Info

France : comment utiliser le pass sanitaire ?

À Moscou, il n'est plus nécessaire de prouver que l'on est vacciné ou immunisé contre le Covid-19 pour aller au restaurant. Sur cette photo du 3 juillet 2021, une serveuse vérifie la validité des preuves sanitaires d'une cliente d'un restaurant de Moscou. 
À Moscou, il n'est plus nécessaire de prouver que l'on est vacciné ou immunisé contre le Covid-19 pour aller au restaurant. Sur cette photo du 3 juillet 2021, une serveuse vérifie la validité des preuves sanitaires d'une cliente d'un restaurant de Moscou. 
Alexander Zemlianichenko / AP

Le texte instaurant l’extension du pass sanitaire arrive ce mercredi 21 juillet devant les députés français. Mis en place le 9 juin pour les rassemblements de plus de 1 000 personnes, ce précieux sésame sera bientôt indispensable au quotidien.  Mais comment fonctionne-t-il et où faudra-t-il le présenter ? On fait le point. 

Depuis le 9 juin, le pass sanitaire est nécessaire pour accéder aux grands événements de plus de 1000 personnes.  Le 1er juillet, le pass sanitaire européen a été déployé. Le document est donc devenu indispensable pour passer d’un pays de l’Union Européenne à un autre. En France, à  partir du 21 juillet, il sera nécessaire pour accéder à tout lieu regroupant plus de 50 personnes : cinémas, théâtres,  salles de sports… 
Chargement du lecteur...
P.FÉRUS • A. VARET • L. BELLON • C. LEFEU • E. MARTY
Début août, il faudra aussi le montrer dans les restaurants, cafés et transports longue distances.  Il sera aussi nécessaire pour accéder aux centres commerciaux, mais uniquement pour ceux de plus de 20 000 mètres carrés. Environ 400 centres commerciaux seront concernés. 

Comment fonctionne le pass sanitaire ? 

Le pass sanitaire se présente sous la forme d’un QR code. Il donne des informations concernant le statut vaccinal, le résultat d’un test ou le rétablissement de la personne.  Celui qui est utilisé en France est harmonisé avec  tous les pays de l’Union Européenne, afin de faciliter les déplacements des personnes entre les différents pays membres.
  À l’intérieur du QR Code, les informations sont plus précises. Pour une personne vaccinée, il contient le nom du vaccin, le nombre de doses injectées, la date des injections, l’émetteur du certificat, le pays où le vaccin a été réalisé et le fabricant du produit médical. 
En France, dans les lieux où le pass sanitaire sera exigé, à savoir les lieux culturels ou de loisirs rassemblant plus de 50 personnes dès mercredi 21 juillet, l’application TousAntiCovidVerif sera utilisée pour vérifier les QR Code. Seule la validité du pass et les informations de bases (nom, prénom et date de naissance) de la personne seront connues.  Il ne sera pas mentionné si la validité du pass est liée à une vaccination complète ou à un test de dépistage. 

Quels sont les pays qui l’utilisent ? 

En dehors de l’Union Européenne, d’autres pays utilisent ce même dispositif. C’est le cas d’Israël, qui a mis en place dès le mois de février un "passeport vert". Celui-ci permettait de réglementer l’accès à certains lieux du quotidien, comme les restaurants ou les salles de spectacles, uniquement aux personnes vaccinées ou ayant guéri du Covid-19. Ce dispositif a été abandonné début juin, car l’épidémie semblait s’achever dans le pays. Mais depuis quelques semaines, le nombre de contaminations y repart à la hausse et les experts préconisaient un rétablissement du passeport vert. 
Chargement du lecteur...
Aux États-Unis, la mise en place d’un tel dispositif varie selon les États. À New-York, il faut montrer patte blanche pour accéder à certains commerces ou pour aller au restaurant, tandis que la Floride refuse de mettre en place ce dispositif. Au mois d’avril, le gouverneur de l’État Ron DeSantis avait affirmé qu’il n’utiliserait pas ce dispositif. "Les citoyens ont le droit de prendre part à la vie en société sans avoir à donner des informations médicales, juste pour aller voir un film ou un match de baseball", avait-il estimé

Dans cette même logique, les habitants de Moscou n'ont plus besoin de présenter un QR code prouvant leur immunité au Covid-19 pour accéder aux bars et restaurants depuis ce lundi 19 juin. Ils devaient se plier à cette règle depuis le 28 juin. Cela intervient alors que le pays est encore en proie à une violente vague de contaminations au Covid-19 et à une faible progression de la vaccination.