Info

France : petit remaniement ministériel au gouvernement

Chargement du lecteur...
©M. Vallaud, C. Harnoy / TV5MONDE

Après la démission inattendue du ministre français de l'Ecologie, Nicolas Hulot, c'est la ministre des Sports, Flaura Flessel qui a décidé de quitter le gouvernement ce mardi 4 septembre. Ils ont été remplacés respectivement par le président de l'Assemblée nationale François de Rugy et l'ancienne nageuse Roxana Maracineanu. 

C'est un petit remaniement gouvernemental qui a donc été annoncé ce mardi 4 septembre. Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a été nommé ministre de la Transition écologique et solidaire en remplacement de Nicolas Hulot, qui a démissionné la semaine dernière.

Ancien écologiste passé dans le camp d'Emmanuel Macron avant même son élection, François de Rugy avait toutes les qualités requises pour plaire à l'éxécutif et à la majorité qui y voit, évidemment, un choix égitime... 

"Félicitations à François de Rugy qui a le combat écologique dans son ADN et portera puissamment notre ambition", a tweeté Chrsitophe Castaner, délégué général de La République en Marche. 

Du côté de l'opposition, le transfert du président de l'Assemblée nationale au ministère de la Transition écologique ne convainc pas... Loin de là ! 

"Nous assistons à un pitoyable jeu de chaises musicales pour recycler les ambitions des amis du président", a tweeté de son côté Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste.

"C'est donc le président de l'assemblée nationale qui a fait repousser à deux heures du matin l'amendement demandant l'interdiction du glyphosate qui va devenir le prochain ministre de l'Ecologie ? Quelle farce", réagit de son côté le député Alexis Corbièr

Démission de Laura Flessel

Autre nomination ce mardi 4 septembre, celle de Roxana Maracineanu, après la démission surprise à la mi-journée de Laura Flessel la très populaire ministre des Sports, officiellement pour des "raisons personnelles".... officieusement, et selon plusieurs médias, à cause d'ennuis fiscaux.

"En 16 mois, j'ai pu poser les bases d’une refonte profonde du modèle sportif français, notamment de sa gouvernance", a souligné Laura Flessel dans son communiqué mardi. "Grâce à un patient travail de concertation, nous sommes passés d'une logique de confrontation des acteurs à une logique de coopération, seule issue pour être au rendez-vous de 2024."

La championne d'escrime a été remplacée par une championne de natation chargée, il y a quelques mois, par le Premier ministre, d'une mission sur le nombre de noyades qui explosent en France. Cette fois, le président français et son Premier ministre ont choisi de conserver une personnalité de la société civile.

Professionnel de la politique ou pas... la question est aujourd'hui de savoir si ces deux nouvelles recrues permettront à un exécutif au plus bas dans les sondages de reprendre la main.