L'actualité en Arménie

La crise politique reprend ses droits en Arménie, une semaine avant le XVIIe Sommet de la Francophonie organisé à Erevan les 11 et 12 octobre prochains. La figure de l'opposition Nikol Pachinian devenu Premier ministre le 8 mai dernier, gouverne avec un Parlement où siège encore largement le parti de l'ancien Premier ministre Serge Sarkissian. Cette crise succède aux troubles d'avril dernier ; un mouvement de contestation poussait à la démission Serge Sarkissian, tout juste élu Premier ministre et ancien président du pays. Le peuple arménien lui reprochait alors de ne pas avoir fait reculer la pauvreté et la corruption pendant ses dix années passées à la tête de l'État.

Le chef de l'opposition arménienne n'a pas été élu Premier ministre mais il ne désarme pas. Il a appelé à la désobéissance...
Il avait promis un "tsunami politique", il appelle désormais à la désobéissance civile.  Nikol Pachinian a échoué mardi à se...
L'opposant arménien Nikol Pachanian devant le Parlement, le 1er mai 2018. 
L'opposant Nikol Pachinian, seul candidat au poste de Premier ministre, a vu mardi 1er mai sa candidature rejetée par le...
En Arménie, Nikol Pachinian est le seul candidat connu au poste de Premier ministre. Il a promis un "tsunami politique" s'il...
Plus populaire que jamais, l'opposant Nikol Pachinian engrange de nouveaux soutiens à trois jours de l'élection, ce mardi 2 mai,...
Le meneur de l'opposition arménienne Nikol Pachinian a été libéré après son arrestation dimanche. Le Premier ministre Serge...
La colère gronde en Arménie contre l'ex-président Serge Sarkissian, élu mardi 17 avril Premier ministre par le Parlement. Ce mercredi ils sont encore des dizaines de milliers
dans les rues d'Erevan, la capitale pour protester contre ce qu'ils considèrent comme une tentative de rester au pouvoir "éternellement".

Pages