Info

L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens licencie plus de 250 employés

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE / L. FACHAUX, A. DEMART

C'était attendu : l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens, l'UNRWA, licencie 267 employés à Gaza et en Cisjordanie. Il s'agit de la première vague de licenciements en lien direct avec le gel de l'aide américaine à l'organisation internationale. Le syndicat des employés de l'UNRWA appelle à une grève générale ce jeudi, dans la bande de Gaza.

dans

La nouvelle a bouleversé les employés de l'Unraw, qui ont manifesté ce mercredi devant les locaux de l'agence onusienne à Gaza. 267  employés ont appris ce mercredi qu'ils avaient perdu leur travail - 113 à Gaza et 154 en Cisjordanie.

Ces licenciements sont la conséquence de l'annonce des États-Unis, en janvier dernier, de baisser leur aide à cette agence de l'ONU : 300 millions de dollars en moins pour l'agence (l'aide américaine passe de 360 à 60 millions de dollars), soit 30% de son budget total. Autre conséquence de cette coupe drastique : 500 autres salariés  devraient travailler  à temps partiel d'ici à la fin de l'année.

Les lettres que nous avons reçues ne sont pas des lettres de licenciement, ce sont des actes de décès ! pour nous, et nos familles !

Anouar Hamad, employée de l'UNRWA

Les salariés, indignés, ne comprennent pas cette décision.  Maher Al-Bana, employé de l'UNRWA, demande au commissaire-général de l'UNRA pour la bande de Gaza de "revenir sur cette décision".

Gaza vit en permanence dans l'urgence, et nous avons donné notre vie, pour nos enfants, pendant trois guerres. En tant qu'employés de cette agence, nous étions neutres, et nous sommes toujours neutres.Maher Al-Bana, employé de l'UNRWA

Au siège des nations unies, on assure gérer cette situation au mieux :

Vous savez, en cas de coupes budgétaires, il faut prendre des décisions difficiles. Cela signifie la fin de la distribution de l aide , la fin du soutien à des programmes de santé mentale par exemple, et à d autres programmes  indispensables à une population. dans le besoin.

Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies

Pour protester contre cette vague de licenciements, le syndicat des employés de l'UNRWA appelle à une greve generale ce jeudi, dans la bande de Gaza. L'agence des Nations Unies pour la réfugiés palestiniens, crééé en 1949, emploie 20 000 personnes au Proche-Orient.