Info

L’Orient-Le Jour récompensé par l’Académie française

L'Académie française à Paris. 
L'Académie française à Paris. 
Creative Commons

Le journal libanais, L’Orient-Le Jour, vient de recevoir la prestigieuse Grande médaille de la francophonie. Ce prix est remis chaque année par l’Académie française depuis 1986. C’est la première fois qu’un média francophone est récompensé. 

C’est le premier journal récompensé par ce prix. L’Orient-Le Jour, quotidien francophone d’information libanais, se voit récompensé de la Grande médaille de la francophonie. L’Académie française avait précédemment remis ce prix au chanteur belge Stromae ainsi qu’au journaliste algérien Kamel Daoud.

Un média qui se veut indépendant

Né en 1971 de la fusion de deux titres fondés en 1924 et 1934, L’Orient le jour se veut indépendant des partis politiques. Il déclare défendre « depuis sa création les mêmes valeurs démocratiques, le pluralisme, l’ouverture vers l’autre et le dialogue des cultures et des religions ». 
Chargement du lecteur...
La grande médaille de la francophonie est l’une des 23 récompenses décernées cette année par l’Académie française. Ce 30 juin, l’écrivain et astrophysicien américain d’origine vietnamienne Trinh Xuan Thuan reçoit le Grand Prix de la francophonie, tandis que le journaliste français Éric Neuhoff reçoit le Grand Prix de la Littérature Paul-Morand. Le grand prix de poésie quant à lui reçoit au dramaturge français Jean-Pierre Siméon et le Grand Prix de la philosophie à Anca Vasiliu, chercheuse au CNRS, enseignante de philosophie grecque à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, pour l’ensemble de son œuvre.
 
Chargement du lecteur...

Jacques Dutronc reçoit la Grande Médaille de la chanson française, et Arnaud Desplechin le Prix du cinéma René-Clair. La récompense la plus convoitée, le Grand Prix du roman de l'Académie française, est traditionnellement remise fin octobre, à la même époque que d'autres grands prix littéraires d'automne.