Info

Etats-Unis : les rescapés de la tuerie de Parkland mobilisés contre la vente d'armes

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Sillonner les Etats-Unis en autocar pour inciter la jeunesse américaine à voter contre le lobby des armes. C'est le défi que se sont lancés des jeunes du lycée de Parkland où, en février dernier, 17 jeunes avaient été abattus par un ancien élève. 

dans

Chacun se souvient encore de l'émotion et de l'horreur suscitées par la tuerie au lycée de Parkland, le 14 février dernier : 17 jeunes abattus par un ancien élève. Révoltés, les survivants prenaient la parole contre la vente des armes aux États-Unis, n'hésitant pas à s’attaquer frontalement aux responsables politiques. Dans les jours et les semaines qui ont suivi, le mouvement a fait boule de neige dans toute la société américaine.
 

Aujourd'hui, surtout ne pas laisser s'essouffler l'élan. Pour les rescapés de la tuerie, c'est vital. Tout un groupe de lycéens de Parkland a ainsi entamé une tournée à travers les Etats-Unis pour exiger davantage de contrôle sur les armes à feu. Ils viennent de terminer les cours, certains s'apprêtent à entrer à l'université, mais tous veulent profiter de ces vacances pour sillonner le pays en autocar et porter leur message.

C'est à Chicago, où 950 fusillades ont été recensées depuis le début de l'année, que les lycéens de Parkland ont choisi de lancer leur "route vers le changement", un mouvement relayé sur Twitter sous les mots-dièse #RoadToChange, ou encore #MarchForOurLives. Dans ces rues, parmi les plus meurtrières d'Amérique, ils continuent de dire "non" aux armes à feu.

#NeverAgain - plus jamais ça... 

Le 14 février dernier, un ancien élève du lycée de Parkland pénètre dans l'établissement armé d'un fusil d'assaut. Il tire au hasard et tue 17 personnes. L'Amérique s'indigne, manifeste, demande une loi sur le contrôle des armes à feu.
Même s'ils ne sont plus des millions à protester, comme au lendemain de la fusillade, ces jeunes, eux, persistent plus que jamais. 

Ils vont traverser 20 Etats pour lutter contre le puissant lobby des armes qui, aux États-Unis, a le pouvoir de faire ou de défaire une élection. Ils vont parcourir des milliers de kilomètres, organiser des manifestations et des meetings pour informer sur les candidats locaux : qui sont ceux qui militent pour une réglementation sur les armes ? Qui sont ceux qui reçoivent des fonds de la NRA, la National Rifle Association, dédiée à la promotion des armes à feu aux Etats-Unis ?

A 6 mois des élections de mi-mandat, ils veulent convaincre 4 millions de jeunes de s'inscrire sur les listes électorales. Dans la foule des soutiens, l'actrice et chanteuse Jennifer Hudson, ou encore le musicien producteur will.i.am : "Je suis tellement inspiré par ce mouvement. Cette jeunesse impressionnante, puissante, qui se réveille, s'exprime et prend les choses en main pour les changer. Je vous applaudis. Je m'incline devant vous... Que tous les jeunes se lèvent et fassent comme vous," déclare cet ancien du groupe Black eyed peas

Ces lycéens ont la foi. Ils s'activent. Certains prédisent qu'ils finiront broyés par la machine. Quoiqu'il en soit, la « génération Parkland » assure qu'elle poursuivra le combat, avant, d'ici un an ou deux, d'avoir à son tour le droit de vote.