Info

Glyphosate : le militant argentin Fabian Tomasi est mort

Chargement du lecteur...

Il était devenu un symbole de la lutte contre le glyphosate en Argentine. Fabian Tomasi est mort à l'âge de 53 ans, d'une affection du système nerveux. Pour lui, les causes de sa maladie ne faisaient aucun doute : le glyphosate en était responsable.
Cet ouvrier agricole argentin avait manipulé durant des années des produits toxiques sans protection.
 

dans

Il n'avait plus que la peau sur les os. Ses mains avaient perdu leur mobilité et il souffrait terriblement. Fabian Tomasi s'est éteint à l'âge de 53 ans, des suites d'une polyneuropathie toxique sévère. Pour lui, les causes de sa maladie ne faisaient aucun doute : le glyphosate en était responsable.


Ceci est extrêmement trompeur, c'est un piège qui nous a été tendu par des gens très puissants, personne ne sera épargné. Comme je l'ai dit et je le répète, toutes les terres que nous avons ne seront pas suffisantes pour enterrer autant de morts.
Fabian Tomasi

Pendant plusieurs années, son travail consistait à remplir d'herbicides les réservoirs des avions qui servaient à traiter les champs de soja, dans la province d'Entre Rios.
Des produits toxiques manipulés sans protection, personne ne l'ayant averti de leur dangerosité. En Argentine, Fabian Tomasi était devenu un symbole de la lutte contre le glyphosate. D'autres victimes continuent de se battre, à l'image de Sofia Gatica, qui a perdu son bébé à cause d'une malformation reinale.



Je suis entrée dans une propriété pour empêcher tout cet épandage de pénétrer dans nos maisons. Eux, ils peuvent entrer dans nos maisons sans permission et nous, nous devons demander la permission de ne pas être tués.
Sofia Gatica

En l'absence de législation nationale, certains maires émettent des arrêtés municipaux pour encadrer les épandages. Une goutte d'eau dans un pays qui déverse 300 000 tonnes de glyphosate par an sur ses 20 millions d'hectares de soja transgénique.