Info

États-Unis : au moins onze morts dans une attaque contre une synagogue à Pittsburgh

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Samedi 27 octobre, une attaque a fait au moins onze morts dans une synagogue à Pittsburgh dans le nord-est des États-Unis. Un Américain de 46 ans a été inculpé pour crimes fédéraux. Après l'envoi de colis piégés à des personnalités anti-Trump, cette attaque, le plus grave acte antisémite de l'histoire récente des États-Unis, montre le climat tendu dans le pays, moins de 10 jours avant les élections de mi-mandat.

dans

Devant la synagogue Tree of Life (l'Arbre de la vie), les forces de l'ordre sécurisent le périmètre et les urgences médicales tentent de sauver les blessés

"C'est une scène de crime horrible. L'une des pires que j'ai jamais vues, et j'ai vu des scènes d'accident d'avion. C'est vraiment terrible", indique Wendell Hissrich, le directeur de la sécurité publique de Pittsburgh.

Vers 10 heures du matin ce samedi 27 octobre, le tireur fait irruption dans le lieu de culte, où les fidèles sont rassemblés pour chabbat. Avant d'ouvrir le feu, il aurait crié "tous les juifs doivent mourir". Robert Bowers, c'est son nom, blessé après des échanges de tirs avec la police, s'est ensuite rendu aux autorités. Âgé de 46 ans, il avait posté des messages antisémites sur les réseaux sociaux.

Qui est l'auteur de l'attaque ? Les précisions de notre correspondante à New York, Céline Bruneau :
 

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Je suis juste triste. Je ne sais pas quoi dire. Mes pensées vont à toutes les familles. Ça ne devrait pas arriver.

Jeff Finkelstein, président de la Jewish Federation of Greater Pittsburgh

Plusieurs villes des États-Unis, dont New York, ont décidé de prendre des mesures pour protéger les lieux de culte.

Une attaque à quelques jours des élections de mi-mandat

En pleine campagne électorale, Donald Trump multiplie les déclarations.

Il ne doit y avoir aucune tolérance pour l'antisémitisme aux Etats-Unis, ni pour aucune forme de haine et d'agression liée à la religion ou à la race.

Donald Trump, président des États-Unis

Pour le président américain, cette attaque ne change en rien son point de vue sur la question de l'accès aux armes à feu. Elles ne sont pas le problème, mais la solution : pour stopper le tireur, a-t-il affirmé, il aurait fallu que la synagogue soit protégée par un garde armé.

Le tireur sera poursuivi pour crime antisémite, et risque la peine de mort. Une peine que Donald Trump souhaite rendre systématique pour les crimes racistes.