Info

La Bourse de Paris rebondit timidement

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
afp.com - ERIC PIERMONT

La Bourse de Paris a fini mardi en légère hausse, le CAC 40 prenant 0,35% en attendant les banques centrales dans un environnement calme, perturbé par le Covid-19 en Chine.

L'indice vedette a pris 23,08 points à 6.657,53 points, suivant la tendance européenne dans le sillage de Wall Street, qui a ouvert en hausse.

Lundi, la place parisienne avait piqué du nez face à un rebond de l'épidémie de Covid-19 en Chine et les craintes d'une récession mondiale.

La résurgence des cas de Covid et les confinements "ont certainement réduit les espoirs d'une réouverture rapide l'année prochaine, ce qui s'ajoute aux inquiétudes de récession mondiale en 2023", a commenté Neil Wilson, analyste de Markets.com.

Dans un contexte dépourvu d'impulsions d'actualité et d'indicateurs macroéconomiques, les acteurs du marché attendent le compte-rendu des échanges (les Minutes) de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed mercredi, avant celui de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi.

Les investisseurs y chercheront des signes de ralentissement des hausses de taux directeurs.

Mais "il reste une séance" avant Thanksgiving et le Black Friday aux États-Unis et l'amplitude des variations des indices reste limitée, explique à l'AFP Florian Allain, gérant chez Mandarine Gestion.

TotalEnergies tiré par le pétrole

Les investisseurs ont aussi repris un peu de confiance avec le rebond des prix du pétrole après une chute lundi en raison de rumeurs sur une hausse de la production de l'Opep+.

Le démenti par l'Arabie Saoudite "a donné un peu d'air au pétrole", note M. Allain.

Vers 17H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier 2023 gagnait 2,65% à 89,77 dollars. Le WTI américain pour livraison à même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 82,22 dollars, en hausse de 2,72%.

TotalEnergies a en conséquence pris 4,39% à 58,07 euros, à l'image d'autres groupes du secteur pétrolier européen comme BP (+6,52% à Londres) ou ENI (+4,52% à Milan).

Interparfums ravit le marché

Le groupe prévoit pour 2023 "une poursuite de la dynamique" avec un chiffre d'affaires entre 710 et 720 millions d'euros après avoir de nouveau relevé ses objectifs pour 2022. L'action Interparfums a monté de 4,93% à 53,20 euros.

Vallourec rebondit

Le spécialiste des tuyaux sans soudure pour l'industrie pétrolière Vallourec, qui est sorti du rouge au troisième trimestre, a rebondi mardi de 9,58% à 10,93 euros, signant la plus forte hausse du SBF120. La veille, son titre avait chuté de plus de 13% après l'annonce de ses résultats.

  1. Euronext CAC40