Info

Foot : en train ou en jets privés ? Les déplacements des joueurs suscitent la polémique

Kylian Mbappé et Christophe Galtier entraineur du PSG, lors d'une conférence de Presse, lundi 5 septembre 
Kylian Mbappé et Christophe Galtier entraineur du PSG, lors d'une conférence de Presse, lundi 5 septembre 
Capture d'écran AFP
Kylian Mbappé et Christophe Galtier entraineur du PSG, lors d'une conférence de Presse, lundi 5 septembre 
Christophe Galtier assiste à une conférence de presse au Parc des Princes, mardi 5 juillet 2022.

"Arrogance", "mépris", "élites hors sols", les réactions pleuvent depuis la sortie de l’entraineur du Paris Saint Germain Christophe Galtier, sur le déplacement des joueurs en jet privé. Un déplacement Paris-Nantes en avion le vendredi 2 septembre suscite la polémique à la veille du premier match de la ligue des Champion PSG-Juventus. 

Ce mardi 6 septembre au matin, la sortie du nouvel entraineur du Paris Saint-Germain sur le déplacement de son équipe en jet privé entre Nantes et Paris enflamme les réseaux sociaux. Christophe Galtier interrogé sur le choix du club parisien d’utiliser l’avion pour ce match de Ligue 1 répond avec ironie : "Je me doutais que l’on allait avoir cette question-là. Pour être très honnête avec vous, ce matin on en n’a parlé avec la société qui organise nos déplacements et on n’est en train de voir si l’on peut pas se déplacer en char à voile."

Killian Mbapé, hilare, est à son tour interrogé par le journaliste. "Moi je n’en pense rien", déclare le joueur vedette du PSG avant de se lever et de partir. 

L’avion plutôt que le train 

Cette polémique fait suite aux propos tenus ce dimanche 4 septembre par le directeur de TGV-Intercités, Alain Krakovitch. Ce dernier a interpellé le club du PSG sur son choix d’utiliser l'avion plutôt que le train pour se rendre à Nantes à l’occasion de la 6ème journée de Ligue 1. 

Le dirigeant de la compagnie ferroviaire française a insisté sur la possibilité d’une offre "adaptée aux besoins du club" mise à disposition par la SNCF. "Paris-Nantes est en moins de deux heures en TGV, je re-re-renouvelle notre proposition d'offre TGV adaptée à vos besoins spécifiques, pour nos intérêts communs: sécurité, rapidité, services et éco mobilité", a-t-il suggéré dans un tweet en réaction à une vidéo du milieu de terrain italien Marco Verratti dans l'avion du PSG postée sur les réseaux sociaux.
 
La réponse de l’entraineur en conférence de presse suscite la polémique jusque dans la sphère politique.

Une controverse qui devient politique

La ministre des Sports française Amélie Oudéa-Castéra a aussitôt réagi à cette déclaration en interpelant l'entraîneur du Paris SG sur les réseaux sociaux: "M.Galtier, vous nous avez habitués à des réponses plus pertinentes et plus responsables - on en parle ? @PSG_inside @CBeaune #Sobriété #Mbappe #Galtier #psg #TGV".

 De son côté la maire de Paris, Anne Hidalgo a également critiqué les propos de l'entraîneur des champions de France en titre. "Non mais ça ne va pas de répondre des trucs pareils ???? On se réveille les gars ??? Ici c’est Paris @PSG_inside @PierreRabadan @egregoire @David_Belliard", écrit-elle sur son compte Twitter la maire de Paris.
 

L’usage des jets privés a fait débat au sein de la classe politique française ces dernières semaines. Une proposition de loi du député "Europe Ecologie les Verts", Julien Bayou, propose l'interdiction des jets privés. Par ailleurs, d'autres voix à gauche et chez les écologistes soulèvent les enjeux environnementaux  liés aux vols intérieurs. En France un article du projet de loi "Climat et résilience" interdit déjà certains de ces vols  lorsqu'une alternative de moins de 2h30 en train est possible. 

Cet été, le monde du foot a déjà été pointé du doigt depuis que l'association altermondialiste Attac a révélé l’utilisation de jet privé par Lionel Messi. Le jet appartenant à la star argentine aurait effectué 52 vols depuis le mois de juin, "soit 1 502 tonnes de CO2", selon l’organisation. Des déplacements "équivalents à la consommation d’un Français en en 150 ans", précise Attac. 

Aucune incitation à la sobriété sur les déplacements

"Dans le cadre d’une compétition comme la Ligue 1 ou la Ligue des Champions, les clubs professionnels sont responsables des questions logistiques concernant le déplacement ou le logement des joueurs", explique Karim Balde spécialiste foot pour TV5Monde. "Les clubs peuvent déléguer ces taches à un prestataire privé mais chaque club ou, équipe nationale, informe les organisations (U.F.A, FIFA…) de ses choix logistiques. À ma connaissance il n’y a pas pour l’instant d’incitation à la sobriété de la part de ces organismes", ajoute-t-il. 

Pourtant, des clubs européens ont déjà fait le choix du train pour certain de leurs déplacements. Le Club du Betis Séville, évoluant en Liga, première division espagnole, a signé un partenariat avec le service ferroviaire espagnole Renfe pour ses déplacements dans le cadre des compétitions nationales.

De leurs côtés, les joueurs de Liverpool ont pris le train début août pour un match les opposant Fulham (ville située à 300km du lieu de départ). Ce choix a été salué sur les réseaux, notamment en raison d’une photo montrant les joueurs sur le Quai. 

 

SNCF, vers un service "sur-mesure" ? 

En réaction à la polémique, le PSG affirme que la priorité reste "la sécurité, le respect de l'ordre public, les problématiques logistiques et l'environnement". Lundi 5 septembre, le club précisait être en discussion avec la SNCF et étudier "toutes les possibilités de déplacements sur les matches extérieurs du club (environ 25 par saison)".
 
Dans le cadre de son déplacement à Nantes vendredi 2 septembre, les responsables du PSG justifie le choix d’utiliser un jet privé par l'heure tardive et l'impossibilité d'assurer le retour en train, selon l’AFP. 
 
Une nuit dans le train peut signifier une journée morte le lendemain dans la mesure où les entrainements ont lieu le matin.Karim Balde, spécialiste foot pour TV5Monde.
"Le Match PSG Nantes s’est terminé à 23 heuresLes activités d’après match obligent les équipes à partir 1h à 1h30 après le coup de sifflet final. Il faudrait donc qu’il existe des trains reliant Paris à Nantes vers 1 heure du matin", explique Karim Baldé. "Une nuit dans le train peut signifier une journée morte le lendemain dans la mesure où les entrainements ont lieux le matin", ajoute le spécialiste. 

Par ailleurs, les voyages en train posent également des contraintes de sécurité.
"Un train qui arrive gare Montparnasse à Paris avec les stars du PSG pourrait poser des problèmes", selon Karim Baldé. 

"On fait du sur-mesure", réplique un porte-parole de TGV-Intercités relayé par l’AFP. Le service ferroviaire propose la privatisation de train entier, ou d'une ou deux voitures de 1ère classe dans un train normal. 300 trains privés auraient ainsi circulé au premier semestre. "Dans le cadre de la finale de la Coupe de France à Nantes en 2022 par exemple, les clubs ont affrété des TVG dédiés aux supporters", illustre Karim Baldé.

Le porte-parole reconnait toutefois que les retours tardifs peuvent poser problème puisque les lignes sont souvent fermées la nuit pour travaux.

Cette polémique survient à un an de la coupe du monde de rugby en France durant l’année 2023. La compagnie sera alors en charge de convoyer la plupart des équipes pendant la compétition. 
 
L’écologie : des points à marquer...

En France, des accords existent déjà entre la SNCF, la région Sud et l’Olympique de Marseille (OM), selon l’organisation indépendant « Sport Positive Leagues ». Ces accords prévoient des déplacements en bus dans le cas de trajet "inférieure à une durée de 5 heures". 

Un système de transport qualifié de "vertueux" par l’organisation mais qui peine à masquer le retard des clubs français sur leurs concurrents anglais en matière d’engagements environnementaux, selon l’organisation. 

Sport Positive Leagues note les clubs des championnats français, anglais et allemands en attribuant des points selon 9 critères environnementaux. En 2021, premier du classement de la Ligue 1, l’Olympique lyonnais obtenait un score de (16/25) loin derrière le premier de club de la Premier League, Liverpool (23/24). 

Le Paris Saint Germain était quant à lui classé en 6ème place de la Ligue 1 avec un score de 12.5/25.