Info

Donald Trump : "Hollywood est raciste"

Film "The Hunt" (""La Chasse") de Craig Zobel en salles américaines le 27 septembre 2019

Donald Trump s'en est violemment pris à Hollywood ce samedi dans un tweet ravageur destiné vraisemblablement au film "The Hunt" ("La Chasse") dont la sortie est prévue le 27 septembre 2019 aux Etats-Unis. Sans nommer ce film de Craig Zobel qui est une satire féroce sur la rivalité entre républicains et démocrates, le président américain fustige un "Hollywood libéral raciste" dans un tweet. 

"Le Hollywood libéral est raciste au plus haut point". C'est par une attaque très violente que Donald Trump s’en est pris à la Mecque mondiale du cinéma dans un tweet du 8 août 2019. En ligne de mire, sans le nommer, un film dont la sortie est prévue en salles américaines le 27 septembre prochain : "The Hunt" ("La Chasse"), qui met en scène la rivalité féroce entre républicains et démocrates, scénarisé par le co-créateur de Lost, Damon Lindelof, et produit par le magnat du film d'épouvante, Jason Blum.
 


"L'Hollywood libéral est raciste au plus haut niveau et avec beaucoup de colère et de haine ! Ils aiment s’appeler l' "Elite", mais ils ne sont pas l'Elite. En fait, ce sont souvent les gens auxquels ils s'opposent si fermement qui sont en réalité l'élite. Le film qui sort est fait … pour enflammer et causer le chaos. Ils créent leur propre violence et essaient ensuite de blâmer les autres. Ils sont les vrais racistes et sont très mauvais pour notre pays !"

Synopsis de "La Chasse"

Le synopsis du film décrit un groupe d’élite qui se réunit pour la première fois au sein d’un manoir isolé afin de chasser des humains, en guise de sport. Mais leur plan est sur le point de dérailler, à cause de l’une des proies, Crystal, qui connait les jeux de cette chasse à l'homme mieux qu’eux.

"The Hunt", à l’affiche duquel on retrouve Hilary Swank et Betty Gilpin, est qualifié de satire ultra-violente de la profonde fracture politique divisant républicains et démocrates.

Les proies, originaires d’états connues pour voter républicain comme le Wyoming ou le Mississippi, ont vite été rattachées comme étant des électeurs de Donald Trump.

Quant aux chasseurs, "l’Elite", ils représentent les démocrates reconnaissables à leur façon de parler des républicains. Ils les appellent des "déplorables" : un terme utilisé durant la campagne présidentielle de 2016 par Hillary Clinton pour désigner les militants de Donald Trump les plus extrémistes.

Certes ce film sulfureux, dont Universal a suspendu la promotion après les récentes fusillades de El Paso et dans l'Ohio, a déjà créé  le malaise aux Etats-Unis. Il semblerait que le président américain "surfe" à présent sur cette vague de colère pour attaquer Hollywood dans son ensemble.