Info

L1: à Lyon, Mendes et Paqueta s'installent, Guimaraes s'efface

Le milieu de terrain monégasque Youssouf Fofana, aux prises avec les Brésiliens de Lyon, le milieu de terrain Lucas Paqueta (G) et le défenseur Thiago Mendes, lors de leur match de Ligue 1, le 25 octobre 2020 à Décines-Charpieu, près de Lyon
Le milieu de terrain monégasque Youssouf Fofana, aux prises avec les Brésiliens de Lyon, le milieu de terrain Lucas Paqueta (G) et le défenseur Thiago Mendes, lors de leur match de Ligue 1, le 25 octobre 2020 à Décines-Charpieu, près de Lyon
afp.com - PHILIPPE DESMAZES
Le milieu de terrain brésilien de Lyon, Bruno Guimaraes, est taclé par un joueur dijonnais, lors de leur match de Ligue 1, le 28 août 2020 au Groupama stadium à Décines-Charpieu, près de Lyon
Le milieu de terrain brésilien de Lyon, Bruno Guimaraes, est taclé par un joueur dijonnais, lors de leur match de Ligue 1, le 28 août 2020 au Groupama stadium à Décines-Charpieu, près de Lyon
afp.com - Philippe DESMAZES
L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Rudi Garcia, lors d'une séance d'entraînement, le 12 août 2020 au Groupama stadium à Décines-Charpieu, près de Lyon, avant le quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester City
L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Rudi Garcia, lors d'une séance d'entraînement, le 12 août 2020 au Groupama stadium à Décines-Charpieu, près de Lyon, avant le quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester City
afp.com - Olivier CHASSIGNOLE

Couvés par le directeur sportif Juninho, les Brésiliens s'épanouissent à Lyon, tels Lucas Paqueta et Thiago Mendes qui font leur trou au milieu. Mais la concurrence est rude, notamment pour Bruno Guimaraes, avant d'affronter Angers dimanche pour la 11e journée de Ligue 1 (17h00).

"La concurrence fait du bien à tout le monde et chacun est obligé de donner le meilleur de lui-même aux entraînements et en match. Cela empêche les joueurs de s'endormir", se félicite l'entraîneur lyonnais Rudi Garcia.

"Il est difficile d'être au top de sa forme tout au long de la saison. C'est tout l'intérêt d'avoir plusieurs bons joueurs dans un même secteur de jeu. Mais quand certains sont un peu moins en forme, pour diverses raisons, une blessure, un break Covid-19, un temps d'adaptation, il faut aussi ne pas avoir la mémoire courte pour se souvenir quels bons joueurs ils sont", poursuit encore le technicien.

Garcia fait référence à Guimaraes: étincelant contre la Juventus Turin le 26 février dernier en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-0), un mois après son arrivée à Lyon, il est aujourd'hui à la peine au point d'avoir du mal à figurer dans le onze de base de l'OL.

- Guimaraes en difficulté -

"Ces derniers temps, Bruno, qui vient de fêter sa première sélection, a été un peu moins bien. Il y a eu un concours de circonstances pour lui. Il n'était pas à 100% pendant que d'autres ont émergé et apporté autre chose", estime-t-il citant "le retour de Thiago Mendes qui (nous) propose des qualités différentes tout comme l'arrivée de Paqueta".

"Mais c'est sinusoïdal pour les uns et les autres, et tous les joueurs sont importants dans le groupe, différents et complémentaires", tempère le technicien.

Il n'oublie d'ailleurs pas de citer Jean Lucas, recrue de l'été 2019 en provenance de Flamengo, "pour qui c'est un peu plus difficile" depuis un moment.

"Comme certains départs dans le secteur de l'entrejeu n'ont pu se concrétiser pendant que Paqueta a été recruté, la concurrence est devenue encore plus rude pour lui", reconnaît encore l'entraîneur.

Mais pour décider des titulaires à Angers, Rudi Garcia doit aussi tenir compte du retour de sélections de ses internationaux. Paqueta et Guimaraes, de retour d'un rassemblement réussi avec la sélection brésilienne contre le Venezuela (1-0) et l'Uruguay (2-0), font partie de ceux-ci.

- Garcia optimiste -

Garcia se veut optimiste quant à leurs facultés de récupération mais n'a pas donné d'indication sur ses intentions vendredi en conférence de presse. Face à Saint-Etienne, le 8 novembre, la performance de Guimaraes avait été décevante au cours d'une première période catastrophique pour l'OL.

Choix de Juninho en janvier, l'ancien joueur de l'Athletico Paranaense considère "comme un père" le directeur sportif lyonnais et ancienne gloire de l'OL. Mais cette relation privilégiée ne l'a pas empêché d'être remplacé à l'heure de jeu dans le derby alors que les entrées de Thiago Mendes et Paqueta ont contribué renverser le résultat en faveur de Lyon, mené 1-0 avant de gagner 2-1.

Mendes, recruté à l'été 2019 et inexistant la saison dernière, retrouve enfin les qualités de récupération et de relance qui avaient poussé l'OL à le recruter à Lille. De même, Lucas Paqueta, en perte de vitesse à l'AC Milan, semble avoir les capacités techniques pour devenir le nouveau maître à jouer lyonnais.

Là aussi, Houssem Aouar peut avoir des raisons de s'inquiéter.

Dimanche à Angers, ce dernier, tout juste rétabli d'une blessure aux adducteurs qui l'a contraint à sortir contre Saint-Etienne, pourrait être remplacé par Maxence Caqueret.

Le onze de départ peu probant de Garcia lors du derby, rectifié en cours de match, aura au moins eu le mérite d'aviver la concurrence. Avec des gagnants et des perdants parmi les Brésiliens de l'OL.