Info

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à 91 ans

Chargement du lecteur...
©Loup Bureau/ TV5MONDE

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak, est mort mardi à l'âge de 91 ans à l'hôpital militaire Galaa, au Caire. Il avait dirigé l'Égypte d'une main de fer durant trois décennies de 1981 à sa chute en 2011.
 

L'ancien président égyptien s'est éteint ce mardi 25 février. Selon sa famille, les funérailles d'Hosni Moubarak seront organisées par la présidence égyptienne.
 

L'assassinat par des islamistes du président Anouar el-Sadate a permis en 1981 à cet ancien commandant de l'armée de l'air d'accéder à la tête de l'Egypte, où personne ne prédit à l'époque beaucoup d'avenir à cet homme sans charisme.
 

Baraka


Hosni Moubarak est vice-président le 6 octobre 1981 lorsque son destin bascule. Assis en grand uniforme aux côtés d'Anouar el-Sadate lors d'un défilé militaire, il échappe aux balles des islamistes visant le président égyptien, artisan d'un accord de paix avec Israël signé deux ans plus tôt.
Légèrement blessé dans l'attentat, cet ancien pilote de chasse, connu pour sa santé de fer et son mode vie ascétique, remplace alors le président assassiné à la tête du pays. Sa "baraka" devait ensuite lui servir pour échapper à six autres tentatives d'assassinat. Il s'installe à la tête du pays, maintenant en place pendant trois décennies l'état d'urgence décrété après l'attentat.

Pragmatique, réputé orgueilleux et de plus en plus coupé du peuple, il s'appuie sur un redoutable appareil policier et un parti à sa dévotion pour étendre son emprise et régner sans partage sur le pays.

Le maintien contre vents et marées des accords de paix conclus en 1979 avec Israël et sa réputation de modéré au sein du monde arabe valent à son régime autocratique les faveurs de l'Occident, en particulier des Etats-Unis dont il restera l'allié indéfectible.

Avec sa silhouette trapue, sa chevelure toujours drue malgré l'âge et son regard souvent caché par des lunettes de soleil, Hosni Moubarak était devenu au fil des ans une figure familière des réunions internationales.

Il s'est aussi montré un adversaire résolu de l'islamisme radical façon Al-Qaïda, mais sans parvenir à enrayer la montée de mouvement conservateur des Frères musulmans, aujourd'hui la force politique la mieux organisée d'Egypte.

La politique d'ouverture économique suivie dans les dernières années de sa présidence a valu à l'Egypte une amorce de décollage économique remarqué, mais aussi une aggravation des inégalités, du mécontentement social et de la corruption.

Né le 4 mai 1928 dans une famille de la petite bourgeoisie rurale du delta du Nil, Mohammed Hosni Moubarak a fait ses preuves dans l'armée, jusqu'à devenir commandant en chef des forces aériennes puis vice-président en avril 1975.
 

La chute du "Raïs"

Hosni Moubarak a dirigé l'Egypte durant trois décennies, jusqu'au soulèvement populaire de 2011 qui l'a contraint à la démission. Après sa chute, le président a dû répondre à une série d'accusations de corruption. Lui et ses deux fils ont notamment été condamnés à trois ans de prison pour un détournement de quelque 10 millions d'euros.

Depuis sa destitution, sa santé fragile a été l'objet d'incessantes spéculations et d'informations contradictoires faisant état tour à tour de dépression aiguë, d'un cancer, d'accidents cardiaques ou de problèmes respiratoires. Ce dernier a régulièrement été hospitalisé et admis en soins intensifs, depuis qu'il a quitté le pouvoir.

Premier président égyptien a avoir été traduit en justice, il n'a été autorisé à quitter l'hôpital militaire où il était détenu qu'en mars 2017. Il avait notamment été condamné à la perpétuité, puis acquitté, pour complicité dans la mort de 846 manifestants durant la révolte.