Justice devant la CPI

Le 1er juillet 2002, le premier tribunal international  permanent chargé de poursuivre les auteurs présumés de génocides, crimes contre l’humanité et crimes de guerre voyait le jour : il s'agit de la Cour pénale internationale (CPI). Quelques années après l'adoption du texte fondateur en 1998. On lui reproche souvent la pesanteur de ses procédures et les condamnations qui se font attendre, mais aussi d’être une justice à deux vitesses aux dépens de l’Afrique.

Pretoria a affirmé, vendredi 7 avril, lors d'une audience inédite devant la Cour pénale internationale (CPI) n'avoir violé aucune...
La Cour pénale internationale demande à Germain Katanga le paiement de réparations. Les juges ont décidé que l'ancien chef de...
Jean-Pierre Bemba lors de son procès devant la Cour pénale internationale, à La Haye (Pays-Bas)  29 septembre 2015.
La Cour pénale internationale (CPI) a condamné mercredi 22 mars 2017 l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba à un an...
Ces trois pays ont émis leur souhait de quitter la CPI en arguant que celle-ci concentre uniquement ses enquêtes sur le continent...
L'ancien vice-Président congolais Jean-Pierre Bemba a été reconnu coupable par la CPI d’atteinte à l’administration de la justice, mercredi 19 octobre 2016.
La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré mercredi 19 octobre l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba coupable de...
L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba à la CPI le 21 mars 2016. <br />
La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a requis, mercredi 18 mai, "au minimum 25 ans" de prison contre l'ancien...
Germain Katanga devant la Cour pénale internationale à La Haye aux Pays-Bas en mai 2012.
Kinshasa a annoncé lundi 18 janvier 2016, des poursuites contre l'ancien chef de guerre Germain Katanga, condamné par la Cour pénale internationale (CPI), donnant un nouvel exemple des efforts des autorités congolaises pour lutter contre l'impunité en République démocratique du Congo (RDC).
 
Bosco Ntaganda, connu sous le nom de "Terminator" jugé par la CPI pour crimes de guerre et contre l'humanité en RDC, le 2 septembre 2015 à La Haye
Bosco Ntaganda, plus connu sous le nom de « Terminator » en raison des horreurs dont il est l’auteur, est jugé devant la Cour...
<p>Le 16 novembre 2012, le président palestinien Mahmoud Abbas prend la parole pendant une réunion des dirigeants palestiniens à Ramallah. </p>
Le 1er avril 2015, les Palestiniens saisiront la Cour pénale internationale (CPI) dans le but de poursuivre les dirigeants...
La Cour pénal internationale (CPI) a confirmé l'acquittement du Congolais Mathieu Ngudjolo Chui, accusé d'avoir dirigé une...
Addis Abeba, le 12 octobre 2013
Réunie ce 12 octobre en session extraordinaire, l'Union Africaine a pu exprimer sont mécontentement vis à vis de la Cour Pénale...
Le chef rebelle Bosco Ntaganda dans sa base de Kabati, au nord-ouest de Goma en RDC, le 11 janvier 2009 (©AFP/Archives - Lionel Healing)
On le surnommait Terminator car il était sans pitié. Bosco Ntaganda a comparu pour la première fois devant la Cour pénale...
Il dirigeait l'une des faction du mouvement rebelles M23. L'ancien général congolais Bosco Ntaganda s'est rendu à l'ambassade des...

Pages