Info

François Hollande : grand entretien de l'ancien président français sur TV5MONDE

Chargement du lecteur...
La politique étrangère de l'ancien président de la République Française
© TV5MONDE / B. Borie / F. Bonnet

François Hollande, ancien président de la République française, était l'invité dimanche 13 mai 2018 de l'émission Internationales sur TV5MONDE. Terrorisme, relations diplomatiques et Proche-Orient : il est revenu sur l'actualité internationale.

dans

Lors d'un grand entretien de plus de 45 minutes, l'ancien président de la République française est revenu sur plusieurs points de son mandat qui s'est achevé il y a un an. Il a également commenté l'actualité française et internationale.

L'interview a débuté par des questions sur les récentes attaques terroristes commises sur le territoire français. "Nous devons nous préparer; par nos services de renseignement, à être plus efficaces" a estimé Français Hollande. 

"La menace terroriste islamiste ne va pas disparaître au prétexte que Daech a été éradiqué pour une grande part de Syrie et d'Irak. L'organisation elle-même n'a pas organisé [l'attaque], elle a simplement inoculé le poison." François Hollande à propos de l'attaque au couteau du 12 mai 2018 à Paris
Chargement du lecteur...
Extrait de l'émission Internationales

Autre actualité au sommaire de l'émission : le jeu diplomatique des États-Unis et de la Russie au Proche-Orient. 

"Donald Trump est imprévisible, Vladimir Poutine, lui, est prévisible. Chaque fois qu'il peut trouver un moyen d'avancer sur la scène régionale ou internationale, il l'utilise. Aujourd'hui il veut travailler avce l'Iran et même avec Israël, pour apparaître comme un élément de stabilité face à un partenaire américain qui aurait un autre comportement", a commenté l'ancien président de la République française.

Chargement du lecteur...
Extrait de l'émission Internationales

Donald Trump, un président imprévisible et certainement pas un ami pour la France selon François Hollande :

Il faut continuer à avoir des relations avec les Etats-Unis, mais on ne doit pas aller au-delà de ces rapports-là, l'amitié n'a plus sa place. Je ne considère pas que la France puisse être amie de Donald Trump.
François Hollande, ancien président de la République française

L'entretien a également porté sur son engagement politique en Afrique lors de son mandat et notamment sur les opérations militaires menées sur le continent. 

"Ai-je au Mali veillé à soutenir qui que ce soit ?" interroge-t-il. "Non, j'ai répondu à une demande de retour vers la démocratie d'un président qui était à l'époque en interim. Ce n'était pas uniquement une demande du président malien, c'était également une demande des présidents sénégalais, ivoirien, tchadien, nigérien : toute l'Afrique de l'Ouest appelait la France." 

Chargement du lecteur...
Extrait de l'émission Internationales


(Re)voir l'émission en intégralité : François Hollande invité de l'émission Internationales