Info

France : démission du ministre François de Rugy au coeur de polémiques

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy présente sa démission du gouvernement. 
Le ministre de la Transition écologique François de Rugy présente sa démission du gouvernement. 
©AP Photo/Thibault Camus

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a annoncé sa démission après une semaine de forte pression née des révélations de Mediapart concernant des dîners de gala organisés à l'Hôtel de Lassay lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale.

Au centre d'une polémique après les révélations sur son train de vie lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, François de Rugy présente sa démission du gouvernement ce mardi 16 juillet.  Il s'estime victime d'un "lynchage médiatique". Il a déposé une plainte pour diffamation contre nos confrères de Mediapart. 
 

Le numéro deux du gouvernement, qui devait présenter mardi au Sénat le projet de loi énergie et climat, s'est entretenu mardi matin avec Edouard Philippe. Son passage devant les députés lors des questions au gouvernement à 15h00 s'annonçait difficile.

Les révélations par Mediapart de dîners fastueux organisés quand il présidait l'Assemblée nationale, de travaux dans son logement de fonction au ministère ou de son appartement près de Nantes avaient sérieusement fragilisé le ministre, qui s'était défendu tout le week-end sur ces informations en cascade.

"Depuis le début de la semaine dernière, raconte-t-il  dans un communiqué, Mediapart m'attaque sur la base de photos volées, de ragots, d'approximations, d'éléments extérieurs à ma fonction. La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute. Je suis soumis à un feu roulant de questions nouvelles et contraint de parer sans cesse à de nouvelles attaques. Face aux contre-vérités de Médiapart, j'ai déposé ce matin une plainte pénale en diffamation". 

Il ajoute : "Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l'objet me conduisent aujourd'hui à prendre le recul nécessaire - ce que chacun comprendra. 
La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d'assumer sereinement et efficacement la mission que m'ont confiée le Président de la République et le Premier ministre. Dès lors, j'ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin." Je suis trop attaché à l'écologie à laquelle j'ai consacré tout mon engagement militant, pour accepter que notre action écologique soit affaiblie par des mises en cause personnelles incessantes
."