Info

Etats-Unis : Colin Kaepernick, le nouveau visage controversé des publicités Nike

Chargement du lecteur...
©S.Golstein

Pour les 30 ans de son slogan "Just do it", le géant américain a décidé de s'offrir comme égérie un symbole de la lutte contre les violences policières à l'encontre des noirs, Colin Kaepernick. Un choix qui a enflammé les réseaux sociaux.

Colin Kaepernick et le nouveau visage de la dernière campagne marketing du géant américain Nike. Il n'en fallait pas plus pour embraser les réseaux sociaux.

L'équipementier sportif encaisse un recul de près de 4% à Wall Street mercredi 5 septembre en cours de séance, imputable, en partie au moins, aux réactions outrées de ceux qui y voient un geste anti-patriotique, et qui s'en prennent aux articles de la marque à coup de ciseaux et d'allumettes. Un effet boomerang qui pourrait n'être que passager.

Pour ceux qui n'auraient rien suivi, Colin Kaepernick est le premier joueur de football américain à avoir boycotté l'hymne américain. Il avait posé un genou à terre en 2016 pour protester contre les violences policières contre les afro-américains. Un mouvement est lancé, qui déclenche la colère du président Trump. 

> A relire notre article : Aux Etats-Unis, polémique autour du joueur Colin Kaepernick

Pour ce geste politique, Kaepernick est mis sur la touche par la NFL, la puissante ligue de football américain, et ses clubs, qu'il poursuit en justice pour collusion. Un an et demi qu'il n'a plus joué et c'est donc pourtant lui que Nike choisit. Un risque mesuré pour les trente ans de son slogan "Just do it !"

Le premier amendement de la Constitution permet de parler haut et fort de ce qu'on pense être important. Et c'est ce qu'il a fait. Il ne devrait pas être pénalisé pour ca. Et si Nike pense que ce sera bénéfique pour ses ventes, je trouve que c'est très bien.

John Zaccaro, habitant de New York
 

A trois jours du coup d'envoi de la saison de football américain, l'équipementier compte bien empocher la mise. Il cible une clientèle jeune. Le tweet de Kaepernick aurait, à lui seul, généré 43 millions de dollars de buzz en publicité gratuite.