Info

France : la prise d'otages dans un supermarché de Trèbes au fil des événements

L'homme retranché dans un supermarché de Trèbes (France) a été tué lors d'un assaut des forces d'élite. Quatre personnes ont été tuées et quinze autres blessées au cours de trois attaques attribuées au preneur d'otages. Vendredi, un gendarme est mort des suites de ses blessures. Revoir le fil des événements et les analyses d'experts.

dans

>>>> L'analyse d'Alain Bauer, professeur de criminologie, invité du journal de TV5MONDE le 24/03/18, sur les services antiterroristes français et le groupe Etat islamique
 
Chargement du lecteur...
Interview d'Alain Bauer au lendemain des attentats dans l'Aude
 
  • ​17h35 TU 23/03/18- Le président français évoque un bilan de trois morts et 16 blessés : "Un individu a tué trois personnes et en a blessé 16 autres, dont au moins deux sont dans un état grave", a ajouté Emmanuel Macron lors d'un point de presse à l'issue d'un "point de situation" place Beauvau, à Paris. Le gendarme otage de l'auteur de l'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) "lutte contre la mort", a-t-il précisé.
>>>> L'analyse de Achraf Ben Brahim, auteur de  « L'emprise : enquête au cœur de la djihadosphère », aux éditions Lemieux​, sur le plateau de TV5MONDE
Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

 
  • 14h55 TU Le groupe Etat Islamique revendique les attaques dans le sud de la France, par le biais de son agence de propagande. "L'homme qui a mené l'attaque de Trèbes dans le sud de la France est un soldat de l'Etat islamique, qui a agi en réponse à l'appel" de l'organisation "à viser les pays membres de la coalition" internationale anti-EI, selon le communiqué d'Amaq partagé sur l'application Telegram.
>>>>> Le récit de la triple attaque dans l'Aude, par la rédaction de TV5MONDE :
Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / Commentaire : Antoine Delpierre

 
  • 14h30 TU - Le ministre français de l'intérieur Gérard Collomb précise que l'assaillant du supermarché a agi "seul". Il ajoute que le gendarme blessé lors de l'attaque s'était proposé pour se substituer à un otage dans le magasin. Le ministre souligne son "héroïsme".
 
  • 14h20 TU - L'auteur présumé des trois attaques près de Carcassonne est un homme franco-marocain de 25 ans nommé Redouane Lakdim, connu des services de renseignement et fiché pour radicalisation.
 
  • 14h10 TU - Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker exprime son "émotion" et adresse "son plein soutien" au peuple français après les attaques perpétrées en France : "La France a encore une fois été frappée par un acte lâche et sanglant. Nous exprimons notre émotion et notre plein soutien au peuple français", a déclaré M. Juncker au cours d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles.
 
  • 13h45 TU - Le preneur d'otages a été tué par les forces de l'ordre.  Le gendarme retenu en otage blessé par balle. (source proches enquête)
 
  • 13h30 TU - L'AFP donne un nouveau bilan : trois morts et deux blessés dans trois attaques différentes. Elle cite des sources proches de l'enquête : "Le suspect a d'abord volé une voiture à Carcassonne, tuant un passager et blessant le conducteur, avant de toucher à l'épaule un CRS à proximité de la caserne située non loin de là. Ensuite, il a tué deux autres personnes au cours de la prise d'otages dans le supermarché de Trèbes", ont précisé ces sources. Vers 14H30, heure locale, le suspect était toujours retranché dans le supermarché avec un gendarme pour unique otage.
Le preneur d'otages réclame la libération de Salah Abdeslam, seul survivant du commando terroriste des attentats du 13 novembre 2015 de Paris et Saint-Denis, incarcéré en France.

A lire et à voir sur ce sujet : Vidéo - procès de Salah Abdeslam : le silence et la défiance

Le commentaire de l'expert Achraf Ben Brahim, écrivain et consultant dans le numérique

 
  • 13 h T.U.  :
Un Marocain suivi pour radicalisation est soupçonné d'être le preneur d'otages selon une source cité par l'AFP.

Le bilan de deux personnes mortes dans cette prise d'otages n'est toujours pas officiel.

Le procureur de Paris, François Molins, chargé des principales affaires de terrorisme "se rend sur place" selon le Parquet

 
>>>> A voir également : l'émission de TV5MONDE "Objectif Monde" consacrée aux "revenants du Djihad"
 
  •  12 h 30 T.U. :

"Tout laisse à penser qu'il s'agirait d'un acte terroriste"  déclare le Premier Ministre Edouard Philippe en marge d'une visite à Mulhouse.

La voiture du tireur ayant blessé un policier plus tôt dans la matinée à Carcassonne a été retrouvée sur le parking du supermarché, laissant penser qu'il s'agit du même homme dans les deux opérations.
 
  • Video : Les derniers développements en direct de Trèves : la correspondance téléphonique d'Alexandre Grellier, journaliste de France 3 pour le journal TV5 Monde de 12: 30 T.U. :
 
Chargement du lecteur...
TV5Monde
 
  • Le président de la République et le Premier ministre sont informés en temps réel de la situation selon l'Elysée. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb se rend sur place.


 
  • Le preneur d'otages se revendiquerait de Daech. La situation est qualifiée de "sérieuse " par le Premier ministre Edouard Philippe. La section antiterroriste est saisie selon le Parquet de Paris.
  • Selon les premières éléments de l'enquête, un homme "a pénétré vers 11H15 dans ce supermarché Super U et des coups de feu ont été entendus", a précisé cette source. La préfecture de l'Aude a annoncé sur Twitter que ce secteur "était interdit", demandant à la population de "faciliter l'accès aux forces de l'ordre".
 
  • Une prise d'otages était en cours vendredi matin dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassone dans l'Aude, dans le sud-ouest de la France, a appris l'AFP de source proche du dossier.
La ville de Trèbes (dans l'Aude) où se déroule une prise d'otages dans un supermarché Super U ce vendredi 23 mars 2018.
La ville de Trèbes (dans l'Aude) où se déroule une prise d'otages dans un supermarché Super U ce vendredi 23 mars 2018.
©TV5MONDE