenait une réunion du "commandement des forces aériennes ukrainiennes avec des représentants de fournisseurs étrangers d'armements".

(Re) voir: Zone de crimes de guerre en Ukraine

Chargement du lecteur...

La Russie n'a jamais reconnu de bavure ou crime de ses forces armées en Ukraine et assure systématiquement frapper que des cibles militaires. Elle accuse l'Ukraine de mettre en scène des bombardements ou des exécutions de civils par des Russes.

10h13 TU. L'Ukraine fait appel aux civils pour constituer une "Armée des drones"

Dans une prairie aux lisières de la capitale ukrainienne, des futur soldats apprennent à piloter des drones.
Dans une prairie aux lisières de la capitale ukrainienne, des futur soldats apprennent à piloter des drones.
© AFP (capture d'écran)

Spécialiste de la photo par drone, Anton Veklenko, 35 ans, enseigne désormais comment devenir un pilote - mais surtout comment ne pas devenir la cible des tirs russes.

"Au début de la guerre, beaucoup de nos militaires sont morts parce qu'ils ne savaient pas qu'ils étaient surveillés", assure-t-il. "Nous avons développé une méthode permettant au pilote de ne pas révéler sa position", poursuit-il sans en dire davantage.

Ces petits drones permettent à Kiev de faire de la reconnaissance le long des lignes de front, de repérer les troupes et le matériel russe, voire de diriger à distance les tirs d'artillerie. Ils sauvent des vies ukrainiennes, mais ils sont chers et peu nombreux.

Ces soldats s'entraînent à être les yeux de l'armée ukrainienne, qui s'est lancée dans l'expansion massive de sa flotte de drones de surveillance. 

Si les drones de combat turcs de l'armée ukrainienne ont beaucoup fait parler d'eux depuis le début du conflit, infligeant des dommages sévères aux blindés russes, l'Ukraine était avant la guerre démunie en matière de drones de surveillance.

Sans unité consacrée, elle doit compter sur le patriotisme et les dons pour l'équipement et la formation des pilotes.

09h35 TU. Le Britannique Paul Urey capturé par les séparatistes meurt en détention

Le Britannique Paul Urey, capturé en avril par les forces prorusses de l'Est de l'Ukraine lors d'une mission humanitaire selon des proches, est mort en détention le 10 juillet, ont annoncé aujourd'hui les autorités séparatistes.

Voir : Ukraine : un Britannique meurt en détention en Russie

Chargement du lecteur...

"Malgré la gravité de (ses) crimes, Paul Urey recevait une aide médicale adéquate. Malgré cela, au regard de son diagnostic et du stress, il est mort le 10 juillet", a indiqué sur Telegram la chargée des droits des séparatistes de la région de Donetsk, Daria Morozova, assurant qu'il s'agissait d'un mercenaire et non d'un travailleur humanitaire.


Paul Urey souffrait de diabète, de problèmes rénaux, respiratoires et cardiaques affirme Daria Morozova.

A Londres, le ministère britannique des Affaires étrangères a indiqué avoir convoqué l'ambassadeur russe Andrei Kelin.

"Je suis choquée par les informations faisant état de la mort du travailleur humanitaire britannique Paul Urey, détenu pour le compte de la Russie en Ukraine", a déclaré dans un communiqué la ministre des Affaires étrangères Liz Truss . "La Russie doit en porter l'entière responsabilité", a-t-elle ajouté.

09h30 TU. Paris confirme le don à Kiev d'un laboratoire mobile d’analyses ADN

La France a confirmé le don d'un laboratoire mobile d'analyses ADN à Kiev, assurant qu'elle continuerait d'apporter son soutien "à la lutte contre l'impunité" en Ukraine, où la guerre est émaillée d'accusations de crimes de guerre. "Le centre de crise et de soutien du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a fourni le 14 juillet 2022 à la procurature générale d’Ukraine un laboratoire mobile neuf dédié à l’analyse rapide et l’expertise ADN", indique le Quai d'Orsay dans un communiqué.

"Ce LAB’ADN est un dispositif (...) permettant d'opérer rapidement des analyses génétiques d’une grande quantité de prélèvements biologiques", ajoute le ministère français des Affaires étrangères. 

08h35 TU. La Russie déclare "indésirable" le site d'investigation Bellingcat

Moscou déclare "indésirable" le site d'investigation Bellingcat, jugeant qu'il représentait une "menace" pour la sécurité du pays, selon les agences russes.
 

Depuis le début de l'offensive militaire russe en Ukraine le 24 février, les autorités russes ont renforcé la répression des voix critiques du pouvoir, bloquant médias indépendants et réseaux sociaux. Bellingcat, qui a consacré plusieurs articles à cette offensive avait déjà été qualifié d'"agent étranger" par la Russie en 2021. 

08h30 TU. L'UE va cibler l'or russe dans ses prochaines sanctions contre Moscou

L'Union européenne va viser les exportations d'or russe dans son prochain train de sanctions, comme l'avaient décidé les pays du G7 fin juin, a annoncé vendredi le commissaire européen Maros Sefcovic, lors d'une réunion des ministres des Affaires européennes à Prague.

Elle va aussi chercher "à fermer les échappatoires" pour ceux qui contournent les précédents trains de sanctions pris contre la Russie en raison de son offensive contre l'Ukraine, a précisé le commissaire. L'UE a déjà adopté six paquets de sanctions, dont un embargo sur l'essentiel du pétrole russe d'ici la fin de l'année.

06h10 TU.  les grands argentiers du G20 ouvrent une réunion dominée par la guerre en Ukraine

Les grands argentiers du G20 commencet une réunion en Indonésie qui devrait être dominée par les répercutions de l'invasion de l'Ukraine par la Russie sur l'économie mondiale, au moment où l'inflation accélère et où les perspectives de croissance s'assombrissent.

"Le monde nous observe", a déclaré Sri Mulyani Indrawati, ministre des Finances de l'Indonésie, pays hôte, en ouverture. "Les actions que nous prendrons auront un effet très important sur toutes les nations du monde".

La réunion de deux jours des ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales se tient sur l'île indonésienne de Bali, une semaine après celle des ministres des Affaires étrangères. Ils avaient envoyé une salve d'accusations sur l'invasion de l'Ukraine au chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

05h35 TU. 23 morts au moins dans des frappes russes sur une ville, le chef de l'ONU "atterré"

Le secrétaire général de l'ONU s'est dit "atterré" et l'Union européenne a dénoncé de nouvelles "atrocités" jeudi après des frappes russes sur une ville du centre de l'Ukraine qui ont fait au moins 23 morts, un "acte ouvertement terroriste" pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

A Vinnytsia, une ville très éloignée des lignes de front, bien à l'ouest de la capitale Kiev, les images publiées par le service ukrainien des Situations d'urgence montraient des dizaines de carcasses de voitures calcinées et un immeuble d'une dizaine d'étages ravagé par l'explosion et l'incendie ayant suivi.

Les secours ukrainiens ont fait état jeudi soir de 23 morts, 29 disparus, 71 personnes hospitalisées et plus d'une centaine de blessés soignés sur place.

Selon l'armée ukrainienne, "trois missiles" ont touché le parking et cet immeuble commercial du centre de la ville, abritant des bureaux et de petits commerces. Ils ont été tirés depuis des sous-marins en mer Noire, a précisé le porte-parole de l'armée de l'air ukrainienne Iouri Ignat.

"Cette journée démontre une nouvelle fois que la Russie doit être reconnue officiellement comme un Etat terroriste. (...) Aucun autre pays au monde ne se permet de détruire chaque jour des villes paisibles et des vies humaines ordinaires avec des missiles de croisière et de l'artillerie", a déclaré jeudi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

5h30 TU. Pas de restrictions à la vente de matériel agricole à Moscou, dit Washington

Le département du Trésor, dans un document officiel sur les exemptions de sanctions, a indiqué qu'il ne stopperait pas les transactions américaines liées à la production, à la vente ou au transport d'équipement agricole.

Conformément aux règles précédentes établies après l'invasion du 24 février, le Trésor a également dit qu'il n'interdirait pas les produits agricoles tels que les engrais, ni les appareils médicaux et les tests Covid-19. L'élargissement des exemptions "vient réitérer que les sanctions américaines contre la Russie en réponse à sa guerre non provoquée et injustifiée contre l'Ukraine ne font pas obstacle au commerce agricole et médical", selon un communiqué du département du Trésor.

"La guerre du (président russe Vladimir) Poutine a étranglé la production alimentaire et agricole et il a utilisé la nourriture comme arme de guerre", notamment "en volant des céréales et du matériel agricole, et en bloquant les ports de la mer Noire", ajoute le texte. Cette déclaration intervient après de rares signes de progrès entre la Russie et l'Ukraine lors de pourparlers en Turquie sur la possibilité de laisser des cargaisons de denrées quitter l'Ukraine.

(Re) lire: Ukraine: réunion sur les céréales en Turquie, nouvelle aide financière occidentale

L'Ukraine est l'un des principaux exportateurs mondiaux de blé et d'autres céréales. Des millions de tonnes de grain sont actuellement bloquées dans les ports de la région d'Odessa par la présence de navires de guerre russes et celle de mines, placées par Kiev pour défendre ses côtes. Or les prix des denrées alimentaires augmentent un peu partout dans le monde et font peser des risques de famine, en particulier en Afrique.

Bonjour. Bienvenue dans ce nouveau direct consacré à la guerre en Ukraine.