Info

L1: Kawedere sauve encore Lyon, désormais sur le podium

L'attaquant zimbabwéen Tino Kadewere fête son but lors du match de Ligue 1 à Angers, le 22 novembre 2020
L'attaquant zimbabwéen Tino Kadewere fête son but lors du match de Ligue 1 à Angers, le 22 novembre 2020
afp.com - JEAN-FRANCOIS MONIER
L'attaquant de Lyon, Moussa Dembélé (d), aux prises avec le défenseur d'Angers, Romain Thomas, lors du match de Ligue 1 à Angers, le 22 novembre 2020
L'attaquant de Lyon, Moussa Dembélé (d), aux prises avec le défenseur d'Angers, Romain Thomas, lors du match de Ligue 1 à Angers, le 22 novembre 2020
afp.com - JEAN-FRANCOIS MONIER

Lyon a su faire le gros dos et se montrer réaliste pour l'emporter 1-0 dimanche à Angers et remonter enfin sur le podium de Ligue 1, grâce à un but du désormais indispensable Tino Kadewere.

Voilà l'OL (20 pts) dans le trio de tête et l'équipe de Rudi Garcia commence à trouver un joli rythme de croisière: quatre victoires et un nul en cinq matches avant d'affronter Reims, Metz et surtout le Paris SG (1er, 24 pts) pour un choc au sommet mi-décembre.

Les Angevins, pourtant pas loin derrière, ont pour leur part échoué une nouvelle fois à enchaîner après leur belle victoire à Nîmes (5-1).

Marqués par le silence lugubre de leur premier match à huis clos au stade Raymond Kopa début novembre face à Nice (0-3), ils avaient préparé des enregistrements de supporters, une bande-son lissée aux accents étrangement monotones lors des occasions angevines.

"C'est mieux qu'un silence de mort", a commenté le milieu angevin Pierrick Capelle, qui s'est en revanche refusé à tout commentaire sur l'état de la pelouse. La pire que Rudy Garcia ait "vue en Ligue 1 depuis bien longtemps".

Malgré tout, il y en a eu, des occasions, puisque les Angevins ont terminé avec un total de 19 tirs (dont 8 cadrés), contre 5 (dont 2 cadrés) pour les Lyonnais... Mais le SCO n'a pas réussi à se montrer suffisamment dangereux dans le dernier geste.

Le gardien lyonnais Anthony Lopes a cependant dû s'employer sur une frappe d'Angelo Fulgini (28e) puis sur un coup franc de Pierrick Capelle, que Romain Thomas n'a vraiment pas été loin de couper de la tête (33e). Il a aussi vu une frappe de Stéphane Bahoken passer juste au-dessus (41e).

- Les Lyonnais ont accéléré -

De leur côté, les Lyonnais ont donné quelques frayeurs au gardien angevin Paul Bernardoni, quand Kadewere, déjà auteur d'un doublé providentiel contre Saint-Etienne début novembre (2-1), a manqué d'un cheveu un centre de Memphis Depay (24e) ou quand Thiago Mendes a trop piqué sa tête, faisant rebondir la balle au-dessus du but (43e).

Ils ont même cru bénéficier d'un penalty en tout début de seconde période, mais après consultation de la VAR, l'arbitre Amaury Delerue a constaté que la balle avait seulement touché le ventre de Sada Thioub.

Les Angevins sont repartis à l'attaque, et Lopes a été sollicité sur une tête de Fulgini (54e), un tir de Souleyman Doumbia (57e) ou encore une frappe de Thioub (58e)...

A un quart d'heure de la fin du match, les Lyonnais ont accéléré le rythme, en particulier grâce à l'entrée en jeu de Moussa Dembélé.

Mais c'est bien Kadewere, servi en retrait au point de penalty par Léo Dubois, qui a transpercé la défense angevine d'un joli enchaînement contrôle de la poitrine et frappe (0-1, 78e).

Avec les entrées en jeu de l'ancien Stéphanois Loïs Diony et du jeune Mohamed-Ali Cho, les Angevins ont tenté de réagir mais les Lyonnais ont tenu bon.

"C'est une soirée positive pour nous", s'est réjoui Garcia. "Maintenant il faudra qu'on enchaîne contre Reims et qu'on n'écoute pas ce qui va se dire sur nous. On est passé en cinq matches d'une équipe qui ne valait pas grand-chose à une équipe qui devrait finir première. Nous on va rester les pieds sur terre."