Info

"Gilets jaunes" : retour sur la mobilisation dans toute la France

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

2 000 rassemblements à travers la France, plus de 280 000 manifestants, un mort et 200 blessés - tel est le bilan mitigé de cette journée de mobilisation. A l'origine du mouvement : la hausse du prix des carburants. Au-delà, les manifestants ont dénoncé la politique fiscale du gouvernement et la baisse du pouvoir d'achat. Une initiative partie des réseaux sociaux qui a inquiété le gouvernement.

dans

"Marcher sur l'Élysée", c'était l'objectif des "gilets jaunes" réunis à Paris ce 17 novembre. Mais à quelques pas du Palais, bloqués par les forces de l'ordre et dans un climat parfois tendu, les manifestants ont battu le pavé dans l'espoir d'être entendus.

Mais qu'ont-ils à dire ces Français ? Rassemblés par l'entremise des réseaux sociaux dans une forme de mouvement inédite, indépendants de tous syndicats ou partis politiques sans porte-parole, ces citoyens ordinaires se rencontrent en majorité pour la première fois mais partagent une même colère.
 

Retraités, salariés des classes moyennes, petits patrons, étudiants ou actifs au pouvoir d'achat raboté, un peu partout en France, plus de 2 000 rassemblements, blocages et autres barrages ont eu lieu.

Inquiétude du gouvernement 

Un mouvement hétéroclite sur le fond comme sur la forme qui désarçonne le gouvernement. S'ils n'ont pas réussi à bloquer le pays comme certains l'envisageaient, les gilets jaunes ont touché tout le territoire notamment dans les petites communes rurales. Avec parfois des débordements dramatiques : en Savoie, prise de panique devant des manifestants virulents, une conductrice qui emmenait sa fille chez le médecin a percuté mortellement une femme de 63 ans.

Ce samedi soir, le ministère de l'Intérieur faisait état de plus de 100 blessés dont cinq gravement et plus de 50 personnes ont été interpellées dont une quarantaine ont été placées en garde à vue.