Info

Il y a dix ans : la faillite de Lehman Brothers déclenche la crise financière

Chargement du lecteur...
© TV5Monde

Le 15 septembre 2008, la banque d'affaires new-yorkaise Lehman Brothers faisait faillite. Un dépôt de bilan qui a précipité la planète dans la pire crise financière et économique depuis les années 1930. La banque laissait une ardoise de 691 milliards de dollars et 27 000 employés au chômage.

dans
Créée en 1850, la banque Lehman Brothers avait survécu à un siècle et demi de crises, de guerres en guerres mondiales en passant par le crash de 1929. Mais en 2008, l'histoire s'arrête : après avoir trop spéculé, la banque perd énormément d'argent. Devant ce plantage colossal, le gouvernement américain lui retire son soutien et le 15 septembre 2008, Lehman Brothers est en faillite.

La première cause de cette chute, c'est l'utilisation abusive de "l'effet de levier". En misant un dollar, la banque pouvait en emprunter 30. Concrètement, si le pari réussi, la banque amplifie énormément ses gains... mais en cas de perte, l'addition est douloureuse : un million misé fait perdre 30 millions de dollars. Au dernier trimestre 2007, Lehman Brothers annonce une perte de 5,6 milliards de dollars. L'ensemble de ses pertes sera évalué quelques mois à plus de 690 milliards de dollars.

La deuxième cause est l'affaire des "subprimes". Aux États-Unis, la bulle immobilière spéculative était énorme : les taux d'intérêts des crédits pouvant varier, les sociétés qui prêtent de l'argent misent sur l'évolution du marché. Mais en 2006, les taux explosent et les ménages, pris à la gorge, ne peuvent plus payer. Les biens immobiliers ne valent plus rien et les banques ne peuvent pas rembourser leur prêt de départ en vendant ces biens.

Problème : entre la naissance de la bulle spéculative et son éclatement, les banques ont titrisés les "subprimes", c'est-à-dire qu'elles en ont fait des produits financiers complexes. Ces produits ont été vendus à travers le monde par d'autres banques : les risques liés à la spéculation américaine s'est propagé à la planète entière. Si des banques comme Lehman Brothers en ont payé le prix cher, certaines, comme Goldman Sachs, en ont profité pour générer d'énormes profits en misant sur la baisse du marché... dans lequel elles investissaient par ailleurs.

Donc quand Lehman Brothers s'effondre, elle entraîne avec elle l'ensemble de la planète : c'est le début de la crise financière mondiale de 2008 dont les conséquences se font encore sentir aujourd'hui. Les gouvernements, à travers le globe, investissent énormément d'argent public pour remettre à flot les banques et le système financier de manière générale, d'où, entre autres, l'explosion des dettes nationales.

Et alors que nombreux sont les pays à encore souffrir de cette crise, de nombreux éléments de l'Histoire se remettent en place : arrivé au pouvoir, Donald Trump a joué la carte de la dérégulation des crédits pour relancer l'économie des États-Unis. Les résultats sur le court terme sont là mais la spéculation repart donc de plus belle et fait craindre aux spécialistes un nouvel effondrement économique dans les années à venir.