Culture

Festival de Cannes : les artistes francophones raflent (presque) tout

L'actrice française Frédérique Bel, de dos, monte les marches du 75e festival de Cannes. 27 mai 2022.
L'actrice française Frédérique Bel, de dos, monte les marches du 75e festival de Cannes. 27 mai 2022.
Petros Giannakouris / ASSOCIATED PRESS
L'actrice française Frédérique Bel, de dos, monte les marches du 75e festival de Cannes. 27 mai 2022.

La 75e édition du Festival de Cannes vient de s’achever. Lors de la cérémonie de clôture, qui a enregistré cette année des records d’audience, les prestigieuses récompenses ont été attribuées aux artistes venus du monde entier. Parmi les appelés, les francophones sont parmi les plus primés.

Le président du jury Vincent Lindon qui embrasse sur la bouche Carole Bouquet ou encore le réalisateur polonais Jerzy Skolimowski qui remercie les ânes de son film… Pas de doute, la cérémonie de clôture du 75e Festival de Cannes a donné lieu à des séquences inattendues.

Samedi, c'est le Suédois Ruben Östlund qui a raflé une deuxième Palme d'or avec "Sans filtre", satire jouissive des super-riches et du luxe, cinq ans après sa récompense pour "The Square". Mais la cérémonie a été marquée par la surreprésentation d’artistes francophones primés. 

L’hommage des frères Dardenne à un boulanger de Besançon 

La Belgique est l'une des gagnantes du Festival. Les frères Dardenne, chantres du cinéma social, ont reçu un Prix spécial de cette 75 édition-anniversaire, pour "Tori et Lokita", drame social sur de jeunes exilés. 

Lors de la cérémonie de remise de prix, les deux frères, déjà auréolés de deux Palmes d'or, ont fait honneur à leur réputation de cinéastes humanistes et engagés socialement. "Quand on préparait notre film en janvier 2020, il y a un boulanger de Besançon qui a fait une grève de la faim pendant 12 jours pour qu'on n'expulse pas de France son apprenti qui était africain de Guinée et ça c'était formidable et notre film nous le dédions à ce Monsieur, à Monsieur (Stéphane) Ravacley de Besançon".

Luc Dardenne (gauche) et Jean-Pierre Dardenne (droite) remporte le Prix spécial du 75e festival de Cannes. 28 mai 2022.
Luc Dardenne (gauche) et Jean-Pierre Dardenne (droite) remporte le Prix spécial du 75e festival de Cannes. 28 mai 2022.
Petros Giannakouris / ASSOCIATED PRESS

Le Belge Lukas Dhont, benjamin de la compétition, récompensé

Le Grand Prix est revenu au Belge Lukas Dhont, le benjamin de la compétition, pour le long-métrage "Close". Après son sacre, le Belge de 31 ans a expliqué vouloir “redonner une place aux films drôles". Son film, déchirant, l'a emporté à l'applaudimètre en projection officielle (12 minutes de vivats). Il y brosse le portrait d'un garçon meurtri par une amitié perdue, abordant avec délicatesse la question de la masculinité et du poids des normes. Et révèle un talent, le jeune Eden Dambrine, tout juste 15 ans.

Le réalisateur belge Lukas Dhont (gauche) et l'acteur Eden Dambrine (droite) avant la montée des marches. Cannes, 28 mai 2022.
Le réalisateur belge Lukas Dhont (gauche) et l'acteur Eden Dambrine (droite) avant la montée des marches. Cannes, 28 mai 2022.
Petros Giannakouris / ASSOCIATED PRESS

À noter que Claire Denis partage la récompense du Belge. La réalisatrice était en compétition  avec son film"Stars at noon". La Française offre un thriller d'ambiance sur une journaliste américaine bloquée au Nicaragua.

La réalisatrice française Claire Denis recçoit le Grand Prix du festival pour son film "Stars at noon". Cannes, 28 mai 2022.
La réalisatrice française Claire Denis recçoit le Grand Prix du festival pour son film "Stars at noon". Cannes, 28 mai 2022.
Petros Giannakouris / ASSOCIATED PRESS

Le prix du jury attribué à un duo... belge 

Le couple flamand Charlotte Vandermeersch et Felix van Groeningen ("Les Huit Montagnes" ; "Le Otto Montagne" ) reçoit le prix du Jury, ex-aequo avec l'ovni de la compétition, "EO" ("Hi Han"), manifeste animaliste sur un âne, réalisé par une figure du cinéma polonais, Jerzy Skolimowski.

Le film, adapté d'un roman à succès, conte l'amitié à la vie à la mort entre deux garçons Pietro et Bruno, interprétés par les Italiens Luca Marinelli (Martin Eden) et Alessandro Borghi, et a été filmé en italien dans les Alpes. "Les Huit Montagnes" explore aussi la question de la paternité : Bruno rejette son père, alcoolique, tandis que Pietro ne va jamais réussir à comprendre le sien, un ingénieur passionné de montagne qui aurait rêvé d'un fils comme Bruno.

"On a été marqués par la pureté et l'honnêteté des personnages", explique à l'AFP Felix van Groeningen, qui dit avoir vécu une expérience presque "divine" en tournant en haute montagne."Il n'y a pas de cynisme, quelque chose de très pur" dans la relation entre Pietro, fils unique d'un couple de Milanais qui passent tous leurs étés dans un petit village de montagne, et un gamin du cru, Bruno, jeune gardien de vaches. 

Les Belges Felix van GroeningenCharlotte Vandermeersch remportent le Prix du Jury du festival de Cannes pour leur film "Les huit montagnes". 28 mai 2022.
Les Belges Felix van GroeningenCharlotte Vandermeersch remportent le Prix du Jury du festival de Cannes pour leur film "Les huit montagnes". 28 mai 2022.
Vianney Le Caer / ASSOCIATED PRESS

Un nouveau record d’audience

La remise des prix du plus prestigieux festival de cinéma du monde a été regardée sur la chaîne publique France 2 par 3,23 millions de téléspectateurs (17,4% de part d'audience) entre 20h30 et 21h50, horaire plus tardif que les années précédentes.

C'est plus du triple de l'audience de l'année passée sur Canal+ (875.000), et c'est un nouveau record. Jusque-là, il était de 2,2 millions de téléspectateurs en 2013, année du sacre de "La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche, ainsi qu'en 2006, où "Le vent se lève" de Ken Loach avait reçu la Palme d'or.

En 2019, la cérémonie de clôture avait rassemblé 845.000 téléspectateurs, après plusieurs années de baisse. En 2018, elle en avait attiré seulement 744.000.Le 17 mai, la cérémonie d'ouverture de Cannes avait déjà réalisé sa meilleure audience depuis 2011 avec 1,77 million de téléspectateurs.