Info

Election en Arménie : l'opposition mobilisée autour de Nikol Pachinian

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Plus populaire que jamais, l'opposant Nikol Pachinian engrange de nouveaux soutiens à trois jours de l'élection, ce mardi 2 mai, d'un nouveau Premier ministre dans ce petit pays du Caucase du Sud secoué par une crise politique.

dans

Partout, Nikol Pachinian est accueilli en héros et promet à la foule de s'emparer du pouvoir : "Chacun d'entre vous a rendu cette victoire possible et cette victoire appartient à chacun d'entre vous. Le pouvoir appartient au peuple d'Arménie. Le 1er mai à 8 heures du matin, nous remplirons les rues et les places d'Erevan".

Le pouvoir appartient au peuple d'Arménie.
Nikol Pachinian

Sa voix est synonyme d'espoir pour une population confrontée à la pauvreté et à la corruption, mobilisée depuis le 13 avril. Face à l'ampleur de la contestation, le parti républicain au pouvoir reconnaît des erreurs : "Le parti républicain n'a pas compris la nécessité de renforcer l'opposition politique. Une opposition forte signifie un pays fort et un governement fort. C'est notre plus grosse erreur et nous l'admettons," déclare le ministre de la justice.

Incertitude

Le parti républicain ne présentera pas de candidat pour l'élection de mardi, qui doit désigner un nouveau Premier ministre, au cours d'une session extraordinaire du Parlement. Mais Nikol Pachinian n'est pas assuré de l'emporter pour autant.
Si le parti républicain décide de ne pas participer au vote, il le rendra invalide. Il s'est d'ailleurs montré circonspect quant aux déclarations du PR. "Ce ne sera bon que lorsque toutes les forces parlementaires auront annoncé leur volonté de soutenir ma candidature", dit-il. 


L'opposant, qui se présente comme le "candidat du peuple", a besoin de 53 voix pour être élu. Député, il peut déjà compter sur le soutien de son parti Elk (neuf sièges) et sur celui du parti Arménie prospère, qui a 31 sièges au Parlement arménien.