Info

Inde : le gouvernement instaure la peine de mort pour les violeurs d'enfants

Chargement du lecteur...
© TV5 Monde / Commentaire : L. FACHAUX / Montage : L. PERRON

Le gouvernement indien a approuvé, samedi 21 avril, la peine de mort pour les violeurs d'enfants de moins de 12 ans. Une décision qui intervient après le viol en réunion et le meurtre d'une fillette de 8 ans. Un nouveau drame qui a choqué le pays.

dans
Ashifa, 8 ans, a été violée par 8 hommes dans un temple hindou, puis tuée. Pendant près de cinq jours, elle a subi ces tortures après avoir été enlevée alors qu’elle allait chercher ses chevaux dans la forêt.

Après le drame, des milliers de personnes se sont mobilisées dans les principales villes du pays. En Inde, cette énième affaire de viol défraie la chronique de New Delhi jusque dans l’état du Cachemire.
Suite à la pression populaire le gouvernement a approuvé la peine de mort, pour les violeurs d'enfants de moins de 12 ans.
Le procès des 8 violeurs présumés a débuté lundi 16 avril. Le père de la fillette réclame justice : « je veux qu’ils soient pendus, c’est tout ce qu’ils méritent ».
Tous les prévenus ont plaidé « non coupable » à l’ouverture du procès.

Tensions interethniques

En Inde, ce genre de crimes est monnaie courante.
Fait rare, Narendra Modi le Premier ministre s’est exprimé : « pour la société, ce qui s'est passé est une honte. Je veux assurer au pays qu’aucun coupable ne sera épargné. Les filles qui ont été victimes de ces crimes obtiendront justice, je vous l'assure. »

Le procès des violeurs de la fillette de 8 ans devrait reprendre samedi prochain. Selon les premiers éléments de l’enquête, ce crime a été commis sur fond de tensions interethniques. Les présumés violents sont hindous et Ashifa est issue d’une tribu nomade musulmane. Elle aurait été violée pour terroriser sa communauté  et les contraindre à quitter cette partie du Cachemire.