Info

Etats-Unis : Trump rassembleur dans son discours sur l'état de l'Union ?

Chargement du lecteur...
(Commentaire : Sophie Roussi)

Donald Trump était très attendu dans cet exercice : son discours sur l'état de l'Union. Sur un ton conciliant, le président américain a appelé le Congrès à l'unité dans un pays plus que jamais divisé. Parmi les sujets abordés : la Corée du Nord, les Talibans, les femmes... Sans oublier son cheval de bataille du moment : la construction du mur anti-immigration.
 

C'est en président rassembleur que Donald trump a voulu se présenter. Un programme dit-il ni républicain, ni démocrate mais celui du peuple américain. Il faut dire que Donald Trump a dû essuyer un sérieux revers après le "shutdown", un blocage de l'administration le plus long de l'histoire. Les démocrates, majoritaires à la chambre, eux, n'ont pas cédé.... 

Alors devant plus de 500 élus, si le président américain a appelé à construire de nouvelles coalitions, fier, il a aussi insisté sur ses réussites. 

Après 24 mois de progrès rapides, notre économie est enviée par le monde entier, nos forces armées sont les plus puissantes de la planète.
Donald Trump - Président des Etats-Unis.

Mais toujours fier, Donald Trump est aussi revenu à la charge concernant son leitmotiv, son obsession : le mur à la frontière sud. Pourtant objet de toutes les discordes, et du "shutdown". Ce mur, il le construira. Un défi lancé devant une Nancy Pelosi, speaker démocrate de la chambre, imperturbable.
 

Dans le passé, la plupart des personnes présentes dans cette salle ont voté pour un mur. Un mur adéquat n'a jamais été construit. Je le ferai construire.
Donald Trump - Président des Etats-Unis.

Evoquée, la politique étrangère aussi : Venezuela, Afghanistan, Chine qui ne pourra plus voler les emplois des Américains mais aussi la Corée du Nord.

L'occasion d'annoncer la date de sa nouvelle rencontre avec Kim Jong Hun le 27 février au Vietnam. Un discours loin de faire l'unanimité. Juste après Stacey Abrams, figure montante du parti démocrate lui a rappelé la réalité du quotidien des Américains.
 

Les gens aspirent à faire partie d'une classe moyenne où un salaire est vraiment synonyme de sécurité économique. Mais au lieu de cela, les espoirs des familles sont anéantis par des dirigeants républicains qui ignorent la vraie vie ou ne la comprennent pas.
Stacey Abrams - ancienne candidate au poste de gouverneur de l'Etat de Géorgie.

Enfin clin d'oeil qui restera associé à ce discours, le blanc choisi par les élues démocrates en souvenir aux suffragettes : un mouvement qui a cent ans et qui aura accordé le premier droit de vote aux femmes.