Info

Donald Trump attaqué pour détournement de fonds

Chargement du lecteur...

Une plainte pour détournement de fonds a été déposée contre Donald Trump. A l'issue d'une enquête de deux ans, la procureure de New York estime que l'homme d'affaires a utilisé illégalement l'argent de sa fondation.

dans
Il aurait sûrement préféré un autre cadeau d’anniversaire. Ce jeudi 14 juin, le jour de ses 72 ans, une plainte contre Donald Trump pour détournement de fonds a été déposée au civil par l’état de New-York. 

Ça n’est pas en tant que locataire de la Maison Blanche qu'il est attaqué mais en tant qu'ancien dirigeant de la Trump Organization, une fondation créée par son père et dont le siège se situe dans la Trump Tower de New York. Il est reproché à l’homme d’affaires d’avoir utilisé les fonds de sa fondation lorsqu’il en était le président à des fins personnelles, ce qui est formellement interdit.

Donald Trump aurait ainsi réglé des frais personnels, fait la promotion de ses hôtels ou clubs de golf avec l’argent de sa fondation. Plus grave encore, le candidat Trump à l’élection présidentielle de 2016 pourrait avoir bénéficié de l’argent de la Trump Organization, enfreignant ainsi les règles sur les financements de campagne. En janvier 2016, en effet, à Des Moines, en Iowa, ce qui était présenté par la fondation comme une opération de charité afin de lever des fonds pour les anciens combattants ressemblait plutôt, selon l’accusation, à un meeting électoral.

 
Au lendemain du dépôt de plainte contre Donald Trump, le site internet de la Trump Organization ralenti par un nombre de visiteurs plus important que d'habitude.
Au lendemain du dépôt de plainte contre Donald Trump, le site internet de la Trump Organization ralenti par un nombre de visiteurs plus important que d'habitude.

En janvier 2017, lorsqu’il accédait au pouvoir, Trump avait cessé ses activités de président de l’organisation, la laissant à ses enfants. Mais la salle de réunion du conseil d’administration de la Trump Organization était restée vide, personne n’y siégeant, laissant à Trump tout loisir d’utiliser l’argent de la fondation comme bon lui semblait. Selon la plainte, 10.000 dollars présentés comme ayant servi à financer une association d'aide aux jeunes avec des difficultés d'apprentissage aurait en fait servi à payer une toile représentant… Donald Trump lui même. 

 
Pour la procureure de New York, Barbara Underwood, "la Fondation Trump n'était guère plus qu'un chéquier pour régler les dépenses de M. Trump." 
Pour la procureure de New York, Barbara Underwood, "la Fondation Trump n'était guère plus qu'un chéquier pour régler les dépenses de M. Trump." 
C’est la procureure de New York, Barbara Underwood qui a déposé plainte, poursuivant le travail entamé par son prédécesseur en juin 2016 après des révélations du Washington Post. Selon elle "la Fondation Trump n'était guère plus qu'un chéquier pour régler les dépenses de M. Trump et de ses entreprises à des organisations à but non lucratif, quelles que soient leur raison d'être et leur légalité." Underwood a prévenu le fisc de ces agissements illicites, la Commission électorale fédérale également. Même s’il est peu probable que la plainte débouche sur une procédure de destitution du Président américain. 

 
Dans un tweet envoyé jeudi soir, Donald Trump qualifie de ridicule l'affaire pour laquelle une plainte vient d'être déposée.
Dans un tweet envoyé jeudi soir, Donald Trump qualifie de ridicule l'affaire pour laquelle une plainte vient d'être déposée.
Immédiatement après l’annonce de l’assignation le compte twitter de Donald Trump chauffait, pas moins de quatre longs tweets dénonçant une affaire "ridicule" et mettant en cause la tout juste nommée (il y a un mois, NDLR) procureure Barbara Underwood. Pour le président américain, il s’agit là, après les soupçons de collusion avec la Russie, de la poursuite d’une "chasse aux sorcières"  avec derrière les "sénateurs Démocrates véreux de New York qui tentent de tout faire pour (l’)attaquer en justice". 

Il est vrai que, depuis que Donald Trump est président, les Démocrates lui reprochent de ne pas avoir vendu ses parts de la fondation et l’accusent de conflits d'intérêt. Une porte-parole de la Trump Organization rappelle que la fondation avait annoncé dès l’élection à la Maison Blanche de l’homme d’affaire qu'elle entendait se dissoudre et donner ses fonds restants - plus de 1,7 million de dollars - à des œuvres charitables. L’enquête avait gelé ces dissolution et dispersion des fonds.

Cette nouvelle plainte contre le 45ème président américain rallonge un peu plus la liste des affaires judiciaires auxquelles son nom est associé. Deux femmes avec lesquelles il aurait eu des liaisons le poursuivent en justice tandis qu'une enquête de grande ampleur tente de prouver que l'équipe de campagne du candidat Trump a eu des liens avec les Russes.    

Si cette nouvelle plainte aboutit, elle pourrait signer la fin de vie de la Trump Organization et coûter à son plus célèbre dirigeant, la bagatelle de 2,8 millions de dollars.