Info

France : qui est Rima Abdul-Malak, la nouvelle ministre de la Culture ?

Rima Abdul-Malak succède à Roselyne Bachelot à la tête du ministère de la Culture.
Rima Abdul-Malak succède à Roselyne Bachelot à la tête du ministère de la Culture.
© DR

Conseillère culture d'Emmanuel Macron depuis 2019, Rima Abdul Malak prend la tête du ministère de la Culture, ce vendredi 20 mai. Elle succède à Roselyne Bachelot, nommée en juillet 2020. Retour sur son parcours.

Rima Abdul-Malak est l’une des surprises de l’annonce du nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron. Franco-libanaise âgée de 44 ans, Rima Abdul-Malak était la conseillère culture et communication du président depuis 2019. Depuis 2007, elle travaille sans discontinuité dans différentes administrations du secteur culturel français.

À (re)lire : DIRECT - France : qui sont les membres du nouveau gouvernement français?

Des débuts dans l’humanitaire 

Diplômée de l’Institut d'études politiques de Lyon en 1999 et titulaire d’un DESS à l’université Panthéon-Sorbonne, elle commence sa carrière dans l'humanitaire.

Elle travaille aux côtés de l'association Clowns sans frontières, qui intervient dans le monde pour apporter, à travers le rire et le spectacle, un soutien psychosocial à des populations victimes de crises humanitaires. Mais très vite, Rima Abdul-Malak s'oriente vers la culture, qu'elle n'a depuis jamais quittée.

Rima est une personnalité remarquable qui a une connaissance intime et fine de la vie culturelle.

Ancien ministre de la Culture, Jack Lang.

Un lien indéfectible avec le secteur culturel 

Dès 2007, elle est nommée à la tête du pôle musiques actuelles de l'Institut français. Rima Abdul-Malak pose ses bagages à la mairie de Paris l'année suivante. Elle devient alors conseillère culture du maire socialiste Bertrand Delanoë, en 2012. Pendant huit ans, elle gravit les échelons au sein de la capitale française.

En 2019, c'est la consécration. Elle devient la conseillère culture et médias d'Emmanuel Macron. Depuis plus de deux ans, elle travaille notamment à lancer et promouvoir le Pass Culture, inspiré par Claudia Ferrazzi, qui l'a précédée au poste de conseillère culture. Ce dispositif d'accès aux activités culturelles est destiné à des jeunes entre quinze et dix-huit ans, dans le but de leur favoriser l’accès à la culture.

À (re)voir : France : avec le pass Culture, les jeunes se ruent sur les mangas

Chargement du lecteur...

Un enjeu de taille pour la nouvelle ministre

Ce rôle, en tant que conseillère culture  du président lui vaut d’ailleurs les félicitations de l'ancien ministre de la Culture, Jack Lang. "Rima est une personnalité remarquable qui a une connaissance intime et fine de la vie culturelle. Sa présence, c’est un signe, et un test", s'était-il exprimé. 
 

Pour cette prochaine étape au gouvernement, l'influente conseillère aura plusieurs dossiers brûlants à gérer : la suppression de la redevance audiovisuelle, promise par le candidat Emmanuel Macron, mais aussi la meilleure diffusion du dispositif du pass culture qui a encore du mal à trouver son public.