Info

Entretien - Jean-Claude Juncker : "nous avons tort de nous anglophoniser"

Chargement du lecteur...
Propos recueillis par Pascal Verdeau
© TV5MONDE

Le président luxembourgeois de la Commission européenne évoque la place de la langue française dans les instances européennes. Il déplore la place trop importante de l'anglais.

dans
"Pourquoi la langue de Shakespeare serait-elle supérieure à la langue de Voltaire ? je suis voltairien !" Le président de la Commission européenne l'affirme : ses discours comportent toujours une grande part en français. Pour Jean-Claude Juncker, en pleine semaine de la langue française, la francophonie "n'est pas une blague, c'est du sérieux".
La langue anglaise s'est établie, estime-t-il, comme langue de travail quotidienne dans les instances européennes et "le Brexit n'y changera rien car ceux qui viennent de la partie occidentale de la vieille Europe ont pris l'habitude de parler en anglais".
Par conséquent, considère l'ancien Premier ministre du Luxembourg, "les Français devraient s'interroger sur l'intensité de leurs efforte pout faire rayonner la langue française à travers la planète".