Info

Euro féminin 2022 : Angleterre-Allemagne, une finale de rêve au stade de Wembley à Londres

Des supporters se rassemblent à Trafalgar square pour assister à la finale Angleterre-Allemagne de l'Euro de foot féminin ce 31 juillet à Londres. Le match ce joue à 18h00 TU au stade Wembley de Londres.
Des supporters se rassemblent à Trafalgar square pour assister à la finale Angleterre-Allemagne de l'Euro de foot féminin ce 31 juillet à Londres. Le match ce joue à 18h00 TU au stade Wembley de Londres.
© AP Photo/Frank Augstein

"Une finale de rêve" titrent des médias britanniques. Les deux meilleures équipes européennes de foot féminin se rencontrent ce 31 juillet pour un grand classique du football mondial. La finale Angleterre-Allemagne, au stade de Wembley (à 18h00 TU) et devant plus de 80.000 fans, sera l'apothéose de cet Euro.

"Les deux équipes qui ont fait le meilleur tournoi en jouant leur meilleur football sont en finale", avait résumé le 30 juillet la capitaine anglaise Leah Williamson.

Et il est difficile de lui donner tort. Dès le premier tour, les deux finalistes ont donné une impression de force, de solidité, mais aussi de talent, qui s'est confirmée lorsque l'adversité s'est élevée.

Une presse unanime

Ce 31 juillet au matin, la presse des deux pays témoignait de l'engouement pour leurs équipes qui ont bénéficé d'un soutien inédit.

"Die Fab Five", titre le quotidien allemand FAZ au sujet d'une Nationalmannschaft féminine, faisant référence aux cinq  fabuleux joueurs de basket du Michigan au début des années 90. L’équipe féminine a éclipsé le désamour dans l’opinion pour l'équipe masculine, à la suite des résultats décevants de cette dernière depuis quelques années.

Une Nationalmannschaft qui se retrouve privée de sa capitaine, Alexandra Popp, blessée, qui s'est vue obligée de déclarer forfait à quelques minutes de coup d'envoi.
 
Une du Frankfurter Allgemeine Zeitung ce 31 juillet sur la finale de l'Euro féminin 2022.
Une du Frankfurter Allgemeine Zeitung ce 31 juillet sur la finale de l'Euro féminin 2022.
"Un intérêt nouveau et sincère!", relève aussi la chaîne de télévision publique allemande ARD, qui retransmettra la finale. "Pendant des années, l’équipe féminine a fait l’objet de moqueries, l’Euro en Angleterre a changé la donne", juge-t-elle.

Même la famille royale s’en mêle

"Ramenez-nous la victoire !" titre de son côté le tabloïd anglais Mirror, citant la princesse Charlotte et son papa le prince William. Un soutien royal à une équipe qui porte tous les espoirs d'un pays encore sous le choc de la défaite des hommes, aux tirs au but face à l'Italie, il y a un an dans ce même stade de Wembley.
 
Une du Mirror, quotidien britannique, sur la finale de l'Euro féminin 2022 Angleterre - Allemagne.
Une du Mirror, quotidien britannique, sur la finale de l'Euro féminin 2022 Angleterre - Allemagne.
Cet Euro aura révélé un appétit qui a sans doute dépassé les attentes des organisateurs : toutes les places ont été vendus.

Le nombre-record de spectateurs pour un Euro féminin a déjà plus que doublé et la finale devrait dépasser l'affluence la plus élevée pour un match de l'Euro masculin, qui date de 1964 en Espagne (79.115).

Une fièvre qui contamine tout le pays

"Je ne suis pas surpris", a commenté le président de l'UEFA Aleksander Ceferin ce 31 juillet lors d'un forum à Londres, en marge de la finale.

"Je savais qu'il y aurait de la qualité. Les chiffres sont extraordinaires, mais la plus grande surprise, pour moi, ce sont ceux qui sont étonnés que le football féminin soit à un tel niveau", a-t-il ajouté.

(RE)lire : Euro de football féminin en Angleterre : le calendrier, les résultats au jour le jour

La fièvre a dépassé le cercle des fidèles. À la télévision, dans les pubs, l'Angleterre s'est prise de passion pour ses "Lionesses" (Lionnes) et l'ambiance à Trafalgar Square, où se trouve l'écran géant londonien pour suivre leurs prouesses, promet d'être électrique au coup d'envoi.
 
Ambiance à Trafalgar Square à Londres avant la finale de l'Euro de foot féminin 2022 Angleterre-Allemagne ce 31 juillet 2022.
Ambiance à Trafalgar Square à Londres avant la finale de l'Euro de foot féminin 2022 Angleterre-Allemagne ce 31 juillet 2022.
© AP Photo/Frank Augstein
Avant le match, un escadron 100% féminin de la Royal Air Force survolera le stade.

L'identité de l'adversaire rajoute du piquant à l'affiche, remémorant le seul titre majeur du football anglais, la finale mythique du Mondial 1966 masculin à Wembley, mais aussi des désillusions plus récentes, dont la déroute en finale de l'Euro féminin 2009 en Finlande (6-2).

"Le plus grand moment sportif"

Invaincues en huit finales sur 12 éditions, cette rencontre aura pourtant un goût particulier pour les Allemandes.

"On en a rêvé de cette finale, à Wembley, contre l'Angleterre. Je ne sais pas s'il y aura un plus grand moment sportif dans la carrière de ces joueuses", estime leur coach, Martina Voss-Tecklenburg.

En 1989, lors du premier des quatre championnats d'Europe qu'elle a remportés comme joueuse, la "prime" de victoire était un service à thé.
 
Ce tournoi doit aussi être une chance de laisser des traces dans le foot féminin en Europe. Si ça n'arrive pas maintenant, alors quand ?
Martina Voss-Tecklenburg, entraîneure de l'équipe nationale féminine d'Allemagne
Si elles gagnent ce 31 juillet, les Allemandes recevront chacune 60.000 euros, les Anglaises 65.000, soit plus que le salaire annuel moyen d'une joueuse de Women Super League, le Championnat d'Angleterre féminin.

"En 1989, on a gagné comme amateures, mais le trophée avait la même valeur qu'il aura demain", assure l’Allemande Voss-Tecklenburg qui espère surtout continuer à bâtir sur l'élan du Mondial-2019 en France, brisé par la pandémie de Covid-19.

"Ce tournoi doit aussi être une chance de laisser des traces dans le foot féminin en Europe. Si ça n'arrive pas maintenant, alors quand ?", s'est-elle exclamée.

"On a déjà vu dans ce tournoi déjà que ça n'a pas changé seulement le football féminin, mais aussi la façon dont la société le regarde". La finale "ne sera pas un aboutissement mais le début d'un processus et je veux que ce match soit un jalon pour l'avenir", a renchéri la capitaine Britannique Leah Williamson.