Info

Espace : l'astronaute québécois David Saint-Jacques de retour sur Terre, après une mission sur l'ISS

Chargement du lecteur...
TV5MONDE / ICI - RADIO CANADA • A.-L. DESPATIE | D.LOVETSKY

Retour sur Terre ce mardi 25 juin pour l'astronaute canadien David Saint-Jacques. Il aura passé 204 jours dans l'espace, aux côtés de l'Américaine Anne McClain, et du Russe Oleg Kononenko. Un record pour un astronaute de l'Agence spatiale canadienne. Le Québécois a hâte de retrouver sa famille, et les plaisirs simples de la vie terrestre.

Son épopée aura duré six mois depuis son départ de la Terre, le 3 décembre 2018.

David Saint-Jacques en partance pour l'ISS | 3 décembre 2018
David Saint-Jacques en partance pour l'ISS | 3 décembre 2018
AP IMAGES | D. LOVETSKY
Six mois à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS), avant de revenir sur Terre, dans une steppe du Kazakhstan ce mardi 25 juin à 2h47 GMT. L'astrophysicien ne reverra cependant sa famille que quelques jours plus tard à Houston (Texas) aux États-Unis, où l'attendront son épouse et ses trois enfants. Entre-temps, David Saint-Jacques aura entamé une phase de rééducation.

Retrouver les siens

L'ingénieur est impatient de retrouver ses proches. Pour supporter la séparation, il a trouvé des subterfuges lui permettant d'entrenir les liens. "C'est une chose d'être astronaute, mais c'est autre chose de le faire en restant un bon mari, un bon père, un bon ami, un bon fils", estime-t-il, lors de la conférence de presse prévue en amont de ce retour sur Terre.
Sur Terre justement, Isabelle Tremblay, la directrice des astronautes, des sciences de la vie et de la médecine spatiale à l'Agence spatiale canadienne, ne cache pas sa satisfaction. "Nous, on est très fiers de lui, c'est tout à fait remarquable, il a été parfait", commente t-elle. L'astronaute espère repartir sur nouvelle mission, mais rien n'est sûr. "On part toujours en disant adieu, c'est une règle d'astronautes", dit-il.

Redevenir un terrien

Son corps a oublié ce qu'est la gravité. David Saint-Jacques en est pleinement conscient. "J'ai grandi dans l'espace de quelques centimètres, car ma colonne vertébrale s'est complètement redressée. Chaque disque s'est élargi," dit-il. 

Je risque d'être nauséeux et de m'écraser sous l'effet de la gravité...
David Saint-Jacques, astronaute canadien

Pendant six mois, dans les couloirs de  la station spatiale, l'astronaute a appris à voler et à se mouvoir en apesanteur. De retour sur Terre, il lui faudra réapprendre les bases et notamment à se tenir debout et à marcher. "Je vais être tenté d'aller dans la piscine pour pouvoir flotter comme dans la station spatiale", souligne t-il. Et d'ajouter. "Je risque d'être vacillant, de devoir tenir la main de quelqu'un pour marcher droit, d'être nauséeux et de m'écraser sous l'effet de la gravité."

Isabelle Tremblay, sa patronne surenchérit.  "On dit que les astronautes prennent à peu près autant de temps à récupérer que le temps qu'ils ont passé dans l'espace", explique t-elle.

Un bilan très honorable

Durant son séjour orbital, David Saint-Jacques aura participé à une trentaine d’expériences scientifiques, dont sept Canadiennes.

Il a également effectué des sorties dans l’espace, pour des activités de maintenance sur le générateur d’oxygène et l'entretien de l'ISS.


Toutes les procédures de retour, il faut les maîtriser jusqu'au bout des doigts...David Saint-Jacques, astronaute canadien

Il y a quelques semaines, il a aussi attrapé une capsule cargo de Space X, grâce au bras robotisé Canadarm2. C'est d'ailleurs cette capsule qui ramenera sur Terre l'essentiel des ses effets personnels.

Pour ses derniers jours dans l'espace, David Saint-Jacques devra voir et revoir tous les paramètres de son retour : "Tomber sur la Terre, entrer dans l'atmosphère, ouvrir les parachutes, atterrir au Kazakhstan, être récupéré par l'équipage russe puis revenir à Houston". Il étudie toutes les étapes de la procédure car il doit maîtriser toutes ces manœuvres, pour les effectuer, les yeux fermés. "Ce n'est pas bénin de revenir sur Terre, on tombe littéralement du ciel", dit-il.

Pour revenir, David Saint-Jacques passera par la capsule de Soyouz, le vaisseau spatial qui devrait le mener à bon port, en seulement quelques heures.