Info

Espace : l'explosion du vaisseau Crew Dragon met-elle en péril le programme de vols habités de la Nasa ?

Après le premier test réussi du vaisseau Crew Dragon en mars, l'explosion au sol du 20 avril 2019 va-t-elle écarter SpaceX du programme de vols habités vers la Station spatiale internationale au profit de son concurrent Boeing ? (NASA via AP)

Le 20 avril 2019 le vaisseau Crew Dragon a explosé au sol lors de tests de réacteurs, laissant craindre un arrêt de ce programme de vols habités de SpaceX en partenariat avec la NASA. L'entreprise concurrente Boeing avec son vaisseau CST-100 Starliner pourrait-elle doubler SpaceX dans la course aux voyages spatiaux habités vers la Station spatiale internationale ? 

C'est un peu une "première" dans l'histoire de SpaceX : l'explosion au sol de la capsule Crew Dragon le 20 avril dernier n'a pas été commentée par l'entreprise — et plus particulièrement par son PDG Elon Musk — pendant plus de 10 jours ! La règle voulait pourtant, jusque là, que Musk s'amuse de ses échecs pour mieux montrer sa capacité à apprendre de ses erreurs :
Chargement du lecteur...
Vidéo publiée par Elon Musk en 2017 intitulée "Comment ne pas parvenir à faire atterrir une fusée".
SpaceX a reconnu l'accident seulement ce jeudi 2 mai lors d’une conférence de presse, par la voix de son vice-président, Hans Koenigsmann : "L'explosion a eu lieu lors de la mise en marche des moteurs SuperDraco de Crew Dragon, qui alimentent le système d'évacuation d'urgence de l'engin".

Les enjeux du programme Crew Dragon sont-ils trop élevés pour que Musk se permette d'en rire, ou même n'en parle ? Il semblerait que ce fameux test au sol de réacteurs ayant détruit le vaisseau — le même qui avait réussi son aller-retour avec le mannequin "Ripley" début mars — confirme cette thèse. Depuis cet accident du 20 avril, Elon Musk s'est muré dans le silence.
Chargement du lecteur...
La première mission de SpaceX avec un vaisseau Crew Dragon rejoignant la stations spatiale internationale et revenant sur Terre a eu lieu le 9 mars 2019.
Une enquête conjointe de la NASA et de SpaceX a donc été lancée et le sénateur Richard Shelby qui préside une Commission en charge du budget de la NASA a confirmé lors d'une audition au Congrès que la capsule avait bien explosé et était désormais "irrécupérable". Le sénateur a au passage fait remarquer à l'administrateur de la NASA que l'enquête sur cet incident n'était pas indépendante, puisque effectuée par les deux parties concernées : la NASA et SpaceX. Une courte vidéo interne de la Nasa montrant l'accident a fuité sur Internet, confirmant cette destruction de la capsule : 
Chargement du lecteur...
Vidéo (non officielle et publiée sur Internet) de l'explosion du Crew Dragon le 20 avril 2019 lors de test

Le discret concurrent Boeing peut-il doubler SpaceX ?

La NASA a passé deux contrats en 2014 pour ses futurs voyages habités vers la station spatiale : l'un avec Boeing, de 4,2 milliards de dollars et l'autre de 2,6 milliards de dollars avec SpaceX. Boeing est en retard sur son concurrent : alors que SpaceX effectuait son vol aller-retour avec arrimage à l'ISS en mars 2019, le vaisseau CST-100 Starliner n'avait encore jamais quitté le plancher des vaches et devrait voler — potentiellement — pour la première fois seulement la fin de cet été.
 
Le vaisseau CST-100 Starliner de Boeing pour des vols habités à destinantion de l'ISS. (Photo : Boeing)

La NASA annonce sur son site une "mission de test de vol orbital" pour ce vaisseau  en août 2019, date restant à confirmer : "La mission baptisée "Test de vol orbital" aura lieu en août 2019, bien que ce soit une date restant à confirmer. Le CST-100 Starliner sera lancé au sommet d’une fusée United Launch Alliance Atlas V depuis le Space Launch Complex 41 à la base aérienne de Cap Canaveral, en Floride. La décision de modifier la date de lancement a été guidée par des opportunités de lancement limitées en avril et en mai, ainsi que par un lancement critique de la sécurité nationale américaine - AEHF-5 - au sommet d'une fusée United Launch Alliance Atlas V du Space Launch Complex 41, en juin."

Le vaisseau de transport d'astronautes CST-100 Starliner de Boeing pourrait devenir la meilleure alternative pour les vols habités de la NASA à destination de l'ISS : le test avec équipage de Crew Dragon est désormais repoussé au delà de 2019. SpaceX doit en effet construire une nouvelle capsule et surtout convaincre que son vaisseau est sans danger pour de futurs équipages. La NASA indique d'ailleurs depuis le 3 avril sur son site que "Les dates de tests pour le programme commercial avec équipage en partenariat avec SpaceX devraient être réévalués au cours des deux prochaines semaines."

La NASA n'envoie plus aucun astronaute vers l'ISS de façon autonome depuis 2011, l'agence étant entièrement dépendante des vaisseaux Soyouz russes depuis cette époque. Les programmes de vols habités avec les deux entreprises privées américaines Boeing et SpaceX sont donc cruciaux pour la NASA qui veut démontrer la capacité américaine à envoyer à nouveau des hommes et des femmes dans l'espace par ses propres moyens. Mais pour autant, l'explosion de la capsule Crew Dragon du 20 avril de SpaceX ne symbolise pas un échec technologique de l'entreprise d'Elon Musk, puisque hier encore, le 4 mai 2019, un vaisseau cargo Dragon propulsé par une fusée Falcon 9 décollait de Cap Canaveral pour ravitailler l'ISS. Le concurrent Boeing quant à lui, n'est toujours pas en mesure d'effectuer de tels exploits…
Chargement du lecteur...