Info

Élections européennes : l'extrême-droite à la manoeuvre

Chargement du lecteur...
Commentaire : A. Delpierre / Montage : A. Demart

De Matteo Salvini en Italie, à l'AFD en Allemagne, en passant par Marine LePen en France, comment les partis d'extrême droite manœuvrent en vue des élections européennes ? En Italie, le ministre italien de l'Intérieur cherche à forger une alliance entre extrême-droite et droite dure en vue du scrutin de mai prochain.

dans
C'est lui le principal artisan des manoeuvres de rapprochement entre les partis d'extrême droite en Europe. À Varsovie Matteo Salvini rêve de transformer son essai italien en victoire européenne.

 
Alors que l'Europe s'est habituée pendant des années à parler de l'axe franco-allemand, la Pologne et l'Italie seront, absolument, les protagonistes de ce nouveau printemps européen, de cette renaissance des vraies valeurs européennes avec moins de finances, moins de bureaucratie et plus de travail, plus de famille et surtout plus de sécurité​.Matteo Salvini, ministre italien de l'Intérieur

La droite radicale est encore divisée en Europe, mais en quelque mois elle a acquis cette certitude : l'heure est venue de former un groupe à part, distant de la coalition des droites européennes le PPE.

 
A droite du Parti populaire européen, les forces anti-immigration recherchent différents modes de coopération capables de gouverner car j'en ai assez que le PPE cherche des alliances exclusivement avec les partis pro-immigration, libéraux ou socialistes.
Viktor Orbán, Premier ministre hongrois
De Viktor Orban aux Parti des Vrais Finlandais, en passant par les allemands de l'AFD et le Rassemblement national français, partout en Europe l'idée de former un groupe commun fait son chemin chez les eurosceptiques.
 
Créer une organisation européenne qui soit une organisation européenne où les nations conservent leur liberté et leur souveraineté puisse maîtriser leurs frontières, puisse protéger leurs entreprises de la concurrence internationale déloyale (...), cette Europe là que nous défendons avec Matteo Salvini, avec le FPO en Autriche est possible, peut-être, pour la première fois. Marine Le Pen présidente du Rassemblement national
Si les droites radicales sont encore loin d'être unies sur tous les sujets, leur score aux élections européennes pourraient changer la donne. Les sondages leur promettent 150 à 160 élus sur 705 eurodéputés en mai prochain.