Info

La Bourse de Paris, toujours solide, vers une troisième semaine de hausse

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
afp.com - ERIC PIERMONT

La Bourse de Paris se préparait vendredi à boucler une troisième semaine consécutive de hausse, progressant de 0,52% à la mi-journée, aidée par un contexte d'optimisme général sur la possibilité de sortir bientôt de la pandémie de Covid-19.

L'indice parisien CAC 40 avançait de 28,62 points à 5.503,28 points vers 13H00 (12H00 GMT), et progressait de quelque 2,29% sur la semaine. L'indice a pour l'heure pris 19,8% depuis le 1er novembre, en route vers son meilleur mois en plus de trente ans.

Les Bourses en Europe n'étaient pas en reste: +0,41% à Francfort, +0,51% à Londres, +0,58% à Madrid et +0,95% à Milan.

Elles affichent elles aussi de très fortes performances sur le mois, entre 13% et 23%, dans le sillage de l'élection présidentielle américaine et des annonces de candidats vaccins efficaces contre le Covid-19.

Concernant les confinements à travers l'Europe, "on entend que certaines restrictions pourraient être partiellement levées" dans les prochaines semaines, souligne David Madden, analyste de CMC Markets UK, pour justifier l'optimisme actuel sur les marchés.

"D'un point de vue politique, aucun gouvernement ne veut confisquer Noël, alors le sentiment ambiant est que les déplacements pourraient être simplifiés le mois prochain", ajoute-t-il.

Par touches, l'exécutif français commence à dessiner les contours d'un déconfinement à partir du 1er décembre qui s'annonce très "progressif" afin d'éviter un nouveau verrouillage du pays en 2021.

La France est toutefois encore "loin du déconfinement", a averti mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Côté vaccin, le processus devant aboutir à une mise sur le marché prochaine d'un ou plusieurs produits se poursuit.

Sur le projet développé par l'alliance Pfizer/BioNTech, une demande d'autorisation en urgence devrait être déposée ce vendredi aux Etats-Unis, selon le secrétaire américain à la Santé Alex Azar.

L'UE pourrait donner son feu vert à partir de mi-décembre aux vaccins de Moderna et de Pfizer/BioNTech, a annoncé de son côté jeudi la présidente de la Commission européenne.

Il est "possible" d'obtenir une autorisation et une distribution du vaccin durant le mois de décembre, tant aux USA que dans l'UE, a assuré pour sa part le fondateur de BioNTech, Ugur Sahin, dans un entretien à l'AFP.

BLACK FRIDAY REPOUSSE ?

FNAC DARTY prenait 0,95% à 44,40 euros, et CARREFOUR perdait 0,92% à 14,01 euros, dans la perspective de décalage d'une semaine de la grande opération promotionnelle du "Black Friday". La décision finale pourrait être prise lors d'une réunion prévue vendredi à 15H00 à Bercy.

THYSSENKRUPP SE REPREND

Le titre du conglomérat allemand se reprend (+5,68% à 5,01 euros) au lendemain de l'annonce choc de la suppression de 5.000 emplois supplémentaires dans la branche acier, portant le total à 11.000 postes

SUEZ/VEOLIA, SUITES

Le tribunal de commerce de Nanterre a interdit jeudi à SUEZ (+0,77% à 16,26 euros) de rendre irrévocable jusqu'à l'issue de sa prochaine assemblée générale un montage juridique visant à dissuader VEOLIA (+2,45% à 18,81 euros) de mener à bien son projet d'OPA.

  1. Euronext CAC40