Info

Européennes 2019 : "seulement 8 % des citoyens résidant à l'étranger sont enregistrés"

Les élections européennes se dérouleront du 23 au 26 mai 2019.
Les élections européennes se dérouleront du 23 au 26 mai 2019.
© AP Photo/Jean-Francois Badias

Vous êtes français, résidant à l'étranger et vous souhaitez voter pour les prochaines élections européennes ? Mais avez-vous pensé à tout ? Quelles sont les formalités à effectuer ? Entretien avec Alberto Alemanno, professeur de droit à HEC Paris et titulaire de la Chaire Jean Monnet en droit et politiques européennes.

TV5Monde :  Quand on est expatrié français, quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir voter aux élections européennes ?

Alberto Alemanno : Tout citoyen français qui ne réside pas en France mais qui réside dans l'un des 27 Etats membres, a le droit en tant que citoyen européen de voter lors des élections européennes. Mais les modalités de vote varient d'un pays à l'autre. Les pays de résidence vont définir les modalités de vote pour les ressortissants français, résidant en dehors de la France.  
Je dirais que tous les pays -sauf l'Estonie- demandent un enregistrement de la part de ces citoyens français auprès des Autorités, justement pour voter. Donc c'est un enregistrement qui diffère par rapport à l'enregistrement pour obtenir le permis de séjour. C'est l'expression d'une volonté de faire partie du recensement électoral et donc d'être enregistré. Il va de soi que la plupart des citoyens français ne sont pas enregistrés dans les pays de résidence, donc ils ne sont pas en mesure de voter lors des prochaines élections européennes. 
Les dates d'enregistrement dans chaque pays varient également. L'Espagne était le premier pays, les Français résidant en Espagne devaient s'enregistrer à la fin du mois de janvier.
Il est important de préciser que les citoyens français peuvent soit voter dans leur pays de résidence, c'est l'option la plus commune, soit ils peuvent également décider de voter dans leur pays d'origine, donc en France. 

Si on ne peut pas se déplacer pour aller voter, que peut-on faire ? Et quelles sont les modalités de vote ?

Tout dépend du pays. En Italie, les citoyens italiens peuvent voter à travers leur consulat. Pour les citoyens français, il y a cette possibilité de voter par procuration. Ils peuvent donner procuration à toute personne qui est inscrite sur une liste électorale de la même commune. 

Alberto Alemanno : "<em>C'est presque honteux qu'on rende si compliqué pour les citoyens européens de voter aux élections</em>"
Alberto Alemanno : "C'est presque honteux qu'on rende si compliqué pour les citoyens européens de voter aux élections"
© CC

Sinon, ce sont des votes traditionnels, les modalités de vote sont les mêmes dans tous les pays européens, sauf en Estonie. En Estonie, tous les ressortissants estoniens et étrangers et résidents reçoivent une carte électronique et peuvent voter électroniquement. Sinon dans tous les pays, c'est le vote traditionnel avec l'indication des familles politiques européennes. Les logos des partis permettent aux citoyens de comprendre plus ou moins que leur vote a un impact qui va au-delà de la France.
La date pour voter aux élections européennes change d'un pays à l'autre. Les premiers pays à voter c'est le jeudi 23 mai sont les Pays-Bas. Le dernier pays à voter, qui va fermer le scrutin, c'est l'Italie le 26 mai, avec des bureaux de vote qui fermeront à 23 heures.  

 

Les Français sont les plus touchés par les élections européennes.

Alberto Alemanno

Selon vous, est-ce que les Français installés à l'étranger se sentent vraiment concernés par ces élections européennes ?

Ce sont les plus concernés parce que ce sont des citoyens européens qui ont bénéficié de la libre circulation, de la liberté d'établissement, ils ont un travail dans un autre Etat et ils ne sont pas discriminés sur la base de la nationalité. Par exemple, ils sont traités comme des Allemands s'ils habitent en Allemagne, ils sont traités comme des néerlandais s'ils vivent aux Pays-Bas. Par conséquent, ils sont par définition les plus touchés par les élections européennes. 

Et pour les Français qui résident à Londres ?

"C'est une question ouverte actuellement, car on ne sait pas si les élections européennes auront lieu ou pas. Le 12 avril, comme vous le savez c'est la date qui en principe aurait dû définir la sortie -ou pas- du Royaume-Uni. Il y a des négociations en cours, donc maintenant il faut que le Royaume-Uni prenne une décision avant le 22 mai. Si le 22 mai le Royaume-Uni n'est pas sorti de l'Union européenne, alors il y aura des élections européennes au Royaume-Uni, c'est ce qui est prévu par les conclusions du Conseil européen de la semaine dernière. Il est assez probable que les citoyens français résidant au Royaume-Uni puissent voter lors de ces élections-là." 

En quoi l'issue du scrutin peut changer leur quotidien ?

Toute politique européenne les affecte directement dans la mesure où s'il y a moins d'Europe, ils ont moins de liberté, ils vont être discriminés, ils auront moins d'opportunité et peut être qu'ils devront même, à un certain moment, retourner dans leur pays. Par définition, les ressortissants européens qui résident dans un autre Etat sont les plus affectés par le processus d'intégration européenne. On pourrait donc s'attendre à ce qu'ils soient les plus pro-européens et les plus nombreux à voter, mais ce n'est pas le cas. Seulement 8 % des citoyens résidants à l'étranger aujourd'hui sont enregistrés pour voter. 

Les ressortissants européens qui résident dans un autre Etat sont les plus affectés par le processus d'intégration européenne.

Alberto Alemanno

Il y a trop d'obstacles administratifs, c'est très compliqué de pouvoir s'enregistrer. Finalement, ces citoyens-là ne se sentent pas représentés ni par les candidats du pays de résidence ni par un candidat français en France. Car ni l'un ni l'autre ne les représente, parce qu'ils ne vivent pas l'Europe de la même façon. Il y a un problème de représentativité qui se pose et qui est très fort. 
Les démarches administratives sont très dissuasives. Il faudrait qu'il y ait un automatisme : tout citoyen français résidant  en Europe doit être enregistré auprès de la commune, auprès de la mairie. Il faudrait aussi rendre automatique le droit de vote et la possiblité que le citoyen français à l'étranger puisse recevoir automatiquement son bulletin de vote et soit encouragé à voter.
C'est presque honteux qu'on rende si compliqué pour les citoyens européens de voter aux élections, alors que ce sont eux qui vivent l'Europe, respirent l'Europe et bâtissent l'Europe.