Info

Hong Kong : une marche en noir massive contre le gouvernement

Chargement du lecteur...

Vêtus de noir, les manifestants hongkongais réclament le retrait définitif du projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine continentale, ainsi que la démission de la chef de l’exécutif, Carrie Lam. Décryptage de la correspondante de TV5Monde, Florence de Changy. 

Des centaines de milliers de personnes manifestent à Hong Kong contre un projet de loi controversé sur l'extradition, alors que celui-ci a été suspendu. Le projet de loi, qui permettrait l'extradition de Hong Kong vers la Chine continentale, avait déjà incité des centaines de milliers de personnes à manifester la semaine dernière.

La cheffe de l'exécutif pro-Pékin de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré samedi que les plans avaient été "suspendus" pour le moment. Mais les manifestants ont exigé que le projet de loi soit abandonné.

Certains ont demandé à Mme Lam de démissionner pour cause de troubles. Au début de dimanche après-midi, de grandes foules s'étaient rassemblées sur la place Victoria, beaucoup portant des fleurs noires ou blanches. Les organisateurs ont déclaré espérer que plus d'un million de personnes assisteraient à l'événement.

La marche a progressé lentement, car un grand nombre de personnes a bloqué de nombreuses rues et des gares bondées. De nombreuses personnes portaient des fleurs blanches pour faire le deuil d'un manifestant décédé samedi après avoir grimpé sur un rebord pour déployer une bannière anti-extradition.

Les manifestants portaient également des pancartes sur lesquelles il était écrit: "Les étudiants ne se sont pas révoltés", en réponse à la police qui a étiqueté les manifestations étudiantes de mercredi en émeutes : une infraction punissable d'une peine pouvant aller jusqu'à 10 ans de prison.

Pour aller plus loin : 
>>Pour les manifestants, le gouvernement ne va pas assez loin
>>Suspension du projet de loi d'extradition vers la Chine
>>Crise à Hong Kong : pourquoi une telle mobilisation ?