Info

Indignation après une présumée attaque chimique en Syrie

Chargement du lecteur...
Antoine Delpierre @TV5Monde

Un bombardement au gaz toxique imputé au régime syrien et ayant fait des dizaines de morts à Douma, a provoqué un tollé international dimanche 08/04
 

dans
Depuis les positions des forces armées de Bachar El Assad, Douma semble disparaître dans la fumée. Parmi les rares qui prennent le risque d'entrer dans cet enfer les "casques blancs", ces secouristes en zone rebelle. Les images qu'ils diffusent sur les réseaux sociaux donnent à voir le prix payé par les derniers habitants de Douma. En 24 heures ces bombardements ont tué 70 civils.

Mais pour faire plier le dernier groupe rebelle de la ville le régime aurait hier une fois encore franchit la ligne rouge en menant une attaque chimique.
Dans cet hôpital, hommes, femmes et enfants présentent les symptômes typiques d'une exposition au chlore
Les secouristes qui les amènent racontent des scènes effroyables :
une forte odeur, des difficultés respiratoires, des brûlures de la cornée.
Ils évoquent aussi les yeux ecarquillés et la mousse blanche qui s'échappent des corps sans vie qu'ils ont laissés dans les décombres. Des images effrayantes ont été mises en ligne sur le compte tweeter des Casques Blancs.

-Mousse blanche-

Des informations difficiles à confirmer d'autant que Damas et Moscou les démentent fermement. Pourtant de la Maison Blanche à Ankara en passant par le Vatican les soupçons ont déjà laissé place à l'indignation.
 
"Des nouvelles terribles nous parviennent de la Syrie avec des dizaines de victimes, dont beaucoup de femmes et d'enfants tués par les substances chimiques contenues dans les bombes. Rien ne peut justifier l'usage de tels instuments d'extermination contre des personnes et des populations sans défense"  Pape François
Le régime syrien a déjà repris 95% de ce territoire aux portes de Damas et annonce ce dimanche un accord avec le dernier groupe rebelle de Douma pour faire évacuer la zone dans les prochaines 48 heures.

 
Des réactions en chaine :

"De telles allégations et accusations par les Américains et certains pays occidentaux sont le signe d'un nouveau complot contre le gouvernement et le peuple syriens, et un prétexte pour une action militaire, qui va certainement compliquer davantage la situation dans ce pays et la région"
Communiqué du ministère des Affaires étrangères iranien

"De nombreux morts, y compris des femmes et des enfants, dans une attaque CHIMIQUE insensée en Syrie ...La zone des atrocités est confinée et encerclée par l'armée syrienne, la rendant totalement inaccessible au reste du monde. Le président Poutine, la Russie et l'Iran sont responsables pour leur soutien à l'Animal Assad. Il faudra payer le prix fort"
Tweet du Président américain Donald Trump

"Nous condamnons avec vigueur l'attaque et nous soupçonnons fortement qu'elle ait été menée par le régime (de Bachar al-Assad), dont les antécédents en matière de recours aux armes chimiques sont connus par la communauté internationale"
Communiqué du ministère turc des Affaires étrangères