Info

Fusillade dans le Colorado: deux jeunes suspects inculpés pour meurtre

Une fusillade a fait un mort, le 7 mai 2019, à l'école STEM de la ville de Highlands Ranch (Colorado), dans la banlieue de Denver
Une fusillade a fait un mort, le 7 mai 2019, à l'école STEM de la ville de Highlands Ranch (Colorado), dans la banlieue de Denver
afp.com - Chet Strange

Les deux adolescents qui ont ouvert le feu dans un établissement scolaire de la banlieue de Denver (Colorado) le 7 mai, tuant un lycéen de 18 ans et faisant huit blessés, ont été officiellement accusés mercredi de meurtre et tentatives de meurtre.

L'aîné des deux suspects, Devon Erickson, 18 ans, devra répondre au total de 48 chefs d'accusation dont meurtre, tentative de meurtre, tentative d'incendie ou encore vol.

Le jeune homme frêle, aux cheveux mi-longs partiellement teints en rose selon les images de l'audience retransmises par les médias locaux, a gardé le silence.

Devon Erickson est également accusé d'avoir fourni au second suspect, mineur, une des armes de poing utilisée lors de la fusillade, survenue à Highlands Ranch, à une dizaine de kilomètres seulement du lycée Columbine, théâtre de l'une des pires tueries de l'histoire américaine en 1999.

Maya McKinney, 16 ans, devra aussi répondre de nombreux chefs d'accusation, notamment de meurtre. Les services du procureur local entendent la poursuivre comme une adulte, ce qui pourrait notamment avoir un impact sur la peine encourue.

Pour l'état-civil, Maya McKinney est de sexe féminin mais se considère comme un individu masculin et répond au prénom de "Alec".

La fusillade avait éclaté le 7 mai en début d'après-midi dans le lycée de l'école STEM, un établissement accueillant quelque 1.800 élèves de la maternelle à la terminale.

Un lycéen de 18 ans, Kendrick Ray Castillo, a été tué par balle en tentant de s'interposer entre les tireurs et ses camarades, une intervention décisive selon plusieurs témoins. Plusieurs centaines de personnes avaient prévu d'assister à une cérémonie à sa mémoire mercredi.

Huit autres jeunes, âgés de 15 à 18 ans, avaient été blessés mais tous sont désormais sortis de l'hôpital.

Les premiers policiers étaient arrivés environ deux minutes sur les lieux. Des tirs étaient encore en cours mais l'un des deux suspects avait déjà été neutralisé par un "agent de sécurité armé" en poste à l'école.

Selon le shérif du comté de Douglas, cette "réaction rapide" a permis d'éviter un bilan beaucoup plus lourd.

Les fusillades en milieu scolaire sont devenues fréquentes aux Etats-Unis, alimentant une vive polémique sur la quantité d'armes à feu en circulation dans le pays: 393 millions d'exemplaires pour 326 millions d'habitants, enfants inclus, selon une étude.