Info

Guerre en Ukraine : la capitale Kiev encerclée

Kiev, un soldat examine un débris d'avion de chasse abattu ce 25 février 2022. L'appareil n'a pas encore été identifié. L'armée russe a lancé une offensive contre la capitale et commencé des raids aériens ce matin à 4 heures.
Kiev, un soldat examine un débris d'avion de chasse abattu ce 25 février 2022. L'appareil n'a pas encore été identifié. L'armée russe a lancé une offensive contre la capitale et commencé des raids aériens ce matin à 4 heures.
© AP Photo/Vadim Zamirovsky

Au deuxième jour de l'offensive russe en Ukraine, les troupes russes continuent leur progression avec pour objectif premier de s'emparer de Kiev. La capitale ukrainienne visée par un raid blindé pourrait tomber en quelques jours. 

Après une phase initiale de frappes sur l'ensemble du pays visant à conquérir la supériorité aérienne et à paralyser les centres de commandement adverses, les troupes russes déployées au sol avancent désormais sur plusieurs axes de pénétration du nord, de l'est et du sud de l'Ukraine.

Mais l'effort militaire principal se porte sur Kiev, où de premiers combats ont éclaté. 
Jeudi 24 février une brigade d'assaut aéroportée a saisi en quelques heures l'aéroport militaire de Gostomel (ou Hostomel), aux portes de la capitale, que l'armée ukrainienne a affirmé avoir repris, des informations que l'AFP n'était pas en mesure de confirmer.

Ce soir, la Place Maïdan était déserte comme témoigne l'envoyé spécial de la Télévision Suisse Romande, Tristan Dessert.

Chargement du lecteur...

Des premiers morts civils

Des unités de blindés arrivées du nord font route vers la ville.

Dans le quartier résidentiel d'Oblon, l'Agence France Presse a vu un civil mort sur un trottoir, et des ambulanciers en secourir un autre, prisonnier d'une voiture écrasée par un véhicule blindé. Des habitants ont indiqué avoir vu deux corps semblant être des soldats russes tués, mais l'AFP n'a pas pu confirmer cette information.  Cette information a aussi été donnée par la mairie de Kiev qui communique heure par heure via la messagerie Telegram ou sa page Facebook avec les habitants.

Les forces ukrainiennes ont aussi rapporté combattre des unités de blindés russes dans deux localités entre 40 et 80 km au nord de Kiev. 

Des troupes russes approchent également de Kiev depuis le nord-est et l'est, selon la page Facebook de l'état-major de l'armée ukrainienne.

L'historien militaire français Michel Goya sur son compte Twitter commentait, carte à l’appui, la situation. L’objectif stratégique numéro un est "de s'emparer de Kiev" en "quelques jours" et "l'installation d'un nouveau gouvernement, et traque de l'ancien avec peut-être l'emploi de forces spéciales".
 
Hommes en armes et blindés sont postés aux principaux carrefours proches des bâtiments gouvernementaux.  
L'armée ukrainienne fait barrage sur un pont à Kiev ce 25 février 2022. 
L'armée ukrainienne fait barrage sur un pont à Kiev ce 25 février 2022. 
© AP Photo/Emilio Morenatti

"Cette nuit, ils ont commencé à bombarder des quartiers civils. Cela nous rappelle (l'offensive nazie) de 1941", a déclaré le président Volodymyr Zelensky ce vendredi matin, prononçant cette phrase en russe, signe qu'elle était destinée aux Russes.

Il a salué l'"héroïsme" de la population face à une invasion qui a selon lui fait au moins 137 morts et 316 blessés côté ukrainien, assurant que ses soldats faisaient "leur possible" pour défendre le pays. 

(RE)voir : Ukraine : la guerre à Kiev comme dans toutes les grandes villes
Chargement du lecteur...

Ce matin à 11 heures (temps universel), alors que les sirènes d’alerte retentissent à Kiev, le ministère ukrainien de la Défense appelle les civils à Kiev "à nous informer des mouvements ennemis: faites des cocktails molotov, neutralisez l'occupant!". Le ministère recommande aussi à la population de bloquer l’avancée des véhicules ennemis en faisant des barrages avec des voitures ou en les filmant avec leur portable.

A 13 heures (temps universel), la mairie déclare la mise en place de la phase de défense. Elle informe que le centre de transfusion sanguine sera ouvert 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Le maire de Kiev, Vitaly Klitschko, averti la population de l’attaque russe et les exhorte "nous devons tenir la capitale que l’ennemi veut mettre à genou et détruire !"
 


A 17 heures (temps universel), les autorités demandent aux habitants de vérifier les toits des immeubles pour voir s’ils ont été marqués. Une information relayée par le média indépendant The Kiev independant :
 
Message d'alerte diffusé par la mairie de Kiev demandant aux habitants de vérifier si des signes suspects ont été dessinés sur les toits des immeubles qui pourraient servir d'indication pour des tirs aériens.
Message d'alerte diffusé par la mairie de Kiev demandant aux habitants de vérifier si des signes suspects ont été dessinés sur les toits des immeubles qui pourraient servir d'indication pour des tirs aériens.
© Mairie de Kiev
 

A 17h30 (temps universel) la mairie annonce une nouvelle attaque aérienne et demande à la population de descendre dans les abris. Certaines stations de métro sont fermées.

La résistance ukrainienne s'organise

Le président Volodymyr Zelensky a décrété dans la soirée du 24 la mobilisation générale et le rappel des réservistes de 18 à 60 ans sous 90 jours dans toutes les régions ukrainiennes, soit environ 900.000 personnes. 

Mais ces forces de réserve sont-elles suffisamment équipées et entraînées pour pouvoir jouer un rôle opérationnel efficace, en appui des 200.000 militaires ukrainiens d'active ? Selon la spécialiste de l'Ukraine, Alexandra Gounjon "si la Russie veut complètement prendre le contrôle de toute l'Ukraine, ça va être très compliqué. C'est un pays de 40 millions d'habitants. Il y aura une résistance de la population".

Le président ukrainien appelle les Européens ayant une expérience militaire à se rendre en Ukraine pour combattre l'armée russe, reprochant à leurs dirigeants une réponse trop "lente" face à l'invasion.