Info

L1: Lille piétine Lens pour se hisser en tête

Burak Yilmaz (haut) fête son but avec ses coéquipiers, le premier du large succès du LOSC contre Lens dans le derby du Nord, disputé à Villeneuve-d'Ascq, le 18 octobre 2020
Burak Yilmaz (haut) fête son but avec ses coéquipiers, le premier du large succès du LOSC contre Lens dans le derby du Nord, disputé à Villeneuve-d'Ascq, le 18 octobre 2020
afp.com - DENIS CHARLET
La défense lensoise a beaucoup souffert devant Burak Yilmaz et les attaquants de Lille à Villeneuve-d'Ascq, le 18 octobre 2020
La défense lensoise a beaucoup souffert devant Burak Yilmaz et les attaquants de Lille à Villeneuve-d'Ascq, le 18 octobre 2020
afp.com - DENIS CHARLET

Un derby à huis clos et à sens unique: Lille a écrasé (4-0) son grand rival Lens, qui a terminé la rencontre à neuf, et s'est emparé de la tête de la Ligue 1, dimanche en clôture de la 7e journée au stade Pierre-Mauroy.

Intraitable depuis le début de la saison, le Losc a poursuivi sur sa lancée en surclassant les Lensois grâce à des buts de Burak Yilmaz (11e), Jonathan Bamba (48e), Jonathan Ikoné (69e) et Yusuf Yazici (79e).

A quatre jours de leur entrée en lice en Ligue Europa sur la pelouse du Sparta Prague, les Nordistes ont affiché une belle assurance et renvoyé dans les cordes le promu lensois, auteur pourtant d'un début de saison très prometteur mais réduit à dix puis à neuf après les exclusions de Jonathan Gradit (57e) et Clément Michelin (75e).

Les Lillois, toujours invaincus avec cinq succès et deux nuls, ont pris la tête du championnat avec 17 points, deux de plus que le Paris SG et Rennes.

Les Sang et Or, qui restent désormais sur 11 derbys consécutifs sans victoire, pointent pour leur part à une encourageante cinquième place avec seulement quatre longueurs de retard sur les Dogues.

Mais sur le terrain, l'écart a semblé plus grand, tant Lille a été clinique et solide malgré le pressing haut imposé par Lens.

Après une première incursion de Luiz Araujo repoussée de justesse (7e), la défense artésienne a rapidement craqué: un coup franc tiré côté gauche par Renato Sanches a été repris par Jose Fonte puis dévié par Benjamin André au second poteau, où Yilmaz a trompé Jean-Louis Leca d'une tête croisée (11e).

Ensuite, plusieurs accélérations d'Araujo ont créé le danger, mais il a d'abord été contré (28e) puis a perdu deux duels successifs face à Leca, qui l'a devancé du pied (43e) puis a détourné sa frappe enroulée (44e).

- Lens a craqué -

De leur côté, les Sang et Or n'ont eu quasiment aucune situation, si ce n'est un enchaînement contrôle de la poitrine-reprise de volée de Gaël Kakuta qui est passé à côté (37e).

Résultat: les Dogues ont réussi à doubler la mise dès le retour des vestiaires et ont ainsi assommé leur rival qui a craqué en quelques minutes. Sur un centre de Zeki Celik, les deux défenseurs lensois ont laissé passer le ballon et Bamba, seul aux six mètres, a contrôlé avant d'ajuster Leca (2-0, 48e).

Le scénario s'est ensuite encore assombri pour le RCL avec l'exclusion de Gradit pour un second avertissement (57e).

Les Lillois ont enfoncé encore un peu plus les Artésiens avec un troisième but d'Ikoné, entré peu avant, et qui a battu Leca d'une frappe enroulée (3-0, 69e), sur un service de Bamba.

Lens a essuyé une nouvelle exclusion, sur un tacle par derrière de Michelin, qui venait d'entrer (75e), et encaissé un quatrième but de Yazici (79e), encore servi par l'intenable Bamba.

Les supporters lillois, privés de fête dans les tribunes, pourront se consoler: ce 111e derby du Nord restera dans les mémoires, et leur Losc est seul en tête de la Ligue 1 !