Info

Etats-Unis : les suprémacistes blancs à Washington mobilisent les antiracistes

Chargement du lecteur...

Un an après le drame de Charlottesville, les suprémacistes blancs ne démordent pas et se  sont rassemblés ce dimanche 12 août 2018 à Washington. Plusieurs associations anti-racistes se sont données rendez-vous dans la capitale américaine pour dénoncer la haine et l'antisémitisme de ces groupes extrêmistes.

dans

Des fleurs en mémoire d'Heather Heyer, à l'endroit où la jeune femme a été tuée.
Ecrasée par un sympathisant néonazi, qui avait foncé dans la foule avec sa voiture. Un an après ce drame, les suprémacistes blancs font toujours parler d'eux. Ils se rassemblent ce dimanche à Washington, où le premier amendement de la Constitution les autorise à s'exprimer.

Nous, les habitants de la ville de Washington, nous dénonçons sans équivoque la haine, nous dénonçons l'antisémitisme et nous dénonçons les discours qui vont être prononcés ici dimanche.
La maire de Washington, Muriel Bowser 

Pour éviter les affrontements de l'an dernier à Charlottesville, les autorités de Washington sont en alerte. Le chef de la police de Washington, Peter Newsham, a prévenu : "Porter une arme à feu sans permis sur le lieu de l'événement et à proximité sera illégal. Si vous portez une arme, vous serez arrêté. Les officiers feront preuve d'une extrême vigilance". Plusieurs associations se sont donné rendez-vous dans la capitale des Etats-Unis pour faire de l'ombre aux néonazis.

Un an après Charlottesville, au lieu des images de violence, de flambeaux et de nationalisme blanc, vous allez voir le black power en action.
Une femme, militante

Les images de violence, ce sont celles des heurts qui avaient éclaté entre suprémacistes bancs et contre-manifestants il y a un an à l'issue d'un rassemblement d'extrême droite contre le projet de la ville de Charlottesville de déboulonner une statue d'un général confédéré. Très critiqué pour n'avoir jamais clairement condamné les néonazis, Donald Trump a posté un message sur Twitter ce samedi pour "appeler à l'unité nationale" et "condamner tous les types de racisme".