Info

Israël : Benjamin Netanyahu accuse l'Iran de développer un programme nucléaire secret

Chargement du lecteur...
©TV5Monde/ Baptiste Charbonnel

Téhéran, dans le collimateur du Premier ministre israélien. Pour Benjamin Netanyahu, l'Iran aurait menti, en développant un programme nucléaire secret. Ces révélations, qui n'annoncent rien de neuf pour les experts, surgissent à quelques jours de la décision de Washington sur le devenir de l'accord sur le nucléaire iranien.

dans
La présentation est théâtrale. En direct à la télévision à une heure de grande écoute,  Benjamin Netanyahu s'en prend à l'Iran.
 

L'Iran a menti ! Complètement menti ! Après avoir signé l'accord sur le nucléaire en 2015, l'Iran a intensifié ses efforts pour cacher ses dossiers nucléaires secrets. Et l'Iran continue à mentir !

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien

Les preuves supposées de ces allégations sont exhibées comme des trophées.
 
Il y a quelques semaines, grâce à la qualité de nos services de renseignement, Israël a obtenu une demi-tonne de documents. Et voici ce que nous avons obtenu : 55.000 pages, 55.000 fichiers de plus et 183 CD.

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien

Sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères iranien Javad Zarif s'est moqué de Netanyahu, qualifié de "garçon qui crie au loup", qui n'a apporté aucun élément concret, et qui a bien choisi son timing, à quelques jours du 12 mai. La date à laquelle Donald Trump menace de sortir son pays de l'accord sur le nucléaire iranien.

De son côté, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a répondu mardi aux accusations israéliennes, indiquant n'avoir "aucune indication crédible d'activités en Iran liées au développement d'un engin nucléaire après 2009". 

Réaction de Donald Trump

Aux yeux du président américain, cet exposé de Netanyahu est "une bonne chose", et l'accord de 2015 est "horrible pour les Etats-Unis". Des propos qui ont fait réagir Téhéran.

Nous espérons que Monsieur Trump et ses collègues, ses gouvernements, reprennent leurs esprits et ne se causent pas à eux-mêmes une migraine et des problèmes.

 Ali Akbar Salehi, Chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique


Dimanche, le conseiller à la sécurité nationale de Trump avait affirmé que le président américain n'avait pas tranché sur cette question du nucléaire iranien et qu'il examinait la proposition d'Emmanuel Macron sur l'ouverture de négociations pour un nouvel accord élargi.