L'actualité en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est un territoire français, situé à 22 000 kilomètres de la métropole, dans l'océan Pacifique. La France a pris possession de l'archipel calédonien en 1853, par la volonté de l'Empereur Napoléon III. 165 ans plus tard, les Calédoniens vont devoir choisir de rester ou non dans le giron de la France. Un référendum d'autodétermination est organisé le 4 novembre 2018.

Etudiants Vanuatu : Les jeunes de Port-Vila, entre coutume et études universitaires internationales. 
La république du Vanuatu est le seul pays de la région Pacifique à avoir acquis son indépendance après une colonisation...
Partager: 
L'archipel français de Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu et les îles Fidji pourraient être frappés par des vagues de tsunami allant...
Partager: 
Comme une grande majorité du millier de locuteurs du tayo, ce créole calédonien, la pudeur de Marie-Hélène Dawano l'emporte quand elle doit le parler en face d'un interlocuteur étranger à sa tribu.
L'existence du tayo, seul créole à base lexicale française de tout le Pacifique, est largement méconnue. Née au début du XXème...
Partager: 
Ils sont la cinquième génération d'Algériens de Nouvelle-Calédonie. Plus de 160 ans ont passé depuis l'exil forcé de leurs aïeux,...
Partager: 
Emmanuel Macron arrive en Nouvelle-Calédonie jeudi 3 mai pour une visite de trois jours. Un déplacement sensible à 6 mois d'un...
Partager: 
Trente ans après l'assaut meurtrier de l'armée française contre un commando indépendantiste kanak qui retenait en otage des...
Partager: 
Le Comité spécial des Nations Unies sur la décolonisation lors de l'ouverture de sa session 2018.
Le congrès calédonien a fixé au 4 novembre la date du référendum d'auto-détermination. Ce jour-là, à l'issue d'un long processus, le lointain territoire français décidera, ou non, de devenir un Etat indépendant. La semaine dernière, une délégation spéciale de l'Onu a passé cinq jours dans l'archipel français du Pacifique pour y vérifier la bonne tenue du processus de décolonisation en cours. Sa dernière visite, en 2014, avait donné lieu à un rapport dénonçant d'importantes discriminations envers le peuple autochtone, les Kanak.
Partager: 

Pages

  • 1